La cérémonie royalement conviviale d’Aurore et Cédric

Mariage au château du Vivier

mariage laïque au château du vivier

Gros coup de cœur pour ces mariés ! Dès le premier coup de fil, j’avais déjà bloqué mon 9 septembre. Ils sont drôles, fous amoureux, intelligents et d’une efficacité sans faille sur leurs prises de décision. Le combo parfait !
Quand ils m’ont appelée début mai, Cédric venait tout juste de faire sa demande. Plutôt que d’attendre 2020, ils ont décidé d’aller vite et on a préparé leur cérémonie en quatre mois. Efficacité parfaite !

Un cadre royal

Pour leur mariage, Aurore et Cédric ont choisi le château du Vivier en Seine et Marne. C’est splendide !

cérémonie laïque château du vivier

Pour être honnête, je rêvais d’y célébrer un jour, fascinée par le parc et les vestiges où l’on installe l’espace de la cérémonie. Evidemment ce type de cadre impose d’emblée une ambiance. On sait qu’il s’y passera quelque chose de beau et de fort. C’est vrai, mais pourtant on n’était pas écrasés par le solennel. Dans ce cadre royal, on a associé émotion et désinvolture, parce que les mariés sont si chaleureux qu’ils infusent leur joie et leur sens de l’accueil même à un décor royal. J’ai ainsi, adoré, la manière dont ils se sont appropriés les lieux en s’accoudant nonchalamment pour échanger leurs vœux !

Le talent des gens bien entourés

Le jour du mariage, l’assemblée était aussi éclectique qu’unie. Aurore et Cédric sont tombés amoureux à un peu plus de 30 ans, l’une et l’autre avaient donc déjà un socle solide d’amis et de proches à ses côtés. Tous ont appris à mieux se connaître en préparant le mariage et se sont impliqués à fond, voulant le meilleur pour leurs amis.

Il y avait quelque chose de très beau à voir ces cercles se croiser, se mêler, préparer des discours ensemble. Chaque personne avait sa place, faisant partie d’un cercle ou d’un autre, représentant une rencontre, bien sûr, mais aussi un instant de vie pour les mariés.

mariage château du vivier

Une attention portée à chacun

Etre bien entouré, c’est une chance mais c’est aussi un talent. Et on comprend mieux l’énergie qui entoure les mariés quand on les a vus prendre soin de leurs invités. Ils ont d’abord organisé une fête aux petits oignons, mais je pense aussi à toutes les attentions que les mariés ont eues pour leurs proches en préparant la cérémonie. Ils ne voulaient oublier personne : des amis qui leur ont permis de se rencontrer à la sœur de la mariée qui fêtait son anniversaire de mariage ce jour-là par exemple.

D’ailleurs, ils ont voulu que chacun et chacune prenne part à la cérémonie en créant une capsule temporelle avec tous leurs invités. Comme ça, ils pourront les retrouver symboliquement dans 10 ans en ouvrant leur malle aux souvenirs.

cérémonie au château du vivier

Trois idées dont s’inspirer

Une capsule temporelle avec tous les invités

La capsule nous a accompagnés tout au long de la cérémonie. Elle était installée à l’entrée et les invités y ont déposé leur souvenir pendant le cocktail de bienvenue. Puis, après les vœux des mariés, les trois témoins de cérémonie sont allés la chercher pour y glisser, eux-aussi, leurs souvenirs. Ce sont les mariés qui ont terminé en y laissant leurs carnets de vœux juste avant de sceller cette malle aux souvenirs.

Les carnets de vœux

Parce qu’ils avaient envie de quelque chose de plus joli qu’une simple feuille A4, les mariés ont recopié à la main leurs vœux sur de jolis carnets personnalisés. Ils les retrouveront dans dix ans en ouvrant leur capsule temporelle.

Voeux de mariage

Le clin d’œil aux artisans de leur rencontre

C’est grâce à un couple d’amis qu’Aurore et Cédric se sont croisés la première fois. Ils ne remercieront jamais assez leurs amis d’avoir eu la bonne idée d’entremêler leurs enterrements de vie de célibataire. Alors les mariés ont voulu leur dire merci et mettre en valeur le rôle fondateur de leurs deux amis dans leur amour.

Juste avant les vœux des mariés, j’ai donc invité ce couple d’amis à signer le certificat d’engagement des mariés. Ils étaient très émus et touchés par ce symbole et les mariés ravis de leur surprise !

cérémonie mariage château vivier

Pour la petite histoire !

Je ne suis pas la seule à être tombée amoureuse du château du Vivier, si vous me suivez sur Instagram et Facebook, vous avez déjà dû entendre parler de ma copine Candice et de son GR1. Elle aussi a eu un coup de cœur en découvrant les lieux au cours de la portion Marles-en-Brie/Verneuil L’Etang. Si vous voulez lui emboîter le pas pour découvrir le château sous un autre angle, régalez-vous de son site truffé de tips et de vidéos géniales !

La cérémonie en cinq actes de Justine et Audric

Mariage au château de Carsix en Normandie

Notre premier rendez-vous avec Justine et Audric a duré trois heures : le ton était posé ! On avait plein de choses à se raconter et la conversation était d’un naturel sans égal. Ils avaient déjà bien réfléchi et m’ont tout suite exposé ce qui leur importait pour la cérémonie. Ils n’ont eu aucun tabou sur leurs parcours, leurs familles ni sur leurs envies. Justine rêvait par exemple d’un discours de sa maman, très timide.

Et vous le savez, j’aime quand mes mariés laissent leurs envies s’exprimer, sans autocensure. D’abord on exprime ses rêves, parfois même on s’en découvre au fil de la conversation et ensuite, seulement ensuite, on fait des choix.

Célébrer la force du mariage

Qu’on ne me dise pas que le mariage est une affaire de filles. Ou que les hommes ne font que céder à leur douce. Soit je travaille avec des garçons exceptionnels (bon c’est un peu vrai !), soit ce cliché est éculé depuis longtemps. Et pour ce mariage c’était encore le cas ! Audric envisageait le mariage comme une étape fondamentale de sa vie avec Justine. Dès le premier rendez-vous j’ai compris que pour lui ce passage et sa célébration, c’était vraiment du sérieux.

Le mariage est une fête, oui, mais c’est aussi la symbolisation d’un lien, l’engagement à devenir une famille, celle de l’autre d’abord et celle qu’on crée ensuite. Si la cérémonie pouvait être légère à certains moments, nous avons créé de vrais espaces de sacré pour rendre hommage à l’engagement pris par ces deux amoureux devenant mari et femme.

Une cérémonie en cinq actes

Quand on a commencé à discuter de la cérémonie, on est assez vite tombés d’accord pour organiser la cérémonie en cinq actes, comme une pièce de théâtre. Nous étions tous les trois dans une veine littéraire, sur les traces d’Edmond, la pièce de Michalik. Il y retrace le parcours d’Edmond Rostand quand il a écrit Cyrano de Bergerac, et la morale de l’histoire c’est qu’il faut toujours un cinquième acte ! Sans lui, la pièce a comme un goût d’inachevé.

Le jour du mariage de Justine et Audric, le cinquième acte c’était leurs engagements. En échangeant leurs vœux et leurs alliances, ils donnaient toute sa saveur à une cérémonie qui avait peu à peu retracé leur histoire. Et finalement ce cinquième acte est aussi le premier, celui de leur vie de couple marié. On n’arrête jamais de créer des actes, en fait !

Des surprises de famille

La maman de Justine, m’a appelée un jour pour m’annoncer qu’elle allait faire une surprise à sa fille. Elle voulait dépasser sa timidité et prononcer un discours. On a tenu le secret pendant plusieurs mois et je lui ai donné quelques conseils pour bien se préparer à l’exercice. Si elle était très stressée avant de commencer, elle a offert à sa fille un des moments les plus émouvants de la cérémonie. Vous voyez, il faut toujours exprimer ses envies car elles peuvent se réaliser !

Et comme il y a des envies qu’on n’imagine pas encore, on peut se faire devancer par les amis. C’est ainsi qu’un des témoins d’Audric a profité de son discours pour demander aux mariés de devenir les parrain et marraine de leur enfant. Et la famille de cœur devient ainsi famille tout court !

Trois idées dont s’inspirer

Oser les cinq actes

Je vous rassure je n’ai pas déclamé la cérémonie en vers ! Mais cette idée de structures en cinq actes nous a permis de faire monter l’attention et l’émotion pour arriver à l’acmé des engagements. Comme au théâtre, on a structuré notre intrigue. La seule nuance c’est que tout le monde connaissait la fin de l’histoire 😉

Confier le récit de la rencontre à un.e de ses proches

L’histoire d’amour d’un couple, on en parle toujours à travers la cérémonie. Cette fois, les mariés ont même décidé de consacrer un des actes au récit de leur rencontre. C’était une manière de retracer leur parcours et de faire honneur à la force de leur amour et du lien qui les unit. C’est une des témoins de Justine qui a assuré cet acte IV avec brio donnant à son récit des airs de poésie.

La sortie des mariés sous la lavande

Parce qu’il n’y a pas que les pétales de rose ! Justine avait pensé à la lavande et les mariés ont même fabriqué les cornets eux-mêmes.

Lieu : Château de Carsix
Photographe : Comme un petit air
Vidéo : Be Happix
DJ : Loïc, de MK Prod Events

La cérémonie champêtre d’Anne-Sophie et Jean-Baptiste

cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

Ces deux-là, je les connais depuis longtemps, leur mariage était particulièrement cher à mon cœur car il s’agit de mon petit frère et de ma belle-sœur. Je n’ai pas attendu la préparation de leur mariage pour les rencontrer et pour avoir un coup de cœur pour eux !

Pour leur cérémonie, ils avaient envie de naturel, de simplicité et de partage. C’est donc en suivant ces lignes directrices qu’on a créé leur moment unique.

Ambiance champêtre et à la bonne franquette

mariage champêtre cérémonie
© Charlotte Santana

Ils sont tombés amoureux en région parisienne, ont séjourné en Australie chacun leur tour. Mais leur vie c’est plutôt La petite maison dans la prairie avec un énorme jardin potager, l’atelier de paysan boulanger de Jean-Baptiste et les infusions d’Anne-Sophie.

cérémonie champêtre
© Jérôme Clerc

L’ambiance et la décoration de leur mariage ont donc naturellement tendu vers le champêtre plutôt que vers un thème industriel ! Notre mariée avait cousu des fanions, choisi des fleurs séchées pour les bouts de rang et la cérémonie s’est déroulée entre deux gros arbres qui, peuplés de lanternes, créaient à eux seuls un décor magique. Au-delà de la déco, les mariés tenaient à une ambiance bon enfant.

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé leur mot d’accueil où ils annonçaient qu’il n’y aurait « pas de petits plats dans les grands mais des grands plats à partager ».

mariage champêtre
© Charlotte Santana

L’histoire d’une histoire d’amour

Aujourd’hui, on a du mal à les imaginer l’un sans l’autre mais, pour leur cérémonie, les mariés avaient à cœur de retracer leurs débuts. C’était l’occasion pour eux de se retourner sur le chemin parcouru depuis 8 ans et de le partager avec leurs invités.

On a donc créé une cérémonie où perlaient leurs enfances, leur rencontre, leurs débuts assortis de multiples déplacements jusqu’à leur maison du bonheur et la famille qu’ils ont créée avec leurs deux enfants. Une cérémonie comme un arrêt sur image dans la vie qui parfois va très vite, pour se dire « Wahou, on est déjà riches de tout ça ! »

récit de cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

Participer chacun.e à sa manière

Parmi les proches des mariés, tout le monde n’a pas la même aisance pour parler en public. Même moi dont c’est le métier, j’étais vraiment chamboulée de jouer les officiantes pour eux et devant des personnes de mon entourage.

Parmi les autres proches des mariés il y avait des très à l’aise en public, des moins à l’aise, des pudiques et des personnes qui étaient tétanisées par l’exercice. Et la bonne nouvelle c’est que chacun.e a participé à sa manière. On n’est pas obligé de faire un discours pour prendre part à une cérémonie : on peut accompagner un rituel, on peut confier ses mots ou une chanson à quelqu’un, on peut s’activer en amont. Ce qui compte c’est d’être là. Et tout le monde l’était !

cérémonie chapêtre
© Charlotte Santana

Trois bonnes idées dont s’inspirer

La chanson qui remplace un discours

Il y a mille manières de participer à une cérémonie sans passer par la case « prise de parole en public ». La maman d’Anne-Sophie, assez timide, m’a dit très tôt qu’elle aimerait faire une surprise à sa fille et lui dédier une chanson. Nous avons trouvé toutes les deux le moment pour qu’Anne-Sophie puisse écouter les mots de Reggiani et, à travers eux, l’intention de sa maman. Parce que parfois les grands paroliers expriment parfaitement ce que l’on ressent.

Planter un arbre en famille

Il y a la famille d’où l’on vient et celle que l’on crée. Cette idée apparaissait régulièrement dans nos échanges. Alors j’ai proposé aux mariés de planter un arbre en famille.

rituel de l arbre planté
© Charlotte Santana

Fabien, un des frères de la mariée, et moi avons d’abord mis de la terre dans un pot. Nous représentions ainsi les familles d’où viennent les mariés. Ils y ont alors placé des noyaux de pêche. Pour terminer, avec leurs deux enfants ils ont recouvert ces noyaux de terre, cette étape représentant la famille qu’ils ont créée. Une famille qui comme l’arbre et leur amour, se déploiera dans les années à venir !

Oser associer les amies de différentes vies pour le discours

Une fois encore j’avais des mariés très entourés, alors pour éviter une cérémonie trop longue, je leur ai proposé de créer des duos ou des trios.

discours des amies pour une cérémonie
© Charlotte Santana

Certains étaient évidents, les personnes étant déjà amies, d’autres moins mais l’évidence étaient autre. Ainsi, Jean-Baptiste a très naturellement associé son amie d’enfance et une de ses amies d’IUT. Elles ne se connaissaient pas avant ce jour de mariage mais il sentait qu’elles allaient s’entendre. Elles ont donc fait connaissance en préparant un discours pour leur ami commun et c’était super !

récit de cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

La cérémonie en chanson de Maëlle et Clément

Parenthèse enchantée et week-end de fête

cérémonie en chanson
© Jessica-Evrard

Ce sont Ève et Romain qui ont parlé de moi à Maëlle et Clément ! J’adore quand je travaille sur une recommandation aussi forte que celle de mes mariés des années précédentes 🙂

Lors de nos premiers entretiens, Maëlle et Clément vivaient à New-York. Alors c’est à travers Skype qu’on a appris à se connaître. Même derrière nos écrans et avec six heures de décalage horaire, on a très vite tissé un lien fort tous les trois. Quelque chose de très naturel aussi. Puis ils sont revenus à Paris et c’était encore mieux de les voir en vrai !

Cérémonie-chanson
© Jessica Evrard

Maëlle et Clément, c’est un couple d’une évidence folle. Il suffit de les voir échanger un regard ou un geste : ils ne pouvaient pas ne pas être amoureux. Et cette évidence du lien se ressent dans leurs amitiés et dans la manière qu’ils ont de s’ouvrir au monde. Dès le départ, on n’a eu aucun tabou, la conversation était d’une fluidité géniale et on s’est trouvé une passion commune pour les vieux classiques de la chanson française. Je ne pouvais qu’être séduite !

Un week-end de fête

Alors expatriés à New-York, Maëlle et Clément voulaient un grand week-end de fête et de rassemblement. La cérémonie était l’occasion de célébrer leur union mais aussi de réaffirmer l’engagement qu’ils avaient pris à travers leur mariage civil un an auparavant. On n’a pas si souvent l’occasion de fêter ses noces de coton d’une aussi belle manière !

Comme beaucoup de mes mariés, Maëlle et Clément sont très entourés et bien entourés. Ils tenaient à remercier leurs proches pour cette richesse. Leur but était de créer un vrai moment de partage, où chaque invité.e puisse ressentir l’importance de sa présence à leurs yeux.

ceremonie-laique-chanson
© Jessica Evrard

Cérémonie orchestrée par les proches

C’est Peter qui a joué les officiants d’un jour. Il était ami avec l’un et avec l’autre avant de devenir l’ami de leur couple : c’est lui qui les a présentés alors c’était une évidence pour eux que ce serait lui qui les marierait !

Il n’a pas été le seul à s’impliquer pour cette cérémonie ; leurs témoins, leurs sœurs, leurs parents ont tou.te.s apporté une touche particulière à ce moment. Que ce soit à travers un discours, la lecture d’un texte ou en participant au rituel. Tou.te.s étaient très impliqués et rêvaient de créer le meilleur pour les mariés. A chaque échange avec un.e des intervenant.e.s je sentais une énergie folle, une envie de faire plaisir, j’adore quand ça se passe comme ça !

cérémonie en chanson-Maëlle-et-Clément
© Jessica Evrard

Des chansons sous toutes leurs formes

Ces deux-là aiment la musique et de manière très éclectique ! Pour leur cérémonie en chanson, ils ont laissé place à leur passion et on a pu utiliser la musique sur plein de moments différents et de multiples manières. En pastilles sonores ou sur des durées plus longues. Mais aussi dans chant entonné par l’assemblée : un bel instant de complicité et de partage.

cérémonie-en-chanson
© Jessica Evrard

On est même allés plus loin : ils ont décidé d’illustrer les valeurs du rituel des rubans par des paroles de chanson. Chaque personne venant nouer un ruban récitait ainsi l’extrait d’une chanson en écho à la valeur représentée. C’était génial ! Aussi décalé que touchant !

Trois idées dont s’inspirer

Créer de la poésie derrière un oubli

J’adore cette idée de cérémonie en chanson. J’aime encore plus le rituel des rubans en chanson ! ça pourrait être une première chose dont s’inspirer. Mais il y a encore mieux ! Oui, car le jour J, les rubans ont été oubliés dans un des gîtes.  Trop tard pour aller les chercher, alors les témoins et les sœurs des mariés ont liés des rubans imaginaires autour de leurs poignets. Là encore c’est délicieusement décalé et la force du symbole demeure !

Préparer en amont pour lâcher prise le jour J

témoignage Maëlle et Clément
© Jessica Evrard

On a beaucoup préparé cette cérémonie, Maëlle et Clément font partie des couples très impliqués et habitués à gérer des projets dans leur vie professionnelle. La préparation était donc rigoureuse, ils savaient comment les choses allaient s’enchaîner, sans tout connaître bien sûr. Mais c’était important pour eux de s’approprier les grandes lignes de cette célébration. Et le jour J, ils étaient parfaitement sereins prêts à profiter de l’instant.

Faire chanter l’assemblée

Il y a une force et une énergie formidable dans un chant entonné en commun, cela participe aussi du sacré du moment. Alors pour leur cérémonie, Maëlle et Clément ont choisi une chanson que tous leurs invités ont chantée ensemble. Les témoins et quelques amis étaient briefés pour jouer les chefs de chœur et entraîner le mouvement ; ensuite la magie a opéré !

Lieu : Domaine de la Bâtie

Photographe : Jessica Evrard

La cérémonie au bord de l’eau d’Héloïse et Jérémy

Un mariage en apothéose au manoir de Tigeaux

Cérémonie laïque Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Vous savez il y a un mythe qui raconte que la lune relie deux êtres à leur naissance par un ruban rouge. Ce ruban est invisible pendant la vie, et si les deux personnes se trouvent au cours de leur vie terrestre, le bonheur est à eux. Je dois avouer que j’ai eu exactement cette sensation en apprenant à découvrir ce couple : ils se sont trouvés.

Héloïse et Jérémy, ce sont des créatifs poétiques, des poètes créatifs et même des créateurs de poésie. La première fois qu’ils se sont rencontrés, il avait fabriqué pour elle des esquifs en coquilles de noix pour créer une mini régate sur le canal de l’Ourcq. Une manière de faire écho à la passion qu’elle voue à la voile. Mignon, non ?

cérémonie de mariage au manoir de tigeaux
© Tristan Perrier

Tous les deux dessinent, écrivent, font du théâtre, dansent tous les matins et aiment à entonner des chansons à l’unisson. Tous les deux portent en eux cette douce poésie qui fait de leur vie un espace des possibles.

Un cadre magique

Cérémonie laïque au manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Le jour J, au manoir de Tigeaux, « tout n’était qu’ordre et beauté, luxe, calme et… » Pardon je m’égare en Baudelaire, mais la sensation d’accéder à un petit coin de paradis était réelle. Pour leur mariage, les amoureux avaient choisi un ancien moulin. Et c’est dans le jardin qu’on a organisé la cérémonie. Le bruit de la rivière créait, à lui seul, une ambiance bucolique. L’allée et l’arche étaient délicatement fleuries et c’est à travers une roseraie que les mariés ont fait leur entrée.

Mariage Héloïse et Jérémy au Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Pour garder cette ambiance surréelle, nous avons commencé la célébration par la lecture de mythes grecs autour de l’amour, comme une note d’intention pour la cérémonie.

Place aux talents

Les proches d’Héloïse et Jérémy ont du talent et en multiplient les formes. Alors pendant la cérémonie, on a pu entendre une chanson a capella, un poème russe, des discours drôles et enlevés, de la guitare, de la flûte et même un extrait d’En attendant Godot, de Beckett, revisité par un ami de Jérémy. Oui tout ça ! Je vous avoue que j’avais un mini doute sur Beckett à un mariage mais le talent d’interprétation de Fabien m’a vite convaincue. Alors, maintenant je peux le dire : Beckett ça marche aussi !

Cérémonie laïque manoir de tigeaux
© Tristan Perrier

Un rituel inspiré de leur histoire

Héloïse et Jérémy voulaient se marier au bord de l’eau car ils avaient envie d’une nouvelle régate d’esquifs en coquille de noix. Comme un écho à leur premier rendez-vous. Nous avons alors décidé de créer un rituel en plusieurs étapes : au fil de la cérémonie et des moments symboliques, les mariés fabriqueraient chacun.e leur esquif.

Rituel cérémonie laïque au Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Et après leur sortie, Héloïse et Jérémy ont emmené leurs invités en cortège pour contourner le manoir de Tigeaux et déposer leurs bateaux sur la rivière. Un vrai moment de poésie, accompagné d’une récitation de haïkus écrits par leurs soins. Quand je vous dis que ce sont des créatifs !

A la fin de la cérémonie, alors que je reprenais le micro pour mon discours de fin, cette fois ce sont mes yeux qui ont brillé. J’ai été émue par ce regard et ce « merci » soufflés dans ma direction. Ils étaient heureux et comblés, moi aussi !

Mariage Héloïse et Jérémy au Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Trois bonnes idées dont s’inspirer

Créer un rituel perlé

Un rituel qui a du sens pour les mariés c’est important. Donc créer un rituel à partir d’une anecdote de la vie du couple, c’est déjà parfait. Cette fois-ci, j’ai senti qu’on pouvait aller encore plus loin et créer des escales pour ce rituel marin. Et en fait, j’aime beaucoup cette idée d’un rituel qui n’est pas seulement une étape de la cérémonie mais un fil directeur. Et vous ?

Rituel personnalisé mariage manoir tigeaux
© Tristan Perrier

Le cadeau musical par les enfants

Musique cérémonie mariage
© Tristan Perrier

Jérémy a deux enfants qui jouent chacun d’un instrument. Ils avaient envie de participer mais se sentaient plus à l’aise derrière une guitare ou une flûte que derrière un micro pour réciter un poème par exemple. On a donc suivi leurs envies et les morceaux qu’ils ont joués, en interlude ou en morceau complet ont séduit les mariés et l’assemblée.

Musique cérémonie de mariage
© Tristan Perrier

S’écouter pour profiter

Nous avons commencé la cérémonie beaucoup plus tard que prévu car des personnes très chères à Héloïse étaient coincées dans les bouchons. Une journée de mariage c’est aussi un planning à tenir mais pour la cérémonie, il y avait une priorité : on ne commencerait pas sans eux. Le cocktail d’accueil a simplement duré plus longtemps que prévu, Tristan, photographe mariage à Bordeaux, en a profité pour faire de jolies photos des invités. Et, surtout, Héloïse a pu être parfaitement détendue et rassurée d’avoir tous ses proches autour d’elle pour ce grand moment.

Mariage laïque au bord de l'eau
(c) Tristan Perrier

Lieu : Manoir de Tigeaux

Photographe : Tristan Perrier – Artiste Photographe

Robe : Elsa Gary

Costume : Blandin et Delloye

La cérémonie de Jehaan et Guillaume

Amour, chanson et Chat-Mallow

la cérémonie de Jehaan et Guillaume
© Onzième Avenue

La première fois que je les ai rencontrés, je me suis dit que j’allais avoir une belle histoire à raconter. Ils forment un couple solide, conscient du bonheur et de l’amour qui les lient. Et j’ai aussi pensé qu’on allait sûrement beaucoup rire ! Quand on a évoqué l’idée d’un rituel, Guillaume est parti dans ce que je pourrais appeler un enthousiasme à rebours. Il s’était renseigné sur internet et il y avait particulièrement un rituel qui ne lui plaisait pas du tout ! Il m’a vraiment fait rire en évoquant toutes les raisons, pratiques, symboliques, logistiques, qui justifiaient son refus. Ça a été notre blague récurrente jusqu’au jour de la cérémonie !

cérémonie de Jehaan et Guillaume
© Onzième Avenue

Un mariage aux étapes inversées

Lors de notre premier rendez-vous, j’ai rencontré un couple fiancé dont la demande en mariage officielle n’avait pas encore eu lieu. J’étais aussi face à un couple qui avait déjà réservé son domaine, le très beau domaine de Quincampoix, réfléchi au traiteur, qui était en pleine recherche d’officiante, mais qui n’avait pas encore annoncé la grande nouvelle à ses proches !

Eh oui, ils ont pris le planning légèrement à l’envers mais c’était pour faire les choses bien. En effet, Guillaume n’avait pas encore rencontré les parents de Jehaan qui vivent à Maurice. Les deux amoureux voulaient donc que cette rencontre précède l’annonce officielle de leur mariage. Une fois Guillaume adopté par la famille, il a pu faire sa demande en bonne et due forme à Jehaan, arrivant encore à la surprendre !

Pas de rituel mais des rituels de rendez-vous

On a organisé la majorité de nos rendez-vous cérémonie dans le bar d’un hôtel près de la gare Saint Lazare. A chaque fois on partageait le plaisir de se revoir, d’avancer et de voir la cérémonie prendre forme peu à peu. On y a aussi échangé de nombreuses confidences. Une cérémonie c’est le résultat de ces heures de rendez-vous, de ces heures où on aborde tant de sujets, des épisodes heureux aux plus douloureux. Le jour J, on ne met que la substantifique moelle en avant, mais elle tire sa valeur des mille détails qui se glissent entre les lignes.

Cérémonie Jehaan et Guillaume
© Onzième Avenue

Alors si on a abandonné l’idée d’un rituel car c’est finalement une symbolique qui leur parlait peu – l’échange d’alliances et de vœux ayant une valeur plus forte – je les remercie du fond du cœur pour nos rendez-vous rituels. D’ailleurs, on continue et on s’offre de temps en temps le plaisir d’un dîner de retrouvailles !

Des discours et une chanson en famille

Jehaan et Guillaume ont donné la parole à leurs proches en choisissant d’organiser les discours selon les trois éléments de leur amour : elle, lui et leur union. Chaque intervenant a centré son discours sur un de ces trois points et rapidement un quatrième pilier est apparu : leur chat, Mallow !

Nous avons aussi respecté une tradition familiale pendant la cérémonie. En effet, dans la famille de Guillaume, lors des événements importants, un de ses oncles prépare une ou des chansons en famille. Ils sont 5, le père, la mère et les trois filles et multiplient les talents d’instrumentistes et de chanteurs. Ils nous ont donc offert a capella la Forteresse de Michel Fugain. Chanson qui m’était jusque-là inconnue, malgré ma passion pour la chanson française, vous me connaissez ! L’assemblée a été saisie, comme les mariés. Cette parenthèse musicale nous a emporté dans un univers de beauté et de douceur.

Trois bonnes idées dont s’inspirer

La chorale familiale

Une cérémonie avec des moments musicaux interprétés par les proches des mariés a toujours une saveur particulière. Il y a beaucoup plus qu’une chanson derrière un oncle, une petite sœur, un duo d’amis qui jouent ou chantent un morceau.

Cérémonie Jehaan Guillaume
© Onzième Avenue

Ce principe s’est vérifié aussi pendant la cérémonie de Jehaan et Guillaume ! J’en ai eu des frissons pendant leur répétition lorsque je me préparais pour la cérémonie.

Poser des questions à ses proches

Souvent on se censure sur l’intervention d’un proche ou sa participation à un des moments symboliques de la cérémonie. Mais le plus simple est souvent de poser la question. Pour Jehaan et Guillaume, la question portait sur l’entrée du marié. Arriverait-il au bras de sa mère, seul, avec Jehaan ?

Jehaan Guillaume cérémonie
© Onzième Avenue

Le papa de Jehaan ne pouvant pas venir le jour J, on avait presque validé une entrée des mariés à deux. Heureusement que Guillaume a posé la question à sa mère, elle avait tellement envie de l’accompagner pour son entrée qu’elle aurait été déçue de ne pas en être. Et Jehaan est arrivée avec son frère pour une entrée pleine d’émotion également.

Jehaan et Guillaume cérémonie
© Onzième Avenue

Définir ses vetos pour son officiante

On a beaucoup ri à propos de l’aversion de Guillaume pour le rituel des galets. Je l’ai beaucoup taquiné sur le sujet mais, en réalité je le remercie de sa franchise et de sa confiance.

cérémonie-Jehaan-Guillaume
© Onzième Avenue

En effet, lors des premiers rendez-vous, j’insiste régulièrement sur l’importance du feeling et du sentiment de confiance entre les mariés et moi. Cette confiance et cette aisance se manifestent également par la facilité qu’ils auront à me dire non parfois. C’est aussi en sachant ce que les mariés ne veulent pas qu’on crée du sur-mesure !

La cérémonie de Luigi et Antonin

Amour, littérature et fleurs des champs

récit de cérémonie laïque
© Franck Torralba

On a le droit d’être amoureuse d’un de ses couples ? Non je ne tombe pas amoureuse du marié promis. Je suis tombée amoureuse des mariés ! C’est vrai, j’ai souvent des coups de cœur pour les couples avec qui je travaille, et d’ailleurs je ne travaille qu’avec des couples pour qui j’ai envie de créer une cérémonie.

C’est aussi ce qui donne de la force aux cérémonies selon moi. Et avec Antonin et Luigi le coup de cœur s’est transformé en amitié. Allez, je range mon cœur en guimauve et je vous raconte leur cérémonie !

La cérémonie de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

Des fleurs, des fleurs, des fleurs pour la déco

Luigi et Antonin aiment les fleurs, beaucoup. Ils n’imaginaient pas leur mariage sans fleurs à profusion. Une profusion telle qu’ils ont créé un plafond fleuri au-dessus de l’espace de danse dans la salle du mariage. Et pour la cérémonie, le thème était aussi plus que respecté. Bouquets en bout de rangs, plantes en pot et en bouquets insérées dans l’arche, incrustées dans le pupitres, fleurs aux boutonnières et dans les cheveux des demoiselles d’honneur. Rien de tel pour créer une ambiance extrêmement chaleureuse.

La cérémonie de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

Des hôtes en or et des pépites de proches

Luigi et Antonin aiment recevoir. Et ils savent le faire. Leur marque de fabrique c’est leur capacité à en mettre plein la vue tout en s’assurant que chacun.e se sente à son aise. Joli challenge ! Après quelques rendez-vous cérémonie chez eux, je me doutais que le mariage confirmerait leur talent. Je ne me trompais pas.

La cérémonie de l'amour de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

S’ils savent recevoir chez eux, ils ont aussi su s’approprier le domaine de Malassise le temps d’un week-end. Ils en ont ainsi fait leur domaine. Un domaine où rêver, un domaine où profiter, un domaine où s’amuser. Et ils pouvaient compter sur leurs proches pour cela. Près de 50 personnes étaient présentes dès la veille pour installer la décoration, organiser les différents espaces, créer les bouquets et le plafond de fleurs.

La cérémonie de l'amour de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

Je suis arrivée le vendredi pour le barbecue pré-mariage et j’ai découvert un essaim d’ami.e.s et de parents qui se démenaient pour que tout soit parfait. Un essaim enthousiaste qui m’a accueillie comme une reine, tout le monde savait qui j’étais et me prenait sous son aile pour que je ne me sente pas perdue. Qu’il est bon de sentir ses mariés si entourés et d’être si bien accueillie. Merci encore !

Décor de la cérémonie de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

Une cérémonie entre retenue et émotion intense

Une des craintes principales des mariés, enfin surtout d’un des deux (! ) c’était de trop en dire, de verser dans l’impudeur. Leur histoire n’appartient qu’à eux et il leur tenait à cœur de ne pas trop se dévoiler. C’est vrai, certain.e.s profitent de leur cérémonie pour revenir sur leurs débuts, les anecdotes qui ont marqué leur histoire appréciant ce partage avec leurs invités. Pour la cérémonie de Luigi et Antonin ce cheminement a eu lieu pendant les rendez-vous, dans l’intimité de nos sessions autour de la célébration à venir.

La cérémonie de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

Pour le jour de leur mariage, on a pris de la hauteur pour se concentrer sur leurs valeurs. Nous nous sommes appuyés sur la littérature et la poésie pour faire écho à leur propre histoire et aux idées qu’ils voulaient partager. C’est assez rare pour le noter, lors de cette cérémonie riche en interventions il y a eu seulement deux discours pour cinq lectures. Tant de choses ont été partagées, tout en respectant les pudeurs de chacun.

Trois bonnes idées dont s’inspirer

La lecture sur fond de violon

La cérémonie de l'amour de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

J’avoue, je n’étais pas convaincue quand Julie, la cousine violoniste de Luigi, m’avait proposé d’accompagner une des lectures au violon. Lorsqu’on a fait le test le matin du mariage, elle voulait surtout vérifier que la durée du morceau correspondait à celle de la lecture. De mon côté, je voulais m’assurer que ça n’était pas too much… Et j’ai été saisie. Comme quoi !

J’ai été saisie notamment lorsque le violon s’est arrêté avant la fin de la lecture. Le morceau était effectivement plus court et c’était encore mieux. En effet, au départ le violon accompagnait le texte en douceur et lorsque la musique s’est arrêtée, le texte a pris une dimension encore plus forte. On a donc gardé exactement ce format là et c’était parfait.

La cérémonie de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

Les vœux détournés

C’est un exercice difficile que les vœux. Est-ce qu’on va en dire trop ou être trop général ? Comment les tourner et surtout comment arriver à les prononcer devant plus de 150 personnes. Lors d’un rendez-vous sur le sujet avec un des mariés, on a commencé à réfléchir à l’envers.

On s’est penché sur tout ce qui illustre l’amour mais ne le définit pas, et c’est à partir de cet angle d’approche qu’il a commencé ses vœux. Comme une liste de ces petites choses qui sous couvert de ne pas être évoquées s’imprègnent dans le discours. Ce qui est rigolo c’est que son frère et sa sœur ont utilisé exactement la même technique lors de leur discours au dîner !

La chanson surprise

La cérémonie en chanson Luigi et Antonin
© Franck Torralba

Très vite on a su qu’il y aurait de la musique pendant la cérémonie de Luigi et Antonin. C’était une évidence pour eux. Et très vite aussi, on a eu un grand oui de Julie et Marie pour créer un duo violon-guitare-voix.  Je ne me répéterai pas sur la générosité des proches des mariés mais le cœur y est.

 La cérémonie de l'amour de Luigi et Antonin
© Franck Torralba

Luigi a, lui, décidé de créer la surprise en s’invitant sur une des chansons. Au-delà de la beauté du moment, il garde un autre très bon souvenir : celui de ses répétitions avec les deux filles. Car c’est aussi ça préparer son mariage et sa cérémonie. Il y a le jour du mariage mais il y a aussi tous les jours avant, tous ces moments d’échange et de préparation qui donnent sa saveur si particulière au jour J !

Les supers prestas de ce mariage :

Le mariage sur la plage de Natacha et Gaël

D’amour et de sable breton

Mariage sur la plage
© Ronan Le Pennec

Natacha et Gaël font partie de ces couples « Et pourtant ». Mais si vous voyez ce que je veux dire ! L’un est romantique, l’autre pas. L’une est littéraire, l’autre un joyeux geek. L’un est plutôt cash, l’autre est plus dans la nuance et la réflexion. Et pourtant.

Et pourtant ils sont tombés amoureux. Et pourtant c’est un couple solide. Et pourtant ils ont décidé d’organiser un mariage sur la plage pendant l’été 2018. La seule condition était de créer un « mariage qui ne fasse pas trop mariage » ! Et vous allez voir, il fait bon jouer sur cette nuance.

Un mariage sur la plage

Natacha et Gaël se mariaient en Bretagne, sur la plage d’un petit village. Et pas n’importe quelle plage ! C’est celle que Gaël pouvait voir depuis sa classe lorsqu’il était à l’école primaire voisine. Je ne suis pas sûre qu’à l’époque il pensait s’y marier mais cela ne nous a pas empêchés de repartir dans son souvenir d’enfance !

Ce fut ma première cérémonie où la mariée était pieds nus. Et l’officiante aussi d’ailleurs !

Mariage-sur-la-plage
© Ronan Le Pennec

Un mariage pas trop mariage

Pour célébrer leur mariage, Natacha et Gaël voulaient jouer avec les codes et créer de l’inattendu. Nombre de leurs invités n’avaient jamais vu de cérémonie laïque, il fallait donc arriver à les emporter avec nous tout en les surprenant. On s’est donc inspirés de certaines traditions du mariage tout en s’amusant avec elles.

mariage-sur-la-plage
© Ronan Le Pennec

Les mariés sont par exemple arrivés en cortège, certes, mais sur un canapé à porteurs ! Ainsi, il y a eu une lecture prononcée de manière très pompeuse mais c’était un sonnet extrêmement drôle écrit par un de leurs amis. Il y a même eu serment mais les mariés se sont engagés sur Le transfert, un séminaire de Lacan et pas sur la Bible ou un autre texte sacré. On a donc beaucoup ri pendant cette cérémonie, mais pas que.

Pas trop mariage mais plein de déclarations d’amour

un mariage sur la plage
© Ronan Le Pennec

Je le dis et je le redis, les cérémonies de mariage sont l’occasion de se dire des choses que l’on sait mais qu’on ne se dit jamais. Celle-ci n’a pas échappé au principe. Si certains proches des mariés ne se sont pas gênés pour se moquer de leurs amis et faire rire l’assemblée ont mis des mots sur des sentiments profonds qui nous ont tiré quelques larmes. Ce sont des souvenirs vraiment précieux. Et parfois l’occasion de continuer la conversation après le mariage.

Trois idées dont s’inspirer

Le canapé à porteurs

Le mariage à la mairie avait lieu juste avant la cérémonie. Comme nous étions dans un petit village, nous avons organisé un cortège de la mairie à la plage où avait lieu la cérémonie.

un-mariage sur la plage
© Ronan Le Pennec

Des sonneurs bretons nous ont accompagnés ainsi tout au long du chemin et les mariés étaient installés sur un vieux canapé en cuir porté par 11 de leurs amis. Épique ! Et je vous assure qu’après un peu plus de 600 mètres, les porteurs étaient ravis de déposer les mariés 🙂

Le sonnet d’introduction

mariage-sur-plage
© Ronan Le Pennec

Lorsque j’ai reçu le discours de ce témoin, j’ai cherché où l’inscrire dans la cérémonie. Ce format de sonnet si cérémonieux et ce ton si drôle m’ont donné l’idée de créer une introduction avant même que je prenne la parole en tant qu’officiante.

Les mariés se sont installés en même temps que leurs invités ; on a sauté l’étape « entrée des mariés ». Pierre a donc profité du brouhaha pour se glisser devant l’arche, tel un ménestrel et ouvrir la cérémonie en récitant son sonnet décalé. Rien de tel pour installer l’ambiance et poser le ton !

La capsule temporelle ensablée

Natacha tenait à créer un rituel avec du sable pour garder un souvenir matériel de ce mariage sur la plage. Il était également important pour les mariés de faire participer tous les invités tout en donnant un rôle particulier à certains de leurs plus proches.

mariage-plage
© Ronan Le Pennec

Nous avons donc créé leur rituel : une capsule temporelle ensablée. Chaque invité a déposé une poignée de sable dans le bocal tandis qu’une dizaine de personnes, prévenues en amont, déposaient, elles, un souvenir ou un clin d’œil dans le bocal. Pour les retrouver, les mariés devront creuser dans le sable, un peu comme pour une mini chasse au trésor.

La cérémonie bretonne de Stéphanie et Jérémie

Se marier en famille

se marier-en famille
© La boîte à images

C’est d’abord Jérémie, le romantique du couple qui m’a contactée. On a discuté un peu puis nous nous sommes rencontrés tous les trois. J’ai tout de suite adoré le caractère de Stéphanie, elle est aussi cash qu’elle déborde d’amour pour ses enfants et tous ceux qui ont eu la chance d’entrer dans son cœur. Tous les deux forment un super duo depuis plus de 10 ans. Ils ont pris le temps de construire leur vie et leur famille et dernièrement l’idée de se marier en famille est devenue une envie même pour ma non-romantique préférée !

Célébration en duo

C’était une première pour moi et j’espère qu’il y en aura d’autres. Lorsque nous nous sommes rencontrés la première fois c’était pour que je coache leur officiante d’un jour : Magalie. Plus nous discutions, plus Stéphanie et Jérémie prenaient conscience de la tâche importante qu’ils allaient confier à leur amie déjà bien occupée. Alors ils ont décidé que Magalie célébrerait en duo avec moi.

Se marier en famille
© La boîte à images

Quelle bonne idée. Elle était parfaite dans son rôle, rassurée de ne pas être seule le jour J et de pouvoir me confier les parties où elle se sentait moins à l’aise. Nous avons créé la cérémonie ensemble, lui donnant un rythme dynamique grâce à nos échanges et nous avons vraiment développé une belle complicité. Souvent, je dis que grâce à mon métier, je rencontre des couples merveilleux, cette fois-ci c’est un trio  !

Une cérémonie bousculée

Mariage plus vieux mariage heureux ? Mariage heureux c’est sûr mais je dirais aussi mariage breton, mariage pluvieux ! La cérémonie était installée dans une jolie clairière, tout était prêt quelques heures avant quand la pluie a commencé à s’insinuer. Fine, légère, on a d’abord pensé qu’elle s’arrêterait mais non !

Alors on a déménagé la cérémonie avant de commencer ! Tout le monde a donné un coup de main et grâce à la bonne humeur de chacun, ce léger contretemps s’est révélé un moment assez rigolo ! Merci aux déménageurs en costume 😉

se marier en famille
© La boîte à images

Des complicités renforcées

Pendant cette cérémonie, j’ai vu des familles s’aimer, des ami.e.s évoquer des souvenirs et l’envie d’en créer de nouveaux. J’ai vu des enfants se réjouir d’assister au mariage de leurs parents et des invités sourire malgré le temps humide. J’ai l’impression que cette journée a permis à chacun.e de prendre conscience de la chance d’avoir des proches aussi formidables. Cette simple sensation donne, pour moi, sa valeur à cette merveilleuse journée !

Trois idées dont s’inspirer – spécial enfants !

Une entrée rigolote

Les petits ont annoncé l’entrée de leurs parents avec des pancartes « Attention marié en approche ! », puis « t’inquiète pas elle arrive ! » avant que Stéphanie n’arrive. Mieux qu’un cortège, ils annonçaient ainsi le début de la cérémonie. Mission dont ils se sont parfaitement acquittés !

se marier en famille
© La boite à images

Le rituel du sable à huit mains

Quand on se marie on mêle deux vies. Quand on se marie en étant parents de deux enfants, on affirme aussi qu’on est une famille. Le rituel du sable permettait d’entremêler symboliquement les personnalités des quatre membres de la famille et de donner sa place – et sa couleur – à chacun. En plus ça permet de garder l’objet à la maison !

Se marier en famille rituel
© La boîte à images

L’intervention en chanson

Les enfants ont appris un poème avec un de leur grand-père mais ils avaient aussi une autre mission : interpréter une chanson pour leurs parents. Kids United obligent, ils ont chanté Tout le bonheur du monde. Mais je ne vous cache pas qu’on a failli avoir Pow Wow dont les petits étaient fans pendant le premier semestre 2018 !

Et leur témoignage est ici !

La cérémonie de Manuella et Jérôme

Célébrer l’amour sous toutes ses formes

cérémonie de Manuella et Jérôme
© Alexandra Maldémé

Quand je les ai rencontrés, je me suis dit que je voulais absolument préparer leur cérémonie. Ils sont tombés amoureux en quelques jours comme une évidence ; au bout de quelques mois, ils savaient que c’était du sérieux entre eux, et la même évidence les a amenés à penser mariage. Ces personnes sont une évidence en fait ! D’ailleurs, il m’aura fallu à peine deux heures pour avoir moi-même un coup de cœur.

Manuella et Jérôme, ce sont simplement des gens bien. Des gens intelligents, drôles, avec un cœur énorme, entourés par des amis et des familles qui les aiment profondément. On sent chez eux une forme de sérénité malicieuse. Et c’est ce ton-là qui animait leur cérémonie.

cérémonie-de-Manuella-et-Jérôme
© Alexandra Maldémé

Des amis comme une famille

Dès le premier rendez-vous, l’esprit du mariage était clair : place aux proches. Et pour commencer aux témoins qui étaient 9. Oui 9 comme deux fois 4 + 1. Mes mariés avaient en effet désigné une de leurs amies comme témoin partagée. Impossible de lui attribuer une autre fonction, c’est elle qui les as présentés !

Ce que j’avais senti tout au long de la préparation de la cérémonie s’est révélé le jour J, ces mariés sont entourés de gens qui tiennent à eux et qui se sont mis en quatre (voire en neuf !) pour que leur journée de mariage soit parfaite. Aucune frontière n’existait entre liens du cœur et du sang, Manuella et Jérôme sont juste à la tête d’une grande et belle famille !

cérémonie de Manuella et Jérôme
© Alexandra Maldémé

Rire pour exprimer à quel point on aime

Dans les familles, même celles de cœur, on cache souvent sa pudeur sous le rire mais derrière une blague ou un clin d’œil amusé, on en dit tellement. Je ne vous cache pas que les rires ont ponctué la cérémonie, les photos en témoignent !

Des chansons de Dalida revisitées, aux emprunts au kitsch du conte, les idées fusaient. Et derrière ces tendres moqueries, on entendait l’affection, l’attention de chacune et chacun pour préparer un discours, une lecture, un chant de la plus belle des manières, pour eux.

Manuella et Jérôme
© Alexandra Maldémé

Entremêler les cultures grâce au chant

Les mariés unissaient leurs familles, leurs amitiés mais ils liaient aussi deux traditions. Ils ont fait le choix d’une cérémonie laïque, mais il était important pour eux que leurs cultures soient représentées. C’est à travers le chant que cela a été fait.

Une des amies du marié a ainsi interprété de manière somptueuse (encore bravo AV !) un Ave Maria et Yerushalayim shel zahav. Qu’il était bon d’entendre fredonner les invités lorsqu’ils reconnaissaient la chanson.

Trois idées dont s’inspirer :

Associer les parents au rituel des rubans

cérémonie Manuella et Jérôme
© Alexandra Maldémé

Dans le courant de l’année, Manuella et Jérôme ont demandé à leurs parents quelles valeurs ils pensaient leur avoir transmis. Ce qui avait été présenté comme un « exercice demandé par Emilie » nous a permis de leur concocter une surprise. Au moment du rituel, je leur ai annoncé que ce serait chacun d’entre eux qui viendraient nouer le ruban représentant la valeur transmise aux poignets de leurs enfants.

La lecture à 9 témoins !

Les mariés sont bien entourés et ils aiment leur bande ! Si j’ai insisté pour organiser des duos d’intervenants (et pas des solos – au risque d’une cérémonie trop longue), on a aussi préparé une intervention des témoins à 9. Chacun et chacune a lu un passage d’un poème écrit spécialement pour l’occasion par une des 9. Cette lecture est venue sceller l’échange d’alliances des mariés.

M&J très entourés
© Alexandra Maldémé

Les discours en chanson

Deux des témoins de Jérôme ont choisi de raconter sa vie et leur amitié en revisitant des chansons des années 70, Dalida en force ! C’était drôle et fin à la fois, je suis fan ! Un des plus grands moments de rires de la cérémonie.

Discours Dalida
© Alexandra Maldémé

Photos par Alexandra Maldémé et Océane Drollat