Blog cérémonie laïque

Le choix de parler d’autre chose

Tourner la tête et les yeux vers le beau

Regarder vers le beau
© Chase Clark

Aujourd’hui, on est le 31 mars. Ça fait 15 jours que nous sommes officiellement confinés, interdits de sortie – sauf pour aller soigner les malades et assurer les besoins élémentaires des gens. Merci et bravo toutes ces personnes, vraiment !

Assigné.e.s à résidence

Moi, je fais partie des confinés. Ceci dit, le rythme de télétravail désormais imposé m’est plutôt familier : mon bureau est déjà dans ma chambre depuis un peu plus de quatre ans . Oui, je fais partie des personnes qui ont fait le choix de travailler chez elles et y trouvent leur bonheur.

Mais là c’est différent. Là ce n’est pas un choix individuel, c’est un choix collectif. Et nous vivons une période proprement incroyable. Je ne vous apprends rien.

Tout le monde parle de ce coronavirus, renommé Covid 19 ; je fais le choix de ne pas en parler. Je ne saurais pas quoi en dire, je ne suis absolument pas compétente en la matière et je ne le serai jamais. Je vais plutôt me concentrer sur mes mariés et sur mes cérémonies. Sur l’après, même si la date est encore incertaine.

Se concentrer sur la suite et sur le beau

Je fais ce choix aussi parce je trouve ce climat monomaniaque complètement anxiogène. L’autre soir, je regardais un polar bien glauque et à la fin je me suis juste dit que ça m’avait fait du bien ! Cherchez l’erreur ! Eh bien si, c’était chouette d’avoir pu concentrer mon attention sur autre chose que les infos et les messages répétant les gestes barrières. Messages importants au demeurant, je ne le nierai pas.

Alors j’ai décidé, à mon humble niveau, non pas de faire l’autruche qui se cache la vérité, mais de me tourner vers le beau, la lumière et les mille autres sujets qu’on peut aborder. C’est pourquoi, je conserve mon planning éditorial sur le blog et je continue de partager sur Facebook et Instagram des images ou des articles autour des cérémonies laïques. C’est pourquoi, tous les jours en story Instagram, je partage avec vous une lecture d’un texte autour de l’amour, de l’amitié, du désir, du bonheur. Pour ouvrir des parenthèses dans un quotidien bien altéré et parce que l’après viendra !

J’ai hâte que cette période bizarre soit derrière nous, hâte de faire des câlins et des rendez-vous en vrai. D’ici-là, portez-vous bien, prenez soin de vous et des vôtres !

Full House Kiss GIF - Find & Share on GIPHY

Exercice de pensée pour les vœux

Méditation et vœux de mariage

méditation et vœux de mariage

Aimer est une des choses qu’on a le plus de mal à décrire. C’est à la fois une évidence et un sentiment alors, par définition, ça reste dans le domaine de l’impalpable. Bien sûr on peut s’inspirer de Montaigne* et reprendre son « parce que c’était lui parce que c’était moi », mais au moment d’écrire les vœux, cela peut paraître un peu court. On voudrait alors exprimer bien plus que cette évidence et donner corps à tous les « parce que » contenus dans le sentiment éprouvé.

C’est pourquoi, aujourd’hui je vous propose un nouvel exercice, testé dernièrement : associer méditation et vœux de mariage. Bizarre ? Pas tant que ça, je vous explique.

Explorer ce qu’est l’amour

© Kinga Cichewicz

Lors d’une discussion avec une de mes mariées, elle m’a avoué qu’elle trouvait que ses vœux ne reflétaient pas assez l’amour qu’elle éprouvait. On s’est donc penchées sur son texte et on a commencé à le décortiquer. Elle y évoquait plusieurs anecdotes importantes de son histoire avec son amoureux. Des moments, petits et grands, lumineux et signifiants à ses yeux. Lors de notre deuxième lecture, elle s’est rendu compte que ce qui lui manquait c’était justement d’expliquer la valeur qu’elle accordait à ces moments pour affirmer encore plus fort l’évidence de son amour. Mais comment démontrer une évidence ?

Je lui ai alors proposé mon exercice de méditation appliqué aux vœux : reprendre chaque souvenir évoqué et observer l’écho qu’il faisait naître en elle. En revivant chacune de ses anecdotes, elle a pu mettre des mots sur les détails qui font la différence et leur donner corps dans ses vœux. On avait trouvé la clé !

anecdotes vœux de mariage
© Chermiti Mohamed

Méditer ou simplement prendre le temps

Le terme de méditation peut paraître étonnant, alors je peux aussi simplement vous recommander de prendre le temps. Pour moi et mes quelques bases en méditation, c’est la même chose ! Ce que j’entends par là c’est le simple fait de s’arrêter pour observer. On peut commencer par une situation du quotidien où on se sent particulièrement heureux.se.

© Jose Aljovin

En s’y attardant, on commence à relever des détails qui permettent d’appréhender les sentiments plus précis qu’on y éprouve. On touche du doigt les sensations qui naissent en nous et, souvent, cela permet d’identifier le petit élément qui rend ce moment particulièrement beau. Il suffit ensuite de retranscrire ce qu’on a ressenti avec ses propres mots.

Revenir aux sources de l’amour

Je suis une partisane de la vraie vie et des mots qui nous appartiennent, vous le savez. Une magnifique déclaration d’amour comme on en voit dans les films peut paraître incongrue si vous n’êtes pas franchement des lyriques au quotidien. Alors qu’exprimer simplement la manière dont votre cœur bat un peu plus vite quand vous recevez un texto de sa part ou le fait que vous n’arrivez pas à ne pas rire à un de ses mauvais jeux de mots, c’est donner pleinement sa saveur à votre amour.

© Christiana Rivers

Ce sont toutes ces petites choses qu’on ne relève pas au quotidien car elles y sont pleinement intégrées. Ce sont tous ces mini rituels devenus habitudes qui vous manqueraient s’ils n’existaient plus. C’est en cela que je vous invite à la méditation pour reprendre le temps d’observer ce qui fait la spécificité et la force de votre relation. Laissez voguer votre esprit et vos sensations vont vous guider vers les bons mots. Vous me raconterez !

*Montaigne parlait ici de l’amitié qui le liait à la Boétie, mais la citation s’applique aussi bien à l’amour.

La cérémonie royalement conviviale d’Aurore et Cédric

Mariage au château du Vivier

mariage laïque au château du vivier

Gros coup de cœur pour ces mariés ! Dès le premier coup de fil, j’avais déjà bloqué mon 9 septembre. Ils sont drôles, fous amoureux, intelligents et d’une efficacité sans faille sur leurs prises de décision. Le combo parfait !
Quand ils m’ont appelée début mai, Cédric venait tout juste de faire sa demande. Plutôt que d’attendre 2020, ils ont décidé d’aller vite et on a préparé leur cérémonie en quatre mois. Efficacité parfaite !

Un cadre royal

Pour leur mariage, Aurore et Cédric ont choisi le château du Vivier en Seine et Marne. C’est splendide !

cérémonie laïque château du vivier

Pour être honnête, je rêvais d’y célébrer un jour, fascinée par le parc et les vestiges où l’on installe l’espace de la cérémonie. Evidemment ce type de cadre impose d’emblée une ambiance. On sait qu’il s’y passera quelque chose de beau et de fort. C’est vrai, mais pourtant on n’était pas écrasés par le solennel. Dans ce cadre royal, on a associé émotion et désinvolture, parce que les mariés sont si chaleureux qu’ils infusent leur joie et leur sens de l’accueil même à un décor royal. J’ai ainsi, adoré, la manière dont ils se sont appropriés les lieux en s’accoudant nonchalamment pour échanger leurs vœux !

Le talent des gens bien entourés

Le jour du mariage, l’assemblée était aussi éclectique qu’unie. Aurore et Cédric sont tombés amoureux à un peu plus de 30 ans, l’une et l’autre avaient donc déjà un socle solide d’amis et de proches à ses côtés. Tous ont appris à mieux se connaître en préparant le mariage et se sont impliqués à fond, voulant le meilleur pour leurs amis.

Il y avait quelque chose de très beau à voir ces cercles se croiser, se mêler, préparer des discours ensemble. Chaque personne avait sa place, faisant partie d’un cercle ou d’un autre, représentant une rencontre, bien sûr, mais aussi un instant de vie pour les mariés.

mariage château du vivier

Une attention portée à chacun

Etre bien entouré, c’est une chance mais c’est aussi un talent. Et on comprend mieux l’énergie qui entoure les mariés quand on les a vus prendre soin de leurs invités. Ils ont d’abord organisé une fête aux petits oignons, mais je pense aussi à toutes les attentions que les mariés ont eues pour leurs proches en préparant la cérémonie. Ils ne voulaient oublier personne : des amis qui leur ont permis de se rencontrer à la sœur de la mariée qui fêtait son anniversaire de mariage ce jour-là par exemple.

D’ailleurs, ils ont voulu que chacun et chacune prenne part à la cérémonie en créant une capsule temporelle avec tous leurs invités. Comme ça, ils pourront les retrouver symboliquement dans 10 ans en ouvrant leur malle aux souvenirs.

cérémonie au château du vivier

Trois idées dont s’inspirer

Une capsule temporelle avec tous les invités

La capsule nous a accompagnés tout au long de la cérémonie. Elle était installée à l’entrée et les invités y ont déposé leur souvenir pendant le cocktail de bienvenue. Puis, après les vœux des mariés, les trois témoins de cérémonie sont allés la chercher pour y glisser, eux-aussi, leurs souvenirs. Ce sont les mariés qui ont terminé en y laissant leurs carnets de vœux juste avant de sceller cette malle aux souvenirs.

Les carnets de vœux

Parce qu’ils avaient envie de quelque chose de plus joli qu’une simple feuille A4, les mariés ont recopié à la main leurs vœux sur de jolis carnets personnalisés. Ils les retrouveront dans dix ans en ouvrant leur capsule temporelle.

Voeux de mariage

Le clin d’œil aux artisans de leur rencontre

C’est grâce à un couple d’amis qu’Aurore et Cédric se sont croisés la première fois. Ils ne remercieront jamais assez leurs amis d’avoir eu la bonne idée d’entremêler leurs enterrements de vie de célibataire. Alors les mariés ont voulu leur dire merci et mettre en valeur le rôle fondateur de leurs deux amis dans leur amour.

Juste avant les vœux des mariés, j’ai donc invité ce couple d’amis à signer le certificat d’engagement des mariés. Ils étaient très émus et touchés par ce symbole et les mariés ravis de leur surprise !

cérémonie mariage château vivier

Pour la petite histoire !

Je ne suis pas la seule à être tombée amoureuse du château du Vivier, si vous me suivez sur Instagram et Facebook, vous avez déjà dû entendre parler de ma copine Candice et de son GR1. Elle aussi a eu un coup de cœur en découvrant les lieux au cours de la portion Marles-en-Brie/Verneuil L’Etang. Si vous voulez lui emboîter le pas pour découvrir le château sous un autre angle, régalez-vous de son site truffé de tips et de vidéos géniales !

Quelles phrases d’engagement pour échanger les alliances ?

Choisir les mots qui accompagnent les alliances

échanger les alliances
© Charlotte Santana

Échanger les alliances c’est un des moments phare de la cérémonie. Ce passage, souvent solennel, est chargé du sens que les deux anneaux portent en eux et porteront chaque jour à vos doigts.

On peut choisir un échange en silence pour accentuer la valeur du symbole, mais je voudrais me concentrer aujourd’hui sur les phrases d’engagement qui peuvent l’accompagner.

Les classiques et toujours efficaces

Il est des formules qui portent en elle la puissance de l’universel, certaines phrases, empruntées notamment au religieux, sont tellement belles et signifiantes qu’on peut avoir envie de les reprendre. Je pense notamment au fameux

« Par cette alliance je deviens ton mari/ta femme et je te promets de rester fidèle dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, pour t’aimer tous les jours de ma vie. »

La force du classique vous dis-je ! Cette phrase et ses variantes feront toujours naître l’émotion.

échange d'alliances
© Yoris Photographer

Échanger les alliances sans promesse c’est possible

J’ai de plus en plus de couples qui s’interrogent sur la notion de promesse à vie. On sait que la vie de couple n’est pas toujours un fleuve tranquille, qu’il y a des hauts époustouflants et des bas moins amusants. On sait aussi que le mariage n’est pas une assurance à vie. Cela n’empêche pas un amour profond et l’envie réelle de s’engager avec l’autre. On peut alors imaginer un échange de cet ordre :

« Reçois cette alliance, signe de mon amour et de mon désir d’être à tes côtés chaque jour. Pour partager tes ombres et tes lumières et te donner le meilleur de moi-même »

échange des alliances
© The HK photo company

Un échange pioché dans une de vos fictions préférées

Un de mes couples, fan de Game of Thrones reprendra par exemple la phrase rituelle :

Je suis sien/sienne, il/elle est mien/mienne, jusqu’à la fin de mes jours.

Clin d’œil pour les initiés, cette phrase courte porte néanmoins tout l’engagement qui est le leur. D’autres peuvent s’inspirer de films romantiques.

« Je te promets de t’aider à aimer la vie, de te garder ma tendresse et d’avoir la patience qu’exige l’amour, de parler quand les mots s’imposent et sinon de partager le silence (…) »

Ici c’est extrait de The Vow (Je te promets) avec Rachel McAdams. D’ailleurs nombre des films où elle joue devraient pouvoir vous inspirer. Ou alors je ne suis pas neutre ! Possible 🙂

Et si vous vous inspiriez de votre vie à deux

Il y a les phrases qu’on répète ou qu’on retravaille pour se les approprier, mais il y a aussi celles qui n’appartiennent qu’à nous. Au moment d’échanger les alliances, que diriez-vous de vous engager à toujours vous faire rire après une bisbille ou de préserver votre habitude de prendre le café au lit tous les dimanches ?

Que ce soit de manière poétique, décalée, romantique ou muette, échanger les alliances c’est toujours refléter le couple que vous êtes et la manière bien à vous que vous avez de vous aimer et de vous le dire. A vous de libérer vos envies et votre créativité !

Quelles sont vos phrases choc du mariage ?

De l’utilisation des classiques dans les cérémonies

Les phrases chocs du mariage
© Nicole Honeywill

Quand on parle de cérémonie laïque, l’imaginaire des comédies romantiques américaines prend souvent le relais. L’exemple peut aider les gens à se faire une première idée, même si, évidemment, il y a beaucoup plus dans une cérémonie d’engagement. On associe souvent aussi la cérémonie à des phrases choc de mariage mi-naturelles, mi-clichés.

Que faire de cet imaginaire ? On s’en inspire ? On s’en amuse ? On s’en échappe ?

Une phrase choc de mariage : définition et exemples

Ce que j’appelle les « phrases choc », ce sont toutes celles qui peuvent, parfois, sembler toutes faites voire un peu cliché. Par exemple, on peut penser aux expressions suivantes :

  • « Nous sommes réunis aujourd’hui pour unir ces deux personnes »
  • « Si quelqu’un s’oppose à cette union »
  • « Je vous déclare unis par les liens du mariage »
  • « Tu peux embrasser la (ou le) mariée »
  • « On vous souhaite tout le bonheur du monde »

Parmi ces phrases, je suis sûre qu’il y en a qui vous paraissent indispensables à votre cérémonie de mariage et d’autres que vous ne voudriez surtout pas entendre. Et ce qui est drôle c’est que chacun.e d’entre vous attribue certainement un qualificatif différent à chaque phrase.

Différentes lectures des classiques de mariage

Phrases classiques de mariage
© Derek Thompson

Parmi les futur.e.s marié.e.s, il y a les personnes qui accordent un sens très fort aux mots et d’autres qui s’attachent plus à la symbolique générale. Ainsi, certains préfèrent éviter que « je (les) déclare unis par les liens du mariage » car techniquement le couple est déjà marié. Très souvent, en effet la cérémonie d’engagement a lieu après la mairie et ma parole n’a, légalement, pas la force performative de la déclaration faite par le (ou la) maire lors du mariage civil. J’entends cette réticence et je la respecte.

D’autres couples m’accordent volontiers cette dimension performative et s’amusent parfois même à jouer avec le solennel de cette phrase. C’est aussi un moyen de partager la déclaration avec l’ensemble de leurs proches – et pas seulement ceux qui étaient présents à la mairie.

Cette double approche s’applique aussi au fameux « si quelqu’un s’oppose à cette union », j’y ai d’ailleurs consacré un article complet. Mais si on y réfléchit, les lectures peuvent varier sur tous les classiques du mariage. Cela dépend de votre histoire, de vos références, de vous, simplement.

Utiliser vos phrases choc pour imaginer le ton de la cérémonie

Ce qui compte c’est que vous vous retrouviez dans votre cérémonie, et ce, jusque dans le moindre mot. C’est pour cela que je vous pose assez vite la question des phrases que vous avez envie d’entendre pour votre mariage. On part souvent d’un sourire, voire d’un grand NON quand j’en évoque quelques-unes ! Et peu à peu, on définit ensemble l’atmosphère et le vocabulaire de la cérémonie. On part de vous, toujours, alors on s’appuie d’abord sur votre ressenti.

phrases chocs du mariage
© Charlotte Santana

Et souvent, vos phrases choc ce aussi celles que vous utilisez au quotidien dans votre couple. Cette réplique de film qui vous fait rire à chaque fois, cette référence à un livre que vous aimez. C’est aussi pour cela que je vous invite à réfléchir ensemble, et avec moi, à ces mots qui ponctuent votre vie. Ils trouveront tout naturellement leur place dans la cérémonie.
Et vous, alors, quelles sont vos phrases choc (et vos don’t !) ?

*Je vous invite à lire le très bon livre de Florence Maillochon, La passion du mariage, qui analyse notamment la manière dont le « traditionnel », est fortement inspiré de l’univers des comédies romantiques.

La cérémonie en cinq actes de Justine et Audric

Mariage au château de Carsix en Normandie

Notre premier rendez-vous avec Justine et Audric a duré trois heures : le ton était posé ! On avait plein de choses à se raconter et la conversation était d’un naturel sans égal. Ils avaient déjà bien réfléchi et m’ont tout suite exposé ce qui leur importait pour la cérémonie. Ils n’ont eu aucun tabou sur leurs parcours, leurs familles ni sur leurs envies. Justine rêvait par exemple d’un discours de sa maman, très timide.

Et vous le savez, j’aime quand mes mariés laissent leurs envies s’exprimer, sans autocensure. D’abord on exprime ses rêves, parfois même on s’en découvre au fil de la conversation et ensuite, seulement ensuite, on fait des choix.

Célébrer la force du mariage

Qu’on ne me dise pas que le mariage est une affaire de filles. Ou que les hommes ne font que céder à leur douce. Soit je travaille avec des garçons exceptionnels (bon c’est un peu vrai !), soit ce cliché est éculé depuis longtemps. Et pour ce mariage c’était encore le cas ! Audric envisageait le mariage comme une étape fondamentale de sa vie avec Justine. Dès le premier rendez-vous j’ai compris que pour lui ce passage et sa célébration, c’était vraiment du sérieux.

Le mariage est une fête, oui, mais c’est aussi la symbolisation d’un lien, l’engagement à devenir une famille, celle de l’autre d’abord et celle qu’on crée ensuite. Si la cérémonie pouvait être légère à certains moments, nous avons créé de vrais espaces de sacré pour rendre hommage à l’engagement pris par ces deux amoureux devenant mari et femme.

Une cérémonie en cinq actes

Quand on a commencé à discuter de la cérémonie, on est assez vite tombés d’accord pour organiser la cérémonie en cinq actes, comme une pièce de théâtre. Nous étions tous les trois dans une veine littéraire, sur les traces d’Edmond, la pièce de Michalik. Il y retrace le parcours d’Edmond Rostand quand il a écrit Cyrano de Bergerac, et la morale de l’histoire c’est qu’il faut toujours un cinquième acte ! Sans lui, la pièce a comme un goût d’inachevé.

Le jour du mariage de Justine et Audric, le cinquième acte c’était leurs engagements. En échangeant leurs vœux et leurs alliances, ils donnaient toute sa saveur à une cérémonie qui avait peu à peu retracé leur histoire. Et finalement ce cinquième acte est aussi le premier, celui de leur vie de couple marié. On n’arrête jamais de créer des actes, en fait !

Des surprises de famille

La maman de Justine, m’a appelée un jour pour m’annoncer qu’elle allait faire une surprise à sa fille. Elle voulait dépasser sa timidité et prononcer un discours. On a tenu le secret pendant plusieurs mois et je lui ai donné quelques conseils pour bien se préparer à l’exercice. Si elle était très stressée avant de commencer, elle a offert à sa fille un des moments les plus émouvants de la cérémonie. Vous voyez, il faut toujours exprimer ses envies car elles peuvent se réaliser !

Et comme il y a des envies qu’on n’imagine pas encore, on peut se faire devancer par les amis. C’est ainsi qu’un des témoins d’Audric a profité de son discours pour demander aux mariés de devenir les parrain et marraine de leur enfant. Et la famille de cœur devient ainsi famille tout court !

Trois idées dont s’inspirer

Oser les cinq actes

Je vous rassure je n’ai pas déclamé la cérémonie en vers ! Mais cette idée de structures en cinq actes nous a permis de faire monter l’attention et l’émotion pour arriver à l’acmé des engagements. Comme au théâtre, on a structuré notre intrigue. La seule nuance c’est que tout le monde connaissait la fin de l’histoire 😉

Confier le récit de la rencontre à un.e de ses proches

L’histoire d’amour d’un couple, on en parle toujours à travers la cérémonie. Cette fois, les mariés ont même décidé de consacrer un des actes au récit de leur rencontre. C’était une manière de retracer leur parcours et de faire honneur à la force de leur amour et du lien qui les unit. C’est une des témoins de Justine qui a assuré cet acte IV avec brio donnant à son récit des airs de poésie.

La sortie des mariés sous la lavande

Parce qu’il n’y a pas que les pétales de rose ! Justine avait pensé à la lavande et les mariés ont même fabriqué les cornets eux-mêmes.

Lieu : Château de Carsix
Photographe : Comme un petit air
Vidéo : Be Happix
DJ : Loïc, de MK Prod Events

Hello 2020 !

Tu commences à peine et pourtant je sais que tu seras une belle année. Une année de folie où les petites graines plantées en 2019 vont fleurir et prendre de l’ampleur. Alors bienvenue jolie 2020 ! On a mille choses à découvrir ensemble, mille joies à partager, mille projets à mener. Et d’abord, ensemble, refermons doucement la porte de l’année passée.

© Carole J. Photographie

Chère 2019,

de toi je garderai de merveilleux souvenirs.

Commençons par ces dix mariages où la créativité a été le maître mot ! Il y a encore un an, je n’imaginais pas m’amuser avec un faux départ de cérémonie ou intégrer un jingle dansé entre des discours. Et pourtant…

Moi la fan de Beckett autant que de Joe Dassin, je n’aurais oser rêver d’une lecture d’En attendant Godot ou d’un échange d’alliances reprenant les couplets de A toi. Et pourtant… Pourtant c’était si beau. De cette poésie décalée que j’aime tant.

Cette année encore, j’ai rencontré des couples fantastiques et de nombreuses idées improbables se sont révélées les premières pierres de moments magiques. Merci 2019.

Avec toi, j’ai découvert de nouvelles pépites comme le pays basque et ce superbe domaine de Petiosse, pour un de mes mariages les plus décalés. J’ai enfin célébré un mariage au château du Vivier dans des ruines splendides ou profité du calme d’un étang en Bourgogne. C’est ça la vie d’officiante et c’est ça qui est merveilleux. On a le luxe de varier les décors et les héros.

Grâce à toi 2019, j’ai confirmé ce que je pressentais depuis quelques années : j’ai la chance absolue d’exercer un métier qui est fait pour moi. Un métier pluriel où Deleuze et Dalida se croisent parfois, où chaque rencontre avec un couple me touche de manière différente et où j’ai la sensation de toujours avancer et apprendre de nouvelles choses. C’est aussi un métier exigeant ; le sur mesure, l’écriture fine et la recherche de sens ne sont pas des options mais la base.  C’est parce qu’on s’appuie sur cette base non négociable qu’on s’amuse tellement ensuite. Alors merci à vous mes amoureux et amoureuses de 2019, merci de m’avoir fait confiance, merci d’avoir osé et de m’avoir accordé l’honneur de célébrer votre grand jour.

2019 tu m’as aussi permis d’identifier, de poser et de respecter mes limites. Tu n’as pas été facile tous les jours et je sais que tu as été une année de transition sur de nombreux points.

© Evie S.

Alors à nous 2020 !

A nous deux et à nous toutes et tous d’ailleurs ! A nous les rencontres, les conversations passionnées, les nouvelles graines à semer et les rêves qui deviennent réalité. En 2020, je fêterai ma 50e cérémonie de mariage mais aussi ma première cérémonie de parrainage-marrainage et mon deuxième renouvellement de vœux. Je trépigne déjà !

Et je ne vous parle même pas des neuf mariages qui s’annoncent et de ceux qui vont encore arriver. 2020 tu vas être dense, joyeuse et remplie de possibles ! Tu seras une année de cérémonies plus que jamais et une année d’écriture. Tu seras une année de coaching car je lance une offre d’accompagnement pour les pros de la cérémonie. Tu seras aussi ma première année bourguignonne, celle où après dix ans à Paris, je vais installer mes pénates dans une cité médiévale au charme fou. J’ai hâte 2020, tellement hâte !

J’espère que vous aussi 2020 vous enthousiasme et je vous souhaite une année folle, une année riche, une année heureuse, une année de réalisation de vos projets les plus ambitieux et de ces petites victoires qui nous font avancer chaque jour. Amusez-vous surtout, et soyez heureux car comme disait le grand Jacques « le bonheur est notre destin véritable ».

La cérémonie champêtre d’Anne-Sophie et Jean-Baptiste

cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

Ces deux-là, je les connais depuis longtemps, leur mariage était particulièrement cher à mon cœur car il s’agit de mon petit frère et de ma belle-sœur. Je n’ai pas attendu la préparation de leur mariage pour les rencontrer et pour avoir un coup de cœur pour eux !

Pour leur cérémonie, ils avaient envie de naturel, de simplicité et de partage. C’est donc en suivant ces lignes directrices qu’on a créé leur moment unique.

Ambiance champêtre et à la bonne franquette

mariage champêtre cérémonie
© Charlotte Santana

Ils sont tombés amoureux en région parisienne, ont séjourné en Australie chacun leur tour. Mais leur vie c’est plutôt La petite maison dans la prairie avec un énorme jardin potager, l’atelier de paysan boulanger de Jean-Baptiste et les infusions d’Anne-Sophie.

cérémonie champêtre
© Jérôme Clerc

L’ambiance et la décoration de leur mariage ont donc naturellement tendu vers le champêtre plutôt que vers un thème industriel ! Notre mariée avait cousu des fanions, choisi des fleurs séchées pour les bouts de rang et la cérémonie s’est déroulée entre deux gros arbres qui, peuplés de lanternes, créaient à eux seuls un décor magique. Au-delà de la déco, les mariés tenaient à une ambiance bon enfant.

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé leur mot d’accueil où ils annonçaient qu’il n’y aurait « pas de petits plats dans les grands mais des grands plats à partager ».

mariage champêtre
© Charlotte Santana

L’histoire d’une histoire d’amour

Aujourd’hui, on a du mal à les imaginer l’un sans l’autre mais, pour leur cérémonie, les mariés avaient à cœur de retracer leurs débuts. C’était l’occasion pour eux de se retourner sur le chemin parcouru depuis 8 ans et de le partager avec leurs invités.

On a donc créé une cérémonie où perlaient leurs enfances, leur rencontre, leurs débuts assortis de multiples déplacements jusqu’à leur maison du bonheur et la famille qu’ils ont créée avec leurs deux enfants. Une cérémonie comme un arrêt sur image dans la vie qui parfois va très vite, pour se dire « Wahou, on est déjà riches de tout ça ! »

récit de cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

Participer chacun.e à sa manière

Parmi les proches des mariés, tout le monde n’a pas la même aisance pour parler en public. Même moi dont c’est le métier, j’étais vraiment chamboulée de jouer les officiantes pour eux et devant des personnes de mon entourage.

Parmi les autres proches des mariés il y avait des très à l’aise en public, des moins à l’aise, des pudiques et des personnes qui étaient tétanisées par l’exercice. Et la bonne nouvelle c’est que chacun.e a participé à sa manière. On n’est pas obligé de faire un discours pour prendre part à une cérémonie : on peut accompagner un rituel, on peut confier ses mots ou une chanson à quelqu’un, on peut s’activer en amont. Ce qui compte c’est d’être là. Et tout le monde l’était !

cérémonie chapêtre
© Charlotte Santana

Trois bonnes idées dont s’inspirer

La chanson qui remplace un discours

Il y a mille manières de participer à une cérémonie sans passer par la case « prise de parole en public ». La maman d’Anne-Sophie, assez timide, m’a dit très tôt qu’elle aimerait faire une surprise à sa fille et lui dédier une chanson. Nous avons trouvé toutes les deux le moment pour qu’Anne-Sophie puisse écouter les mots de Reggiani et, à travers eux, l’intention de sa maman. Parce que parfois les grands paroliers expriment parfaitement ce que l’on ressent.

Planter un arbre en famille

Il y a la famille d’où l’on vient et celle que l’on crée. Cette idée apparaissait régulièrement dans nos échanges. Alors j’ai proposé aux mariés de planter un arbre en famille.

rituel de l arbre planté
© Charlotte Santana

Fabien, un des frères de la mariée, et moi avons d’abord mis de la terre dans un pot. Nous représentions ainsi les familles d’où viennent les mariés. Ils y ont alors placé des noyaux de pêche. Pour terminer, avec leurs deux enfants ils ont recouvert ces noyaux de terre, cette étape représentant la famille qu’ils ont créée. Une famille qui comme l’arbre et leur amour, se déploiera dans les années à venir !

Oser associer les amies de différentes vies pour le discours

Une fois encore j’avais des mariés très entourés, alors pour éviter une cérémonie trop longue, je leur ai proposé de créer des duos ou des trios.

discours des amies pour une cérémonie
© Charlotte Santana

Certains étaient évidents, les personnes étant déjà amies, d’autres moins mais l’évidence étaient autre. Ainsi, Jean-Baptiste a très naturellement associé son amie d’enfance et une de ses amies d’IUT. Elles ne se connaissaient pas avant ce jour de mariage mais il sentait qu’elles allaient s’entendre. Elles ont donc fait connaissance en préparant un discours pour leur ami commun et c’était super !

récit de cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

Top 2019 pour l’entrée des mariés

Idées musicales pour l’entrée des mariés

Musique d'entrée des mariés
© Chiến Phạm

Pour imaginer sa cérémonie de mariage, on peut commencer par l’entrée des mariés. Par exemple, en se posant la question des différentes configurations possibles : arriverez-vous ensemble ? Ou chacun votre tour au bras d’un de vos parents, voire des deux ? Préférerez-vous une entrée en solo ?

Une fois ceci entendu, vous pouvez vous poser la question de la musique qui vous accompagnera. Vous avez évidemment carte blanche dans le choix ! Laissez-vous guider par vos goûts musicaux, mais aussi par le ton que vous avez envie de donner à ce moment symbolique.

Pour vous aider, je vous ai préparé une revue de mes entrées des mariés 2019 !

Beauté et solennité instrumentale

Commençons par le canon de Pachelbel en D majeur. Ce morceau fait partie des classiques pour l’entrée de la mariée notamment. Deux de mes mariées l’ont choisi cette année et je les comprends. Tout de suite une ambiance solennelle s’installe, on se sent emportés par les violons, flottant entre la joie et l’émotion.

Continuons !

Mozart, évidemment. Là aussi, l’émotion affleure et emporte l’assemblée dans un élan de douceur et de délicatesse. Le ton est posé !
Ici c’est le concerto pour clarinette et orchestre en La Majeur, Adagio.

Et pour sortir du classique mais en restant en musique :

J’ai découvert cet artiste l’année dernière et je l’ai retrouvé cette année pour l’entrée d’un de mes couples. Il suffit d’écouter les premières notes de ce River Flows in You pour sentir l’atmosphère qui ouvre la cérémonie. Ce sera beau, profond et touchant.

Le joli message pour son amoureux ou amoureuse

Quel autre qualificatif donner à cette journée ?

Lou Reed le dit si bien, ce mariage sera « a perfect day », c’est pourquoi Amélie et Raphaël ont choisi cette chanson pour leur entrée. Mes derniers mariés 2019, avaient aussi pensé à Lou Reed mais sur une autre chanson. Ils ont finalement opté pour cette magnifique déclaration de John Lennon !

La chanson bonne humeur :

Je vous présente la musique d’entrée de mes mariés de début octobre. J’adore !

Au-delà du clin d’œil que je suis obligée de faire à Love Actually, ce que j’adore dans ce morceau c’est qu’il imprime parfaitement une sensation de légèreté joyeuse et amoureuse. C’est l’effet Beach Boys ! Et sinon que pensez-vous de celle-là ?

Ici encore un classique ! Et quel plaisir de l’entendre. Cette année mes mariés Salomé et Léonard avaient demandé à une chorale gospel de nous accompagner pendant toute la cérémonie. Leur entrée au son de Happy Day résonne encore dans mes oreilles.

La mélodie qui nous emporte

Avec mes copines et copains officiants, on se pose parfois la question de la nécessité ou non d’insister sur le sens de la chanson que nos couples choisissent pour leurs cérémonies. En effet parfois les paroles sont tristes ou peu optimistes. Ma conviction c’est que le choix vous appartient. Si la mélodie vous plaît et que vous préférez ne pas prêter attention aux paroles, pourquoi vous censurer ? Les deux chansons suivantes ont des mélodies si belles qu’elles accompagnent aussi parfaitement une entrée :

Classique ou moderne, émouvante ou souriante, vous le voyez, tous les choix sont possibles. Cette année mes mariés ont surtout écouté leurs envies ! Et vous, quel choix ferez-vous pour votre musique d’entrée des mariés ?

La cérémonie en chanson de Maëlle et Clément

Parenthèse enchantée et week-end de fête

cérémonie en chanson
© Jessica-Evrard

Ce sont Ève et Romain qui ont parlé de moi à Maëlle et Clément ! J’adore quand je travaille sur une recommandation aussi forte que celle de mes mariés des années précédentes 🙂

Lors de nos premiers entretiens, Maëlle et Clément vivaient à New-York. Alors c’est à travers Skype qu’on a appris à se connaître. Même derrière nos écrans et avec six heures de décalage horaire, on a très vite tissé un lien fort tous les trois. Quelque chose de très naturel aussi. Puis ils sont revenus à Paris et c’était encore mieux de les voir en vrai !

Cérémonie-chanson
© Jessica Evrard

Maëlle et Clément, c’est un couple d’une évidence folle. Il suffit de les voir échanger un regard ou un geste : ils ne pouvaient pas ne pas être amoureux. Et cette évidence du lien se ressent dans leurs amitiés et dans la manière qu’ils ont de s’ouvrir au monde. Dès le départ, on n’a eu aucun tabou, la conversation était d’une fluidité géniale et on s’est trouvé une passion commune pour les vieux classiques de la chanson française. Je ne pouvais qu’être séduite !

Un week-end de fête

Alors expatriés à New-York, Maëlle et Clément voulaient un grand week-end de fête et de rassemblement. La cérémonie était l’occasion de célébrer leur union mais aussi de réaffirmer l’engagement qu’ils avaient pris à travers leur mariage civil un an auparavant. On n’a pas si souvent l’occasion de fêter ses noces de coton d’une aussi belle manière !

Comme beaucoup de mes mariés, Maëlle et Clément sont très entourés et bien entourés. Ils tenaient à remercier leurs proches pour cette richesse. Leur but était de créer un vrai moment de partage, où chaque invité.e puisse ressentir l’importance de sa présence à leurs yeux.

ceremonie-laique-chanson
© Jessica Evrard

Cérémonie orchestrée par les proches

C’est Peter qui a joué les officiants d’un jour. Il était ami avec l’un et avec l’autre avant de devenir l’ami de leur couple : c’est lui qui les a présentés alors c’était une évidence pour eux que ce serait lui qui les marierait !

Il n’a pas été le seul à s’impliquer pour cette cérémonie ; leurs témoins, leurs sœurs, leurs parents ont tou.te.s apporté une touche particulière à ce moment. Que ce soit à travers un discours, la lecture d’un texte ou en participant au rituel. Tou.te.s étaient très impliqués et rêvaient de créer le meilleur pour les mariés. A chaque échange avec un.e des intervenant.e.s je sentais une énergie folle, une envie de faire plaisir, j’adore quand ça se passe comme ça !

cérémonie en chanson-Maëlle-et-Clément
© Jessica Evrard

Des chansons sous toutes leurs formes

Ces deux-là aiment la musique et de manière très éclectique ! Pour leur cérémonie en chanson, ils ont laissé place à leur passion et on a pu utiliser la musique sur plein de moments différents et de multiples manières. En pastilles sonores ou sur des durées plus longues. Mais aussi dans chant entonné par l’assemblée : un bel instant de complicité et de partage.

cérémonie-en-chanson
© Jessica Evrard

On est même allés plus loin : ils ont décidé d’illustrer les valeurs du rituel des rubans par des paroles de chanson. Chaque personne venant nouer un ruban récitait ainsi l’extrait d’une chanson en écho à la valeur représentée. C’était génial ! Aussi décalé que touchant !

Trois idées dont s’inspirer

Créer de la poésie derrière un oubli

J’adore cette idée de cérémonie en chanson. J’aime encore plus le rituel des rubans en chanson ! ça pourrait être une première chose dont s’inspirer. Mais il y a encore mieux ! Oui, car le jour J, les rubans ont été oubliés dans un des gîtes.  Trop tard pour aller les chercher, alors les témoins et les sœurs des mariés ont liés des rubans imaginaires autour de leurs poignets. Là encore c’est délicieusement décalé et la force du symbole demeure !

Préparer en amont pour lâcher prise le jour J

témoignage Maëlle et Clément
© Jessica Evrard

On a beaucoup préparé cette cérémonie, Maëlle et Clément font partie des couples très impliqués et habitués à gérer des projets dans leur vie professionnelle. La préparation était donc rigoureuse, ils savaient comment les choses allaient s’enchaîner, sans tout connaître bien sûr. Mais c’était important pour eux de s’approprier les grandes lignes de cette célébration. Et le jour J, ils étaient parfaitement sereins prêts à profiter de l’instant.

Faire chanter l’assemblée

Il y a une force et une énergie formidable dans un chant entonné en commun, cela participe aussi du sacré du moment. Alors pour leur cérémonie, Maëlle et Clément ont choisi une chanson que tous leurs invités ont chantée ensemble. Les témoins et quelques amis étaient briefés pour jouer les chefs de chœur et entraîner le mouvement ; ensuite la magie a opéré !

Lieu : Domaine de la Bâtie

Photographe : Jessica Evrard