Le mariage sur la plage de Natacha et Gaël

D’amour et de sable breton

Mariage sur la plage
© Ronan Le Pennec

Natacha et Gaël font partie de ces couples « Et pourtant ». Mais si vous voyez ce que je veux dire ! L’un est romantique, l’autre pas. L’une est littéraire, l’autre un joyeux geek. L’un est plutôt cash, l’autre est plus dans la nuance et la réflexion. Et pourtant.

Et pourtant ils sont tombés amoureux. Et pourtant c’est un couple solide. Et pourtant ils ont décidé d’organiser un mariage sur la plage pendant l’été 2018. La seule condition était de créer un « mariage qui ne fasse pas trop mariage » ! Et vous allez voir, il fait bon jouer sur cette nuance.

Un mariage sur la plage

Natacha et Gaël se mariaient en Bretagne, sur la plage d’un petit village. Et pas n’importe quelle plage ! C’est celle que Gaël pouvait voir depuis sa classe lorsqu’il était à l’école primaire voisine. Je ne suis pas sûre qu’à l’époque il pensait s’y marier mais cela ne nous a pas empêchés de repartir dans son souvenir d’enfance !

Ce fut ma première cérémonie où la mariée était pieds nus. Et l’officiante aussi d’ailleurs !

Mariage-sur-la-plage
© Ronan Le Pennec

Un mariage pas trop mariage

Pour célébrer leur mariage, Natacha et Gaël voulaient jouer avec les codes et créer de l’inattendu. Nombre de leurs invités n’avaient jamais vu de cérémonie laïque, il fallait donc arriver à les emporter avec nous tout en les surprenant. On s’est donc inspirés de certaines traditions du mariage tout en s’amusant avec elles.

mariage-sur-la-plage
© Ronan Le Pennec

Les mariés sont par exemple arrivés en cortège, certes, mais sur un canapé à porteurs ! Ainsi, il y a eu une lecture prononcée de manière très pompeuse mais c’était un sonnet extrêmement drôle écrit par un de leurs amis. Il y a même eu serment mais les mariés se sont engagés sur Le transfert, un séminaire de Lacan et pas sur la Bible ou un autre texte sacré. On a donc beaucoup ri pendant cette cérémonie, mais pas que.

Pas trop mariage mais plein de déclarations d’amour

un mariage sur la plage
© Ronan Le Pennec

Je le dis et je le redis, les cérémonies de mariage sont l’occasion de se dire des choses que l’on sait mais qu’on ne se dit jamais. Celle-ci n’a pas échappé au principe. Si certains proches des mariés ne se sont pas gênés pour se moquer de leurs amis et faire rire l’assemblée ont mis des mots sur des sentiments profonds qui nous ont tiré quelques larmes. Ce sont des souvenirs vraiment précieux. Et parfois l’occasion de continuer la conversation après le mariage.

Trois idées dont s’inspirer

Le canapé à porteurs

Le mariage à la mairie avait lieu juste avant la cérémonie. Comme nous étions dans un petit village, nous avons organisé un cortège de la mairie à la plage où avait lieu la cérémonie.

un-mariage sur la plage
© Ronan Le Pennec

Des sonneurs bretons nous ont accompagnés ainsi tout au long du chemin et les mariés étaient installés sur un vieux canapé en cuir porté par 11 de leurs amis. Épique ! Et je vous assure qu’après un peu plus de 600 mètres, les porteurs étaient ravis de déposer les mariés 🙂

Le sonnet d’introduction

mariage-sur-plage
© Ronan Le Pennec

Lorsque j’ai reçu le discours de ce témoin, j’ai cherché où l’inscrire dans la cérémonie. Ce format de sonnet si cérémonieux et ce ton si drôle m’ont donné l’idée de créer une introduction avant même que je prenne la parole en tant qu’officiante.

Les mariés se sont installés en même temps que leurs invités ; on a sauté l’étape « entrée des mariés ». Pierre a donc profité du brouhaha pour se glisser devant l’arche, tel un ménestrel et ouvrir la cérémonie en récitant son sonnet décalé. Rien de tel pour installer l’ambiance et poser le ton !

La capsule temporelle ensablée

Natacha tenait à créer un rituel avec du sable pour garder un souvenir matériel de ce mariage sur la plage. Il était également important pour les mariés de faire participer tous les invités tout en donnant un rôle particulier à certains de leurs plus proches.

mariage-plage
© Ronan Le Pennec

Nous avons donc créé leur rituel : une capsule temporelle ensablée. Chaque invité a déposé une poignée de sable dans le bocal tandis qu’une dizaine de personnes, prévenues en amont, déposaient, elles, un souvenir ou un clin d’œil dans le bocal. Pour les retrouver, les mariés devront creuser dans le sable, un peu comme pour une mini chasse au trésor.

La cérémonie bretonne de Stéphanie et Jérémie

Se marier en famille

se marier-en famille
© La boîte à images

C’est d’abord Jérémie, le romantique du couple qui m’a contactée. On a discuté un peu puis nous nous sommes rencontrés tous les trois. J’ai tout de suite adoré le caractère de Stéphanie, elle est aussi cash qu’elle déborde d’amour pour ses enfants et tous ceux qui ont eu la chance d’entrer dans son cœur. Tous les deux forment un super duo depuis plus de 10 ans. Ils ont pris le temps de construire leur vie et leur famille et dernièrement l’idée de se marier en famille est devenue une envie même pour ma non-romantique préférée !

Célébration en duo

C’était une première pour moi et j’espère qu’il y en aura d’autres. Lorsque nous nous sommes rencontrés la première fois c’était pour que je coache leur officiante d’un jour : Magalie. Plus nous discutions, plus Stéphanie et Jérémie prenaient conscience de la tâche importante qu’ils allaient confier à leur amie déjà bien occupée. Alors ils ont décidé que Magalie célébrerait en duo avec moi.

Se marier en famille
© La boîte à images

Quelle bonne idée. Elle était parfaite dans son rôle, rassurée de ne pas être seule le jour J et de pouvoir me confier les parties où elle se sentait moins à l’aise. Nous avons créé la cérémonie ensemble, lui donnant un rythme dynamique grâce à nos échanges et nous avons vraiment développé une belle complicité. Souvent, je dis que grâce à mon métier, je rencontre des couples merveilleux, cette fois-ci c’est un trio  !

Une cérémonie bousculée

Mariage plus vieux mariage heureux ? Mariage heureux c’est sûr mais je dirais aussi mariage breton, mariage pluvieux ! La cérémonie était installée dans une jolie clairière, tout était prêt quelques heures avant quand la pluie a commencé à s’insinuer. Fine, légère, on a d’abord pensé qu’elle s’arrêterait mais non !

Alors on a déménagé la cérémonie avant de commencer ! Tout le monde a donné un coup de main et grâce à la bonne humeur de chacun, ce léger contretemps s’est révélé un moment assez rigolo ! Merci aux déménageurs en costume 😉

se marier en famille
© La boîte à images

Des complicités renforcées

Pendant cette cérémonie, j’ai vu des familles s’aimer, des ami.e.s évoquer des souvenirs et l’envie d’en créer de nouveaux. J’ai vu des enfants se réjouir d’assister au mariage de leurs parents et des invités sourire malgré le temps humide. J’ai l’impression que cette journée a permis à chacun.e de prendre conscience de la chance d’avoir des proches aussi formidables. Cette simple sensation donne, pour moi, sa valeur à cette merveilleuse journée !

Trois idées dont s’inspirer – spécial enfants !

Une entrée rigolote

Les petits ont annoncé l’entrée de leurs parents avec des pancartes « Attention marié en approche ! », puis « t’inquiète pas elle arrive ! » avant que Stéphanie n’arrive. Mieux qu’un cortège, ils annonçaient ainsi le début de la cérémonie. Mission dont ils se sont parfaitement acquittés !

se marier en famille
© La boite à images

Le rituel du sable à huit mains

Quand on se marie on mêle deux vies. Quand on se marie en étant parents de deux enfants, on affirme aussi qu’on est une famille. Le rituel du sable permettait d’entremêler symboliquement les personnalités des quatre membres de la famille et de donner sa place – et sa couleur – à chacun. En plus ça permet de garder l’objet à la maison !

Se marier en famille rituel
© La boîte à images

L’intervention en chanson

Les enfants ont appris un poème avec un de leur grand-père mais ils avaient aussi une autre mission : interpréter une chanson pour leurs parents. Kids United obligent, ils ont chanté Tout le bonheur du monde. Mais je ne vous cache pas qu’on a failli avoir Pow Wow dont les petits étaient fans pendant le premier semestre 2018 !

Et leur témoignage est ici !