Ode à une femme aimée – Sapho

Lecture d’amour du 13 mai 2022

« Il me paraît l’égal des dieux, l’homme qui est assis dans ta présence et qui entend de près ton doux langage et ton rire désirable ». Par ces mots, Sapho ouvre son ode à une femme aimée.

Cette femme elle l’aime mais elle n’ose l’aimer, elle n’ose pas le dire, elle n’ose pas lui dire. Pourtant, tout son corps hurle l’amour et le désir. C’est juste de l’amour et c’est simplement beau, si beau.

Je vous embrasse !

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

« Ses yeux aussi, elle les aimait, pourtant… » – Vincenot, Le pape des escargots

Lecture d’amour du 22 avril 2022

Sylvie est amoureuse de Gilbert, elle est aussi et surtout ivre de désir pour lui et pour sa beauté imparfaite. Elle aime tout en lui, son visage, ses yeux, jusqu’à ses os !

Je vous livre ici sa description amoureuse et désirante d’un homme « beau à sa façon ». On y entend tout ce que l’amour cristallise et cette beauté superbe des aspérités que l’on se découvre aimer en l’autre. Et vous, quel portrait amoureux pourriez-vous faire du corps de celui ou celle que vous aimez ?

Je vous embrasse !

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

Fleuve Amour – Luciole

Lecture d’amour du 1er avril 2022

« Sur les rives du fleuve, les histoires tombent, les histoires pleuvent. Certains se quittent, d’autres se trouvent, sur les rives du fleuve amour » C’est beau, n’est-ce pas ? C’est de Luciole !

Cette artiste a un talent fou avec les mots, elle les malaxe, les façonne, crée de la résonance entre eux avec une dextérité folle. Je l’ai découverte il y a plus de 15 ans je pense, à un festival près de chez moi, et depuis j’ai appris que nous sommes amies d’amie d’amie 🙂 Ça c’est pour la petite histoire, mais ce qui compte surtout c’est qu’hier pendant son concert au Café de la danse, cette chanson m’est apparue comme une évidence : elle devait devenir lecture d’amour.

Ce sera celle du jour. Alors venez avec moi, avec nous ! Allons découvrir les rives du fleuve et les amours qu’ils nous offre. Vous l’imaginez comment, vous, ce fleuve Amour ? Je vous embrasse !

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

Eh bien, deux mots de toi m’ont fait le roi du monde – Alfred de Musset

Lecture d’amour du 11 mars 2022

Il est des instants où l’on n’a pas besoin de grands discours. Deux mots, deux petits mots peuvent suffire. Dans ce poème d’Alfred de Musset adressé à George Sand, ces deux mots ne sont pas même énoncés, la simple mention de leur existence redonne place à la lumière.

Vous les prononcez souvent, vous, ces deux mots ?

Je vous embrasse !

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

Aimons-nous toujours davantage – Victor Hugo

Lecture d’amour du 25 février 2022

On a toujours besoin de Victor Hugo. On a toujours besoin de poésie. On a toujours besoin d’amour.

Merci Victor Hugo ! Ce dernier nous appelle, nous exhorte même, à l’amour, ce « cri de l’aurore », cet « hymne de la nuit », dans ce poème tiré des Contemplations. Et, vous savez quoi ? Je crois qu’aujourd’hui, c’est exactement ce dont nous avons besoin. Alors aimons-nous, aimez-vous toujours et encore !

Je vous embrasse !

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

Pas les mots – Yves Jamait

Lecture d’amour du 11 février 2022

« On se dit pas les mots, on se comprend quand même. On se dit pas je t’aime, on se dit bien plus bon. »

Et si dans une déclaration d’amour, ou d’amitié comme ici dans ce texte d’Yves Jamait, vous preniez le temps de verbaliser les évidences, de mettre des mots sur ces silences qui signifient tellement pour vous ?

Vous n’imaginez pas la force de cette seule évocation. Un discours prononcé lors d’une cérémonie laïque, une lettre offerte à un.e ami.e, c’est l’occasion de se dire tout ce qu’on sait mais qu’on ne se dit jamais. Et je vous assure que ça vaut le coup de le dire !

Franchement, après avoir entendu ce texte, vous n’avez pas envie d’aller dire à vos ami.e.s à quel point vous les aimez ? Alors, allez-y, il est toujours l’heure de le faire !

Je vous embrasse !

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

Demain l’aube… – Thomas B. Reverdy

Lecture d’amour du 28 janvier 2022

Les amours qui durent m’émeuvent autant que les débuts. Ils ont cette force d’embrasser le temps qui passe à bras le corps, sans le nier mais au contraire en le célébrant.

C’est, au-delà de sa poésie douce et calme, ce qui m’a touchée dans le texte que je vous présente aujourd’hui. Je l’ai trouvé dans le 1, cet hebdomadaire si chouette !

Il y est question d’une aube, une nouvelle aube, de la possibilité chaque jour de créer le renouveau. Rien que cette idée est belle, non ?!

Sur ce, je vous embrasse !

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

Premier baiser – Cécile Coulon

Lecture d’amour du 14 janvier 2022

« Tu ne m’as rien demandé le jour où nous nous sommes embrassées », c’est ainsi que s’ouvre ce poème tiré du recueil noir volcan de Cécile Coulon. Elle ne lui a rien demandé, c’est vrai mais il y a tant à dire de ce baiser, sur ce baiser.

Je me suis dit que ce poème pouvait vous inspirer pour la vie de tous les jours, car on a toujours besoin d’amour 😉, mais aussi pour réfléchir à vos vœux en repartant du début, du tout début de votre histoire, et de ce qu’il annonçait déjà sans que vous en ayez conscience.

Fermez les yeux, et revivez ce premier baiser, celui qui vous a « fêlé la poitrine » et permis à l’amoureux.se d’y entrer. Alors c’était comment ?

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

« Le bonheur que tu me donnes en existant »

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas lu une lettre et vous savez à quel point j’aime la correspondance entre Maria Casarès et Albert Camus.

Cette fois, je vous lis une lettre de Maria, une lettre qui révèle à quel point l’amour s’ancre aussi dans le quotidien. Les deux amants sont éloignés depuis quelques temps et ce sont des corps, des habitudes, des gestes banals qui leurs manquent. Comme d’habitude, c’est très beau sans être emphatique, c’est juste, simplement juste.

Et vous, est-ce que vous vous écrivez des lettres ?

Belle journée à vous !

———————————————

Tous les quinze jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

Émilie

Amoureuse des mots et créatrice de cérémonies laïques

Je t’ai croisée sans vraiment m’y attendre…

… Et en même temps, on avait rendez-vous 🙂

Vous connaissez Oldelaf ? Moi j’adore, il est très drôle, certes mais pas que ! Il a ce don de décrire des scènes douces et délicates, de nous faire entrer dans la tête de héros ordinaires, de ceux qui doutent, qui hésitent et qui, parfois, trébuchent.

Dans Les mains froides, notre héros est séduit mais ne sait pas trop le montrer, il aimerait dire des choses qu’il ne dit pas ou pas comme il faut ! Mais, heureusement, il a face à lui une femme qui sait ce qu’elle veut et qui aime à la fois sa maladresse et ses mains froides 🙃

C’est un bonbon que je vous offre aujourd’hui, une gourmandise que l’on termine le sourire aux lèvres. J’espère que vous aimerez 😊

Je vous embrasse, belle journée à vous !

Chaque semaine, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !