La cérémonie de Jehaan et Guillaume

Amour, chanson et Chat-Mallow

la cérémonie de Jehaan et Guillaume
© Onzième Avenue

La première fois que je les ai rencontrés, je me suis dit que j’allais avoir une belle histoire à raconter. Ils forment un couple solide, conscient du bonheur et de l’amour qui les lient. Et j’ai aussi pensé qu’on allait sûrement beaucoup rire ! Quand on a évoqué l’idée d’un rituel, Guillaume est parti dans ce que je pourrais appeler un enthousiasme à rebours. Il s’était renseigné sur internet et il y avait particulièrement un rituel qui ne lui plaisait pas du tout ! Il m’a vraiment fait rire en évoquant toutes les raisons, pratiques, symboliques, logistiques, qui justifiaient son refus. Ça a été notre blague récurrente jusqu’au jour de la cérémonie !

cérémonie de Jehaan et Guillaume
© Onzième Avenue

Un mariage aux étapes inversées

Lors de notre premier rendez-vous, j’ai rencontré un couple fiancé dont la demande en mariage officielle n’avait pas encore eu lieu. J’étais aussi face à un couple qui avait déjà réservé son domaine, le très beau domaine de Quincampoix, réfléchi au traiteur, qui était en pleine recherche d’officiante, mais qui n’avait pas encore annoncé la grande nouvelle à ses proches !

Eh oui, ils ont pris le planning légèrement à l’envers mais c’était pour faire les choses bien. En effet, Guillaume n’avait pas encore rencontré les parents de Jehaan qui vivent à Maurice. Les deux amoureux voulaient donc que cette rencontre précède l’annonce officielle de leur mariage. Une fois Guillaume adopté par la famille, il a pu faire sa demande en bonne et due forme à Jehaan, arrivant encore à la surprendre !

Pas de rituel mais des rituels de rendez-vous

On a organisé la majorité de nos rendez-vous cérémonie dans le bar d’un hôtel près de la gare Saint Lazare. A chaque fois on partageait le plaisir de se revoir, d’avancer et de voir la cérémonie prendre forme peu à peu. On y a aussi échangé de nombreuses confidences. Une cérémonie c’est le résultat de ces heures de rendez-vous, de ces heures où on aborde tant de sujets, des épisodes heureux aux plus douloureux. Le jour J, on ne met que la substantifique moelle en avant, mais elle tire sa valeur des mille détails qui se glissent entre les lignes.

Cérémonie Jehaan et Guillaume
© Onzième Avenue

Alors si on a abandonné l’idée d’un rituel car c’est finalement une symbolique qui leur parlait peu – l’échange d’alliances et de vœux ayant une valeur plus forte – je les remercie du fond du cœur pour nos rendez-vous rituels. D’ailleurs, on continue et on s’offre de temps en temps le plaisir d’un dîner de retrouvailles !

Des discours et une chanson en famille

Jehaan et Guillaume ont donné la parole à leurs proches en choisissant d’organiser les discours selon les trois éléments de leur amour : elle, lui et leur union. Chaque intervenant a centré son discours sur un de ces trois points et rapidement un quatrième pilier est apparu : leur chat, Mallow !

Nous avons aussi respecté une tradition familiale pendant la cérémonie. En effet, dans la famille de Guillaume, lors des événements importants, un de ses oncles prépare une ou des chansons en famille. Ils sont 5, le père, la mère et les trois filles et multiplient les talents d’instrumentistes et de chanteurs. Ils nous ont donc offert a capella la Forteresse de Michel Fugain. Chanson qui m’était jusque-là inconnue, malgré ma passion pour la chanson française, vous me connaissez ! L’assemblée a été saisie, comme les mariés. Cette parenthèse musicale nous a emporté dans un univers de beauté et de douceur.

Trois bonnes idées dont s’inspirer

La chorale familiale

Une cérémonie avec des moments musicaux interprétés par les proches des mariés a toujours une saveur particulière. Il y a beaucoup plus qu’une chanson derrière un oncle, une petite sœur, un duo d’amis qui jouent ou chantent un morceau.

Cérémonie Jehaan Guillaume
© Onzième Avenue

Ce principe s’est vérifié aussi pendant la cérémonie de Jehaan et Guillaume ! J’en ai eu des frissons pendant leur répétition lorsque je me préparais pour la cérémonie.

Poser des questions à ses proches

Souvent on se censure sur l’intervention d’un proche ou sa participation à un des moments symboliques de la cérémonie. Mais le plus simple est souvent de poser la question. Pour Jehaan et Guillaume, la question portait sur l’entrée du marié. Arriverait-il au bras de sa mère, seul, avec Jehaan ?

Jehaan Guillaume cérémonie
© Onzième Avenue

Le papa de Jehaan ne pouvant pas venir le jour J, on avait presque validé une entrée des mariés à deux. Heureusement que Guillaume a posé la question à sa mère, elle avait tellement envie de l’accompagner pour son entrée qu’elle aurait été déçue de ne pas en être. Et Jehaan est arrivée avec son frère pour une entrée pleine d’émotion également.

Jehaan et Guillaume cérémonie
© Onzième Avenue

Définir ses vetos pour son officiante

On a beaucoup ri à propos de l’aversion de Guillaume pour le rituel des galets. Je l’ai beaucoup taquiné sur le sujet mais, en réalité je le remercie de sa franchise et de sa confiance.

cérémonie-Jehaan-Guillaume
© Onzième Avenue

En effet, lors des premiers rendez-vous, j’insiste régulièrement sur l’importance du feeling et du sentiment de confiance entre les mariés et moi. Cette confiance et cette aisance se manifestent également par la facilité qu’ils auront à me dire non parfois. C’est aussi en sachant ce que les mariés ne veulent pas qu’on crée du sur-mesure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *