La place de la musique pendant une cérémonie laïque

Comment utiliser la musique dans votre cérémonie d’engagement ?

Une cérémonie laïque sans musique c’est un peu comme des vacances à la mer sans plage : ça se fait sans mais c’est mieux avec !

Groupe : Popcorn Factory Orchestra – Crédits photo : Lucie Atlan

Je suis assez fan de la musique en live pendant la cérémonie, surtout quand ce sont des proches qui jouent, mais on fait aussi de très belles choses avec des morceaux diffusés. Voyons donc comment ça se passe !

La musique d’entrée des mariés

C’est l’incontournable numéro 1 de la cérémonie. Quelle que soit la manière dont vous arrivez, c’est un des moments les plus émouvants de la cérémonie. La musique va est là pour sublimer la beauté de l’instant.

musique entrée mariée
Crédits photo : Yoris Photographer

On peut tout à fait piocher du côté des classiques. Dans ce cas à vous Pachelbel ou Mendelssohn ! Mais pensez aussi à vos propres classiques, vos morceaux fétiches. Faites-vous plaisir utilisez-les ! Si vous n’avez pas d’idées, je vous propose ici un petit florilège !

Pour vous aider à choisir, faites attention au tempo, surtout si vous envisagez une entrée où l’émotion domine et où les mariés arrivent à pas lents. Petit conseil aussi : vous pouvez choisir plusieurs musiques pour votre entrée. Une pour chaque marié.e et pourquoi pas une supplémentaire si vous avez décidé d’intégrer un cortège de témoins ou d’enfants d’honneur. Dans ce cas, raccourcissez un peu les morceaux ou privilégiez des morceaux courts. Cela permettra de garder une bonne dynamique pour vos entrées.

Vous pouvez aussi décider de casser les codes et arriver sur un morceau super punchy ou carrément rock !

Musique entrée cérémonie laïque
Crédits photo : Nina Seignette

La musique pendant la cérémonie laïque

La musique permet notamment de recentrer l’attention. Lorsqu’un morceau est passé, c’est l’occasion de souligner l’importance d’une étape de la cérémonie. La musique donne alors une intensité particulière, pendant le rituel par exemple ou juste avant l’échange des vœux.

On peut aussi utiliser la musique pour accompagner les moments sans parole. Je pense, par exemple, aux déplacements des personnes qui apportent les alliances ou s’approchent pour un discours, une lecture ou un rituel.

musique cérémonie laïque
Crédits Charlotte Santana Photographe

L’autre rôle essentiel de la musique pendant la cérémonie, c’est de créer des respirations entre les discours. En distillant de la musique entre les discours, on permet à l’assemblée de retrouver un peu de souffle pour profiter des discours suivants. Faire dialoguer musiques et discours, c’est l’assurance fluidité dans la cérémonie.

La musique de sortie de cérémonie

Pour cette dernière, laissez parler votre créativité et vos envies !

musique sortie des mariés
Crédits photo : Vanessa Madec

Piochez dans votre playlist de musiques préférées, laissez éclater la joie et le bonheur. La sortie des mariés et l’air qui les accompagne font très souvent le lien vers le début du cocktail. Ainsi, vous pourrez créer une transition naturelle entre la fin de votre cérémonie et le début des festivités !

Et vous ? Quelles chansons ou musiques avez-vous choisies ? Quelle est l’ambiance musicale de votre cérémonie ?

Créer un rituel personnalisé pour votre cérémonie laïque

Votre histoire comme base de votre rituel de mariage

rituel-personnalisé-ceremonie-laïque
© Alvaro Reyes

Il y a les rituels qui existent et qui correspondent parfaitement à certains couples. Il y a les rituels dont on s’inspire pour les adapter à vos envies et il y a le rituel personnalisé que l’on crée à partir de votre histoire. Vous n’imaginez pas à quel point les anecdotes que vous me racontez peuvent être le matériau d’un vrai moment symbolique de votre cérémonie laïque.

On peut s’inspirer de l’histoire de votre couple, de traditions dans votre famille voire de vos blagues récurrentes du quotidien. Je vous raconterai bientôt la cérémonie de N&G qui regroupe un florilège de rituels et autres clins d’œil très personnalisés, et je vais essayer ici de vous présenter un panel des idées à partir de quelques envies que j’ai déjà croisées. Allons-y !

Inscrire vos débuts ou vos premières fois dans votre cérémonie laïque

Profitez de votre cérémonie pour raconter votre histoire et revenir sur vos débuts. Vous deux c’est une multitude de premières fois qui sont parfois devenues des rituels. Un de mes couples de 2019 s’est amusé à créer une régate de coquilles de noix lors de leur premier rendez-vous. Ça les a fait rire et ils ont construits leurs bateaux-noix. Depuis quand ils sont près d’un cours d’eau, ils y déposent un nouvel esquif de coquille. Evidemment, nous allons reprendre cette idée pour leur cérémonie. On est encore en train de finaliser le comment mais on sait déjà qu’on donnera vie à cette idée.

Un autre de mes couples a axé son rituel sur les voyages. En effet, aucun des deux ne voyageait vraiment avant de rencontrer l’autre. Or, depuis qu’ils sont ensemble, ils s’en donnent à cœur joie ! Je leur ai donc proposé de créer un tableau de voyages pour retracer les passés et prévoir les futurs.

rituel personnalisé voyages

Illustrer votre couple à travers votre rituel personnalisé

Se marier et organiser une cérémonie sur mesure vous permet de mettre en valeur ce que vous êtes et vos passions. J’ai ainsi eu un marié fan de Wagner cette année qui a imaginé un rituel inspiré de l’opéra Lohengrin. Avant de procéder au rituel du sable qui unissait la famille qu’ils ont construite, les mariés ont échangé des anneaux (qui n’étaient pas les alliances) lors d’un rituel de transmission. L’anneau du marié était gravé d’un symbole se référant au cor, à l’épée et à l’anneau que Logengrin remet à Elsa à la fin de l’opéra. Oui c’est un truc d’initiés, mais nous avons expliqué en quelques mots en quoi cet anneau plaçait les mariés comme parents et protecteurs de la famille; en insistant également sur la vocation de ces anneaux. Un jour, eux aussi, seraient transmis aux enfants de la famille pour les accompagner.

rituel personnalisé

Raconter son histoire c’est parfois aussi rendre hommage à ses traditions. Une de mes mariées a voulu utiliser le henné pendant la cérémonie. Dans la liste de nos idées, il y avait une variation au henné autour du rituel des mains liées. Je leur ai proposé de déposer une petite boule de henné au creux de chacune de leurs mains. Avant de prononcer leurs vœux, ils unissaient leurs mains, mêlant alors le henné dans leurs paumes. Leurs mains restées unies pendant tout l’échange de vœux, puis on retirait la boule de henné, mais la marque elle restaient. Ainsi, ils gardaient physiquement une trace du moment où ils avaient échangé leurs mots d’amour.

S’approprier des rituels existants

On peut aimer le sens d’un rituel mais avoir envie de l’adapter à ses envies. Ainsi quand on a évoqué l’idée de créer une capsule temporelle avec N&G, on a aussi intégré leur envie de garder un souvenir concret du lieu de la cérémonie. Ça tombait bien on était sur la plage ! Quelques-uns des amis des mariés ont donc apporté un objet-souvenir qu’ils ont glissé dans un bocal pendant que chacun.e des autres invité.e.s glissait chacun une poignée de sable ramassé sur la plage. La capsule temporelle qu’on a créée nous a donc permis d’enfouir les souvenirs dans le sable, comme un trésor à redécouvrir plus tard.

rituel personnalisé sable
© Ronan Le Pellec

Autre détournement de rituel classique pour créer un rituel personnalisé : le tableau des souvenirs de B&P. Ils aimaient l’idée d’un rituel participatif. Alors plutôt qu’un arbre à empreintes ou une bibliothèque des mariés, ils ont créé un tableau réunissant des photos apportées par leurs proches. A la fin de la cérémonie, chacun.e est allé.e accrocher une photo, celle d’un moment heureux partagé avec les mariés. Là encore, le but du rituel était de montrer l’importance et la place de chacun dans la vie des mariés. C’était aussi un moyen pour eux de garder, à travers un souvenir de la cérémonie, de nombreux souvenirs de vies bien remplies.

Evidemment ce ne sont que des exemples et il est possible que certains d’entre eux ne vous parlent pas. C’est normal, ils sont tellement liés à l’histoire et aux facéties des couples avec lesquels on a créé ces rituels. Pour eux comme pour toute cérémonie laïque que je crée, on part d’abord de vos envies !

La beauté de l’imprévu

Parce qu’il y a de la beauté dans les « ratés »

la beauté de l'imprévu
© Vanessa Madec

Parmi mes clients, je compte quelques personnes stressées, de celles qui veulent cadrer les choses au maximum pour éviter les couacs. Honnêtement, je ne juge pas : je fais très souvent partie de cette équipe-là ! Et d’ailleurs, assurer d’une cérémonie sans anicroche c’est aussi une part de mon métier. Mais parfois, la vie réserve des surprises qui révèlent la beauté de l’imprévu. Oui, certains ratés peuvent réellement être emplis de charme. En voici un petit florilège !

Un rituel des rubans sans ruban

C’est arrivé à M&C que je coachais pour leur cérémonie. On avait imaginé un rituel des rubans très original et complètement à leur image : leurs proches devaient nouer les rubans autour de leurs poignets en citant, non pas simplement une valeur, mais des extraits de chansons illustrant cette valeur. Eux, les amoureux de musique et de chant, ça leur correspondait parfaitement.

rituel des rubans sans ruban
© Tiko Giorgadze

Or, les rubans ont été oubliés à l’hôtel. Ça arrive ! Les mariés et leur officiant d’un jour en ont fait un moment magique : plutôt que d’annuler le rituel, ils ont décidé de nouer des rubans invisibles pendant la cérémonie. Chaque personne est donc venue mimer le geste en citant la chanson correspondant à la valeur représentée. C’était extrêmement beau et très fort de sens car ces valeurs que l’on associe à l’union du couple sont, elles aussi, impalpables et pourtant si présentes.

Maintenant, je rêve de faire de cet imprévu un vrai rituel lors d’une prochaine cérémonie !

Une cérémonie sous la pluie (ou presque)

S&J se mariaient en Bretagne en mai 2018. Malgré les clichés (et un peu la vérité) sur la Bretagne, on avait décidé d’être optimistes et d’installer la cérémonie à l’extérieur dans une jolie clairière. Pourtant à 20 minutes du début, les premières gouttes, fines et légères, ont commencé à danser autour de nous ! Cette mini ondée nous a poussé à chercher un abri et nous avons jeté notre dévolu sur une allée d’arbres luxuriants. Leur feuillage était assez épais pour retenir l’eau le temps de la cérémonie.

la beauté de l'imprévu
© Studio la boîte à images

15 minutes plus tard, grâce à la participation de tout le monde, nous avions déménagé ! Cette nouvelle installation s’est révélée idéale : au-delà de nous protéger de la pluie, les arbres formaient comme cocon autour de nous, créant une intimité plus forte, plus intense. C’est comme si, réunis sous cette forêt, nous étions plus étroitement rassemblés. Encore plus près les uns des autres, encore plus ensemble d’une certaine manière. Merci la pluie !

Le témoin qui perd ses moyens

Pour la cérémonie de B&M, les témoins étaient très en forme. Ils avaient prévu quelques interventions drôles, très drôles, dont un discours où ils devaient enchainer les vannes à l’encontre des mariés et du mariage en général. Un des témoins a commencé sur ce ton puis sa voix s’est brisée, les larmes ont affleuré et l’émotion a pris le dessus. C’était magnifique.

la beauté de l'imprévu
© Pierre Atelier

Il a, finalement, prononcé un discours poignant, gorgé d’amour et du bonheur infini qu’il éprouvait à voir ses amis se marier. C’est un des plus beaux moments du mariage, j’en suis encore émue 5 ans après.

Le bébé qui s’endort pendant la cérémonie de parrainage

 la beauté de l'imprévu
My second sermon de John Everett Millais

Un classique et un classique tellement mignon ! M. avait deux ans et demi le jour de sa cérémonie et le joli discours d’introduction l’a délicatement bercé. Au bout de cinq minutes il dormait à poings fermés, le mignon. On l’a laissé profiter de sa petite sieste et il était ensuite très en forme pour chanter avec son grand-père puis planter un arbre avec son parrain et sa marraine dans la deuxième partie de la cérémonie !

Et vous des imprévus, des couacs qui sont devenus des souvenirs mémorables, vous avez quelques-uns ?

Les petits détails qui changent tout pour votre cérémonie laïque

Quelques accessoires et astuces pour en profiter le jour J et créer de beaux souvenirs !

© Yoris Photographer

Une cérémonie de mariage, c’est d’abord un moment symbolique et fort en émotion. Je suis d’ailleurs la première à dire que ce qui compte c’est ce qu’on vit et ce qu’on ressent, peu importe le cadre. C’est vrai ! Mais quelques détails pratiques peuvent vous permettre d’en profiter pleinement et d’anticiper de belles images pour vos souvenirs. 🙂

C’est d’ailleurs en ce sens que je prépare toujours une checklist du matériel et des points d’attention aux couples que j’accompagne !

Prévoyez de jolis sièges pour vous asseoir

Je me répète sur ce sujet mais vraiment, c’est important : asseyez-vous pendant la cérémonie !  Mesdames, souvent vous portez des talons, est-ce bien la peine de vous infliger une heure debout avant de commencer la fête ? Vous avez bien le temps d’avoir mal aux pieds !

Et au-delà de ces considérations, vous serez tous les deux plus concentrés, plus à l’aise en étant assis. Vous entrerez plus facilement dans votre bulle et cela vous évitera de danser d’un pied sur l’autre parce que vous ne savez pas quoi faire de votre corps 😉

prévoir des sièges pour les mariés
© Aurélien Bretonnière

NB : cet argument vaut aussi pour vos invités, parfois tout le monde ne peut pas s’asseoir faute de place suffisante. On a alors souvent un petit rang du fond plus turbulent et moins attentif…

Pensez aux mouchoirs !

J’en ai toujours une boite à proximité lorsque je célèbre un mariage ! Cela me permet de voler au secours des personnes submergées par les émotions, des marié.e.s aux invité.e.s. Vous pouvez aussi en prévoir de votre côté ou confier cette mission à l’un ou l’une de vos témoins.

© Franck Torralba

Et pour remplacer les mouchoirs en papier, pourquoi ne pas vous offrir de beaux mouchoirs brodés comme ceux de la délicate marque Cousu.

Et si vous aviez de jolis carnets pour vos vœux ?

Les copains et copines photographes vous le diront mieux que moi : la grande feuille A4 devant les mariés au moment des vœux, c’est un peu dommage. Cela n’enlève en rien la force de vos mots ni la beauté du moment, mais quand vous regarderez vos photos, vous pourriez vous dire « ah tiens, dommage ». Donc, petit conseil : essayez d’écrire vos vœux sur un joli carnet ou a minima de les imprimer sur un format A5, plus discret 😉

© Aurélien Bretonnière

Songez aux voiles d’ombrage ou aux chapeaux

On adore les cérémonies en extérieur, mais gare aux insolations en cas de beau temps ! Je vous pose toujours la question du plan B en cas de pluie, mais celle du « plan ombre » en cas de soleil intense est, elle aussi, très importante.

© Pierre Atelier

Plusieurs options sont possibles : on trouve un espace à l’ombre, on tend des voiles d’ombrage ou on utilise des parasols, on prévoit des chapeaux et des éventails pour tout le monde. Quel que soit votre choix, le principal est que chaque personne puisse être pleinement présente à la cérémonie sans se sentir gênée par la canicule.

Cachez ces enceintes que je ne saurais voir

Ce n’est pas grave si on le voit mais c’est quand même mieux si on ne les voit pas ! À chaque cérémonie, je fais un check enceintes en arrivant et, bien souvent, je demande au DJ s’il est possible de les pousser un peu 🙂

Bien sûr, il faut trouver le bon compromis pour que le son reste optimal et qu’on profite de la musique, mais a minima assurez-vous que les enceintes (ou le DJ), ne soient pas juste derrière les mariés ou derrière le pupitre. Idem pour les caméras fixes des vidéastes d’ailleurs. Vos photos n’en seront que plus belles !

Des conseils et des détails pratiques, je pourrais vous en donner encore plein. Ils dépendent aussi des choix que vous ferez pour votre cérémonie, des rituels que vous réaliserez et de la configuration des lieux, d’où l’intérêt de la check-list personnalisée dont je vous parlais en début d’article !

Comment s’installent les mariés pendant la cérémonie laïque ?

Organiser l’espace de la cérémonie

© Sweet Ice Cream Wedding

Lorsqu’on imagine sa cérémonie laïque, on a bien sûr les grandes lignes côté installation. A priori, l’assemblée sera de part et d’autre d’une allée face à l’espace de la cérémonie où seront installés les mariés, le pupitre et l’arche. C’est vrai mais si on allait plus loin ?

En effet, rien n’est figé pendant la cérémonie, vous pouvez tout à fait changer de place en fonction des moments, par exemple, et les options d’installation sont toujours nombreuses !

Préambule : un conseil, prévoyez des sièges pour vous

© Aurélien Bretonnière

Vous hésiterez peut-être mais je vous recommande grandement de vous asseoir pendant la cérémonie. Rester debout 45 minutes ou plus, c’est long et souvent inconfortable 😉

Vous vous lèverez pour les vœux, lors du ou des rituels, et quand vous embrasserez vos proches après leur discours. Mais le reste du temps, pour profiter à fond de la cérémonie, vous serez ravis d’être assis, vous verrez.

© Lucie Atlan

Pour vos sièges, j’ai une petite préférence pour un petit canapé ou des chaises qui vous permettent d’être physiquement proches l’un de l’autre. Après les fauteuils Emmanuelle, c’est très joli aussi mais plus compliqué pour se faire un câlin 😉

Où s’installer pendant les interventions des proches et de l’officiante de cérémonie

Une des premières questions à vous poser est de savoir si vous voulez être face ou dos à l’assemblée. Certains couples, plus pudiques et/ou ayant envie de vivre intensément les discours de leurs proches et de l’officiante, préfèrent installer leurs sièges dos à l’assemblée. Dans ce cas, ils sont au centre de l’espace, face à l’officiant et aux intervenants.

© Juan Pablo Rodriguez

D’autres couples veulent pouvoir regarder à la fois leurs invités et les personnes qui font un discours. Ils se placent alors soit au centre de l’espace, soit sur un côté en s’installant de 3/4. Ainsi, ils ouvrent leurs regards à tout le monde.

Vous pouvez avoir envie de profiter de votre arche de cérémonie pour créer un joli décor autour de vous. C’est effectivement une bonne idée, mais vous pouvez aussi choisir de garder l’arche pour les discours de vos proches et vos vœux ! Comme toujours, c’est à vous de voir 🙂

© Thibault de Puyfontaine

Ma préférence (et ce n’est que la mienne !) : quand l’arche est au centre, les mariés de 3/4 face sur un des côtés de la cérémonie, les proches et l’officiante de l’autre côté. Ainsi, les mariés peuvent à la fois échanger des regards avec les personnes qui font un discours mais aussi avec leurs proches assis dans les rangs 🙂 Et l’arche les accueille pour les moments symboliques (rituels, vœux, échange d’alliances).

Pendant les engagements (échanges de vœux et d’alliances)

Les engagements, c’est votre moment ! Cette étape constitue souvent la raison d’être de la célébration. C’est pourquoi, je vous invite à vous placer au centre de l’espace de la cérémonie, pour laisser toute sa place à l’expression de votre amour 🙂 Mais là encore, on peut varier les plaisirs !

Une de mes mariées, très timide (et un peu stressée), avait peur d’être tétanisée si elle devait se lever pour prononcer ses vœux. Elle et son mari sont donc restés assis sur leur canapé pour un échange de vœux en toute intimité. Le moment était très beau et elle a pu dire ses vœux jusqu’au bout !

© Capucine Petit

Certaines personnes utilisent le pupitre, comme l’ont fait leurs proches pour leurs discours. Cela peut être rassurant d’avoir un élément sur lequel poser sa feuille ou son carnet. Je comprends ce choix même s’il me semble un peu « protocolaire ». On perd un peu en intimité et le pupitre est moins joli sur les photos, mais on a le droit quand même !

Ma préférence (et ce n’est que la mienne !) : les mariés viennent se placer au centre, devant l’arche, leurs sièges ayant été éloignés. Ils se placent l’un face à l’autre et entrent dans leur bulle amoureuse le temps des vœux. Les photos sont magnifiques, l’ensemble des invités les voit bien et, eux, les yeux dans les yeux, ne voient que leur aimé.e !

© Lucie Atlan

Et vous alors ? Comment vous installerez-vous pour votre cérémonie ?

Quelle est la valeur d’une cérémonie laïque ?

La cérémonie laïque : à quoi ça sert ?

valeur d'une cérémonie laïque
© Tom Pumford

Vaste question que celle de l’utilité et de la valeur d’une cérémonie laïque. Je dirais bien que ça ne sert à rien ! Et que c’est pour ça que c’est bien. Que c’est beau. Que c’est fort. *

La seule valeur de la cérémonie est symbolique. C’est là aussi la marque de son intensité. A la mairie, on touche à la valeur légale, lors d’une cérémonie religieuse, c’est la reconnaissance de l’union devant son dieu et selon ses règles qui prévaut. Lors d’une cérémonie laïque, on change de cadre ; et de règles.

La symbolique de la cérémonie laïque

Parler de la symbolique de la cérémonie, c’est revenir à la symbolique du mariage mais de ce mariage-là. Celui qui unit ces deux personnes-là, à ce moment précis. C’est mettre en lumière ce qui a convaincu ces deux êtres de passer le pas.

valeur d'une cérémonie laïque
© Carly Rae Hobbins

Si l’on ne parle pas ici de valeur légale ou religieuse, la valeur d’une cérémonie laïque rejoint celle des autres formes. Elle souligne et symbolise l’union et l’engagement que chacun.e prend envers l’autre. Cela peut se manifester par des actes symboliques comme les rituels mais aussi simplement à travers les mots. Ceux prononcés au moment des vœux ou de l’échange des alliances.

Le partage de ses propres valeurs

valeur d'une cérémonie laïque
© Redd Angelo

Lors d’une cérémonie d’engagement on s’engage avec la personne qu’on aime, on échange des symboles mais on dit aussi beaucoup de soi et de son couple. C’est, selon moi, ce qui fait la grande valeur d’une cérémonie laïque, ce qui en fait un moment si particulier.

La cérémonie permet bien sûr de clamer haut et fort son amour pour sa moitié. Mais c’est aussi l’occasion de mettre en lumière les choses qui nous touchent, les valeurs qui nous tiennent à cœur. Comme le partage, l’amour qu’on porte aux siens, ou l’importance de respecter les croyances de chacun. J’ai, par exemple, beaucoup de mariés qui tiennent à rendre hommage à plusieurs religions, à différentes manières de vivre sa foi lors de leur cérémonie de mariage.

On n’a pas si souvent l’occasion de pouvoir dire à tous ses proches : je suis cette personne, nous sommes ce couple et voilà ce qui fonde notre union et notre famille. Profitez-en !

Un sacré créé par l’assemblée des gens qu’on aime

Pour moi le sacré n’est pas à chercher seulement du côté du religieux ou du spirituel. Il peut être simplement porté par le fait de réunir ceux qui comptent. Et ceux pour qui vous comptez.

valeur d'une cérémonie laïque
© Tom Pumford

Leur seule présence crée cette atmosphère sacrée et donne sa valeur à la cérémonie. Chacun et chacune, par sa présence, atteste de l’union de deux êtres qui se marient ce jour-là. Chacun est partie prenante et témoigne des engagements qui sont pris ce jour-là. Le sacré se cache aussi ici selon moi.

Et vous, quelle valeur attribuez-vous à la cérémonie laïque ?

 

* Mon prof de philo de prépa n’en disait pas moins au sujet de la philo, et j’adorais cette réponse !

Participer à une cérémonie laïque sans faire de discours

1001 idées de rôles pour vos proches pendant la cérémonie de mariage

Rituel du sable
© Studio Bruno Cohen

Vous leur avez demandé d’intervenir pendant la cérémonie, mais certains de vos proches semblent déstabilisés ? Pas de panique ! On peut être touché.e de se voir confier ce rôle tout en étant peu à l’aise avec l’exercice du discours. Et la bonne nouvelle c’est que vous pouvez leur proposer plein d’autres façons de participer à une cérémonie laïque. Voici quelques inspirations !

Contre le syndrome de la page blanche

Syndrome page blanche
© Steve Johnson

Même guidés par des conseils de pro, vos deux cousins ou votre meilleure amie n’arrivent pas à écrire. Rassurez-les, les discours ne sont pas obligatoires dans une cérémonie laïque, on peut par exemple opter plutôt pour une lecture. Les mots des autres peuvent souvent transmettre les émotions qu’on a soi-même du mal à formuler.

A vous de voir ensuite qui choisit le texte. Est-ce que vous préférez vous garder la surprise et confier le choix à la personne qui lira ou est-ce qu’il y a un poème, un extrait de roman ou de chanson que vous aimeriez particulièrement entendre ?

D’ailleurs, en parlant de chanson, si vos proches ont un petit talent dans ce domaine, pourquoi ne pas leur confier l’interprétation d’un morceau ? Personnellement, j’adore les interventions en musique !

Cérémonie laïque en chanson
© Franck Torralba

Dernière option pour dépasser le syndrome de la page blanche : réunir plusieurs personnes pour le discours. Parfois les idées viennent plus facilement quand on est en groupe !

Pour les angoissés de la prise de parole en public

C’est une peur tout à fait légitime et parfois, elle est impossible à dépasser. Pourtant, on peut participer à une cérémonie laïque sans pour autant parler ou chanter, tout en jouant un joli rôle symbolique.

Que diriez-vous de proposer à vos proches de participer à un rituel par exemple ? Dans celui des rubans, ils noueront des liens autour de vos poignets pendant que votre officiant.e évoquera les valeurs représentées par ces rubans. Demandez aussi aux timides d’être les premières personnes à déposer la marque de leurs doigts sur l’arbre à empreintes. Si vous avez très envie de donner une place à votre grand-mère mais qu’elle préfère ne pas s’exprimer à voix haute, vous pouvez lui confier les alliances. Qui a dit qu’il n’y a que les enfants qui devaient apporter les anneaux aux mariés !

Cortège mariage
© Sweet Ice Cream Wedding

Pensez aussi au cortège, symboliquement c’est un beau rôle : ouvrir la cérémonie, c’est un peu comme vous ouvrir la voie vers le mariage ! Certaines personnes peuvent être sensibles à ce clin d’œil.

Et pour les discrets ou les encore plus timides 

L’idée même de venir dans l’espace de la cérémonie peut rester un blocage pour certain.e.s, et même dans ce cas, il est possible de leur donner un rôle et de les associer à la célébration de votre engagement.  

Installation cérémonie laïque
© Franck Torralba

On a toujours besoin de logisticien.ne.s par exemple ! N’hésitez pas à demander à vos proches de vous aider à installer et décorer l’espace de la cérémonie. Vous pouvez aussi désigner formellement la personne qui distribuera les pétales de fleurs ou les « trucs à bulles », en passant dans les rangs sans être sur le devant de la scène.

Pensez aussi aux autres talents de vos familles et ami.e.s. Des timides seront ravis de vous aider à créer le site internet de votre mariage, d’autres discrets et discrètes pourraient créer votre papeterie ou assembler des bouquets de fleurs. Autre option, si vous n’avez pas de DJ, vous pouvez confier la gestion de la musique à quelqu’un de votre entourage. Bon, ça c’est un gros rôle et cela suppose que cette personne profitera moins de la magie du moment car elle devra être concentrée sur le déroulé, mais c’est une option !

Il y a mille et une façons participer à une cérémonie laïque et c’est aussi cela qui fait la beauté de ces moments. S’il n’y avait que des discours, on s’ennuierait ! Si tous vos proches étaient des rois de la scène, ce serait dommage. La richesse de nos vies, c’est qu’on est entourés de personnes très différentes, appuyons-nous sur leurs différences pour créer des cérémonies uniques et magiques !

Cérémonie laïque sortie
© Tom Pumford

Demander un discours à ses proches

Parce que ça va toujours mieux en demandant !

© Priscilla du Preez

Pour demander un discours à ses proches, il y a plusieurs techniques :

  • La frontale du type « pour mon mariage, je voudrais que tu me fasses un discours ».
  • La sous-marine : « tu sais que souvent aux mariages les témoins/parents/ami.e.s (rayez la mention inutile) font un discours ? ».
  • La déléguée presque subtile «ça ferait vraiment plaisir à ta sœur si tu faisais un discours »*.

Et enfin, une des plus courantes qui consiste à ne pas demander en espérant que la personne comprendra que c’est important pour vous.

Oui, oui, je vous vois y penser ! ça semble plus facile bien sûr mais en fait c’est toujours plus compliqué. Alors, je vous le dis comme aux couples que j’accompagne pour leur cérémonie : prenez la peine de vraiment demander un discours à vos proches.

A qui demander un discours ?

Pour vos intervenants comme pour l’ensemble de votre cérémonie, ce qui compte c’est ce qui vous fait envie. Pas ce qui se fait ou ce qu’on pense devoir faire.

© Charlotte Santana

Alors, si vous n’avez pas envie d’entendre vos témoins pendant la cérémonie (parce que vous préférez qu’ils interviennent pendant le dîner ou autre), si vous n’êtes pas à l’aise pour donner la parole à votre mère, ne le faites pas.

Il n’y aucun impératif de personne dans la cérémonie. On ne donne pas nécessairement d’abord la parole aux parents, puis aux témoins avant d’entendre les vœux des mariés.

Ce qui compte c’est ce que vous avez envie de ressentir ce jour-là et la manière dont vous avez envie d’être entouré.e.s. Donc la première question à vous poser est simplement : « qui avons-nous envie d’entendre pendant la cérémonie ? ». Quelles personnes vous semblent nécessaires pour faire de ce moment celui dont vous avez toujours rêvé.

De vous à moi : lors de cette première étape, ne vous censurez pas. Ne pensez pas à la place des autres en envisageant toutes les raisons qu’ils auraient de dire non. Essayez de vous concentrer seulement sur ce qui vous ferait plaisir. On réfléchira aux contraintes plus tard.

Pourquoi c’est important de (vraiment) demander un discours

Maintenant que vous avez pris le temps d’y réfléchir, vous avez votre liste et il vous semble évident que votre cérémonie ne pourra pas se faire sans les personnes que vous avez choisies. Parfait, c’est le signe que vous avez la bonne liste d’intervenants.

Mais si c’est évident pour vous, cela ne l’est pas forcément pour vos proches. En effet, même si c’est votre sœur, votre parrain ou votre témoin, la personne ne sait pas forcément comment se passe une cérémonie laïque ni la liberté qu’on peut y avoir. Elle n’a donc pas nécessairement envisagé l’idée de faire un discours à ce moment de votre mariage.

Et c’est notamment pour cette simple raison qu’il est bon de faire la démarche de demander un discours à vos proches. D’abord, parce que c’est une manière de leur dire qu’ils comptent pour vous et qu’ils ont une place primordiale dans votre vie. Mais aussi parce que demander permet d’exprimer clairement une envie et de recevoir clairement une réponse. Ce qui évite bon nombre de frustrations et de malentendus.

Comment demander un discours ?

La vraie technique efficace pour demander un discours c’est la sincérité. N’essayez pas de vous cacher derrière une anecdote ou votre partenaire de vie. Non, prenez le temps de faire votre demande dans les formes, d’expliquer à la personne pourquoi c’est important pour vous et ce qui vous a amené à ce choix.

NDLR : non un texto annonçant « notre officiante va t’appeler » n’est pas une demande 😉 Love sur tous mes mariés qui ont déjà fait ça !

Vous n’êtes pas obligés de dérouler le tapis rouge et de mettre un genou à terre. Mais je vous assure que si vous prenez la peine de prévenir les gens et de leur dire que cela vous ferait vraiment plaisir de les entendre prendre la parole, vous ne serez pas déçus et eux seront beaucoup plus impliqués.

Par exemple, si vous prenez le temps d’expliquer à votre ancien colocataire que vous aimeriez l’entendre faire un discours pour votre mariage parce qu’il vous a vue tomber amoureuse, vous l’aiderez à se projeter dans ce qu’il pourrait partager avec vous ce jour-là. Idem, si vous demandez à votre maman de parler pour qu’elle représente vos racines, la famille d’où vous venez.

© Yoris Photographer

Demander n’est pas exiger

Je me permets ce dernier point car il est important. Certes, on part de vos envies et mieux vaut ne pas vous censurer en amont. Cela évite d’éliminer de sa liste cette amie, à qui on tient tant mais qu’on croit trop timide, alors qu’elle a déjà commencé à écrire son texte (parole d’officiante, c’est une histoire vécue). Néanmoins, il peut arriver qu’une personne n’arrive pas à se projeter dans ce discours. Ainsi l’année dernière, le frère d’une de mes mariées m’a appelé en me disant qu’il n’y arriverait pas. Il aurait adoré offrir un discours à sa sœur mais il était tétanisé par l’exercice. Dont acte. On a gardé son envie d’avoir un rôle dans la cérémonie et transformé son intervention en participation à un rituel. Il était ainsi soulagé du stress du discours tout en restant symboliquement présent pour sa sœur. Comme sa sœur lui avait clairement posé la question, il a pu lui dire simplement que c’était compliqué pour lui. Et ainsi, on a pu chercher des solutions ensemble.

Oser demander un discours, c’est prendre le risque d’un refus. C’est vrai mais c’est très rare ou alors on peut le transformer en un autre type d’intervention. Et le plus souvent, c’est surtout l’occasion de belles déclarations et de folies de créativité.

Pour preuve, le discours de ce duo d’amis l’année dernière. D’abord étonnés que les mariés leur aient demandé un discours, ils ont aussi été touchés d’avoir une telle place pendant la cérémonie. Leur discours est un des meilleurs que j’aie pu lire, mêlant des références du marié à la présentation de l’incroyable bande d’amis qui a permis la rencontre des deux amoureux. Mais surtout ce qui est important, c’est qu’après le mariage, ils ont avoué à leurs amis qu’ils n’auraient jamais osé intervenir si on ne leur avait pas demandé mais qu’ils étaient ravis de l’avoir fait car ils ont eu la sensation de partager quelque chose d’extrêmement fort avec les mariés. Et ça, je crois que ça vaut toutes les preuves du monde !

Alors osez demander à vos proches de participer à votre cérémonie ! Cela ne fera que renforcer le lien qui vous unit. Et non ce n’est pas présomptueux, c’est juste une nouvelle occasion de partager un moment fort avec celles et ceux que vous aimez.

* Pour croiser cette dernière technique, je vous invite à lire le génialissime Discours de Fabrice Caro

Le rituel de la capsule temporelle

Créer une boite à souvenirs

© Onzième Avenue

Vous le savez, j’aime fabriquer des souvenirs. Pour moi, les cérémonies de mariage sont, certes, des parenthèses symboliques dédiées à la célébration de l’engagement du couple qui se marie, mais c’est aussi l’occasion d’imprégner un moment fort dans les mémoires. Un moment de partage, un moment dont on se rappellera longtemps pour de multiples raisons. Un sourire de grand-mère, le rire d’un témoin, le discours d’une amie de longue date, etc. Alors quand mes mariés décident de s’intéresse au rituel de la capsule temporelle pour leur cérémonie, je suis ravie. On donne ainsi vie à des souvenirs aussi tangibles que métaphoriques !

La symbolique

Créer une capsule temporelle est une des manières les plus concrètes de symboliser l’importance du moment qui a lieu et l’envie de se visualiser ensemble dans un avenir plus lointain.

On choisit à deux, un ou plusieurs éléments qu’on aura plaisir à retrouver quelques années plus tard pour se rappeler ensemble la journée du mariage et l’engagement qu’on y a pris.

C’est un souvenir qu’on crée et un souvenir qu’on projette. En cela, ce rituel de la capsule temporelle se déroule sous plusieurs temporalités. C’est ça qui en fait sa beauté également, on joue avec le temps, avec les temps !

Comment ça se passe ?

Il y a trois moments dans cette capsule.

D’abord, avant la cérémonie, on identifie le ou les objets qu’on souhaite déposer dans cette boite à souvenirs. Cela peut être simplement une bouteille de vin et on rejoint alors le rituel du vin scellé, mais cela peut aller plus loin. Vous pouvez y glisser vos vœux, un livre que vous aimez tous les deux, voire quelques surprises (un cadeau ou une lettre adressée à l’autre qu’il ou elle découvrira à l’ouverture de la capsule).

Pendant la cérémonie, vous allez glisser les objets dans la boite et la sceller avec le matériel de votre choix (un cadenas, un marteau et des clous, de la cire, etc.). La capsule peut avoir été installée près de vous dans l’espace de la cérémonie, ou alors vous pouvez demander à certains de vos proches de vous l’apporter.

Après la cérémonie, et selon le délai que vous aurez choisi (entre 5 et 10 ans le plus souvent), vous vous offrirez un moment à deux pour ouvrir votre capsule temporelle et retrouver les souvenirs que vous y aurez glissés. Ce sera l’occasion de les redécouvrir sous un œil nouveau et de revivre votre journée.

Et info importante : cette capsule temporelle peut prendre toutes les formes que vous souhaitez : une boite gravée, un petit coffre, une malle et même un bocal de sable. L’important c’est que vous puissiez enfermer vos souvenirs dans un contenant qui vous plaît et vous parle. Au mariage de Natacha et Gaël c’était un bocal à poisson où leurs témoins et parents ont glissé un souvenir, pendant que les autres y déposaient une poignée de sable de la plage où avait lieu la cérémonie laïque. Les mariés iront ensuite à la chasse aux trésors.

© Ronan Le Pennec

Comment faire participer vos proches à ce rituel de la capsule temporelle ?

Je citais Natacha et Gaël et c’est un bon exemple de rituel élargi. Rien ne vous empêche de créer un souvenir à plusieurs. C’est même assez beau ! Pourquoi ne pas demander à vos intervenants d’y glisser leurs discours ?

On peut même créer un rituel encore plus collectif et faire participer tout le monde comme au mariage d’Aurore et Cédric. En arrivant, tous les invités ont glissé un cadeau, un mot doux, une photo dédicacée dans une grande malle installée à l’entrée de la cérémonie. Puis, pendant la cérémonie, leurs témoins sont allés chercher la malle et les mariés y ont déposé leurs vœux. Ils ouvriront leur malle aux trésors dans 9 ans maintenant pour y découvrir tous ces souvenirs.

© Onzième Avenue

Pourquoi attendre me direz-vous ? Pour le plaisir de revivre cette journée, d’être ému.e par une blague de l’époque qu’on avait oublié, pour savourer le retour dans le passé. Parce que c’est toujours beau de se fabriquer des souvenirs, tout simplement !

Préparer votre cérémonie laïque : on part de vous

Votre cérémonie sera unique

© Priscilla du Preez

Si vous lisez régulièrement le blog, vous avez sûrement lu cette phrase plusieurs fois « on part de vous ». Je la répète comme l’évidence qu’elle est pour moi et pour les mariés avec lesquels je travaille. Mais je me rends compte que je n’ai pas encore pris le temps de vous expliquer mon mantra plus en détail.

D’ici quelques lignes, cet oubli sera résolu !

On part de vous car on crée une cérémonie qui vous ressemble

C’est la base selon moi. Je n’imagine pas créer une cérémonie laïque qui ne soit pas sur mesure. Je ne saurais pas quoi y mettre ou comment l’organiser car ma matière première, au-delà des mots, c’est le couple que j’ai en face de moi.

Votre cérémonie sera comme vous. Elle s’inspirera du champ lexical de vos existences, elle intégrera vos passions et révélera votre histoire d’amour telle que vous la vivez. Elle semblera cousue sur le fil de vos vies car ce sont elles qui l’auront inspirée. Votre couple et votre décision de vous marier se nourrissent des personnes que vous êtes et de celles qui vous entourent, des valeurs, de l’humour, des références qui sont les vôtres. Alors forcément elle vous ressemble et ne ressemble qu’à vous.

© Rawpixel

On part de vous car ce sont vos envies qu’on écoute

Pour préparer votre cérémonie, je vous interroge souvent sur vos idées et vos envies. Je m’attache aussi à une ellipse, une phrase non terminée, un lapsus pour repérer les choses dont vous rêvez mais que vous n’osez pas formuler. Par pudeur ou de peur de blesser quelqu’un.

Parfois aussi, vous privilégiez les envies des autres au détriment des vôtres. Je vous assure, cela arrive souvent et je comprends, je fais moi-même partie des personnes qui oublient régulièrement de se mettre au premier rang. Mais ça s’apprend ! Et en osant donner corps à vos envies, vous avez toutes les chances de fabriquer vos plus beaux souvenirs.

Je vous donne juste un exemple à travers un retour d’expérience de ma saison 2019.

Un duo d’amis, intervenant dans une de mes cérémonies, a avoué aux mariés qu’ils étaient très fiers d’avoir joué le jeu du discours sur demande des mariés. Ils n’auraient peut-être pas osé prendre la parole si les mariés ne leur avaient pas demandé, et ils étaient d’autant plus heureux d’avoir pu partager un moment unique avec leurs deux amis.

Le simple fait de demander un discours à des proches est une manière de leur dire « je tiens tant à toi que j’aimerais que tu participes à ma cérémonie de mariage ». Eh oui, écouter et partager ses envies c’est aussi de la générosité !

© Onzième Avenue

On part de vous car c’est la meilleure base pour la créativité

J’adore mêler les talents dans mes cérémonies. Les vôtres, ceux de vos proches, du groupe de musique que vous avez embauché et les miens. Et quand on part de vous, tout à coup un champ des possibles immense apparaît.

© Tristan Perrier

On peut créer ensemble un rituel de toutes pièces. Vos amis instrumentistes peuvent m’accompagner pour créer un jingle récurrent qui devienne chanson surprise au fil de la célébration. Et pourquoi ne pas laisser sa place au théâtre ou à la danse. Mes seules limites c’est la cohérence de la cérémonie et l’attention à ce qu’elle ne tourne pas au sketch ou au spectacle. Forte de ça et de mon fil rouge, je ne vous interdis rien à vous les marié.e.s !

C’est souvent à partir d’un « et si … » et des « tu crois qu’on peut oser ça » qu’on imagine les moments d’anthologie, alors continuons à explorer les possibles ensemble !