Votre cérémonie d’engagement ne se fera pas sans vous

Créer une cérémonie, c’est du boulot pour vous aussi 🙂

votre ceremonie ne se fera pas sans vous
© Priscilla du Preez

Ce qui est génial avec une cérémonie laïque, c’est qu’on fait exactement ce qu’on veut. Et ce qui est stressant avec une cérémonie laïque c’est qu’on ne sait pas toujours ce qu’on veut !

On part d’une feuille blanche. Immaculée. Et parfois on a la sensation qu’elle est bien vide, mais c’est seulement une impression au début, ensuite elle se remplit sans cesse, vous verrez.

Pendant nos premiers rendez-vous, vous me posez souvent la question de ce qui se fait ou ne se fait pas dans une cérémonie laïque. Régulièrement, vous me demandez si vous « avez le droit ». Le droit de ne pas donner la parole aux témoins, d’intégrer un morceau de musique qui vous plait, de ne pas prononcer de vœux, etc. Ma réponse est la même à chaque fois : bien sûr ! On part de vous, de vos envies, de ce qui vous touche ou vous fait rire. Vous êtes la matière de votre cérémonie. C’est pour cela que votre cérémonie ne se fera pas sans vous. Et j’y tiens ! Oui, j’ai besoin de vous pour construire votre cérémonie. Je dirais même que je vous confie trois missions.

votre ceremonie pas sans vous- kazuend
Oui oui trois ! © Kazuend

Votre première mission : m’aider à définir votre cadre

Lors de notre première rencontre, je vous découvre et vous me découvrez. Nous sommes encore des inconnus qui s’apprivoisent peu à peu. Lors de cette première étape, j’ai besoin de vous pour que vous me racontiez, ou plutôt que vous vous racontiez. Ce que je souhaite, c’est entendre votre histoire à travers vos mots, vos sourires, vos aventures petites et grandes.

C’est aussi pour cela que je ne travaille qu’avec des couples avec lesquels je sens le courant passer. Petit luxe d’officiante, j’aime que la conversation soit fluide, qu’on se sente mutuellement en confiance pour échanger et avancer dans la même direction.

votre-cérémonie-ne se fera pas sans vous
Conçu par Freepik

Ainsi, dès nos premiers rendez-vous, je tiens à vous faire sentir que la cérémonie ne se fera pas sans vous. Sans vos anecdotes, sans vos envies mais vous aussi vos don’t absolus. Et oui, sans tout ça, votre cérémonie ne serait qu’une jolie coquille creuse. C’est aussi pour cette raison que je vous pose tant de questions !

Votre deuxième mission : faire des choix

Ça parait simple comme ça, mais ça ne l’est pas toujours ! On va envisager mille options pour votre cérémonie, on va évoquer tous les proches que vous avez envie de voir participer. Vous allez hésiter entre deux textes, trois chansons, une forme de cortège ou une autre. Et comme je n’aime pas trop vous mettre la pression, dans un premier temps, je vous accorderai le temps de la réflexion. C’est vrai quand on a 9 voire 12 mois devant nous, on n’a pas besoin de se presser.

votre-ceremonie-ne-se-fera-pas-sans-vous
© Rana Sawalha

Mais vous verrez à un moment je me ferai plus pointilleuse. En effet, les choix que vous ferez définiront le ton de votre cérémonie, ils donneront aussi une inflexion aux interventions de vos proches. Un bon exemple illustrant bien le fait que votre cérémonie ne se fera sans vous est lié à la musique que vous choisirez. Si vous entrez sur le Canon de Pachelbel, le début de votre cérémonie n’aura sûrement pas le même ton que si vous entrez sur Led Zeppelin, ou dans un tout autre genre sur du Pink Martini.

Je reconnais que j’ai souvent une idée de la direction dans laquelle vous allez, mais vos choix, vos choix définitifs, me permettront d’asseoir mes intuitions et d’avancer avec vos proches.

Votre troisième mission : profiter du jour J

Cette mission est peut-être la plus compliquée car elle nécessite que vous retiriez votre casquette de chef de projet mariage. Celle avec laquelle vous vivez à plein temps depuis plusieurs mois.
Alors c’est vrai, pendant la préparation il m’arrivera d’insister pour que vous preniez des décisions, pour que vous soyez acteurs et réalisateurs de votre cérémonie mais le jour J, je tiens à ce que votre seule action soit de profiter.

votre cérémonie ne se fera pas sans vous
© Carlos Hernandez

Alors oubliez l’heure, ne vous demandez pas si le traiteur arrivera à préparer le cocktail à temps, faites confiance à vos témoins pour le plan de table. Votre mariage n’aura lieu qu’une fois même si ça fait des mois que vous le préparez. Alors le jour J, regardez, écoutez, entendez ce que vos proches ont à vous dire. Si la cérémonie dure 5 minutes de plus que prévu, ce n’est pas grave, ce seront cinq minutes de plus de communion avec vos invités. Car là encore, votre cérémonie ne se fera pas sans vous, sans vos sourires, sans votre émotion, sans votre présence à chaque moment. C’est de ça dont vous vous rappellerez et c’est ce souvenir que vos invités garderont aussi. Savourez, c’est votre moment !

Profitez de votre mariage

Mon conseil n°1 !

 le jour du mariage profitez - pour une ceremonie
© Lanty

Chers futur.e.s marié.e.s, je voudrais partager un secret avec vous : votre journée de mariage ne durera qu’une journée. Allez, peut-être deux parce que vous organiserez un brunch le lendemain. Peut-être trois parce que vous vous serez mariés un autre jour à la mairie. Mais c’est court le jour du mariage !

On met des mois à le préparer et tout arrive à son apogée au cours de quelques heures seulement. Loin de moi l’idée de vous angoissez avec ce mini délai où tout se passe, au contraire. Je veux simplement vous conseiller de profiter de chaque seconde.

Le diable est dans les détails

Pour cela, je vous en implore : oubliez les détails ! Vous aurez déjà tout sublimé depuis des mois, multipliant les DIY, finalisant les centres de tables, cherchant une jolie typo ou calligraphie pour les étiquettes. Vous invitez 50, 120, 200 personnes et vous voulez que chacun et chacune se sente pleinement accueilli.e. C’est tout à votre honneur.

 le jour du mariage profitez - pouruneceremonie
Conçu par Freepik

Mais n’oubliez pas que le meilleur accueil que vous pourrez leur faire le jour du mariage c’est votre sourire, votre joie et quelques mots échangés avec eux. Pas une fourchette redressée au millimètre près à leur table, une musique d’ambiance à 69 décibels précis ni un champagne servi à 7,2° exactement. Pour tous ces détails, laissez faire les professionnels. C’est aussi pour cela que vous les avez embauchés. Ils sont là pour gérer les éventuels accrocs du jour J. En plus ils y sont aguerris et sauront faire en sorte que personne ne les remarque.

De quoi avez-vous envie de vous rappeler ?

Il y a toujours des ratés, des couacs, des imprévus. Le jour du mariage comme dans la vie. Face à cela, c’est une question de choix. Personnellement, dans les situations de stress et de tergiversation j’essaie d’appliquer un principe directeur issu d’une conversation avec le grand sage Alain M. (le papa d’une de mes meilleures amies). Il me posait souvent cette question : « De quoi tu te rappelleras ? ». Et je vous assure, elle guide encore aujourd’hui nombre de mes choix ! Et nombre de mes attitudes au quotidien. Ça marche aussi pour votre mariage. Je préciserais même cette question en vous demandant : « De quoi voulez-vous vous rappeler ? ».

 le jour du mariage profitez - pour-une-ceremonie

Oui, posez-vous la question de ce que vous voulez conserver précieusement dans votre boite à souvenirs. Qu’est-ce qui sera le plus prégnant ? Le micro qui crachotait ou dont la pile a décidé de lâcher pendant le discours de votre maman ? Ou bien les mots d’amour qu’elle avait pris le temps d’écrire et qu’elle vous a confiés à haute voix, de l’émotion plein les yeux ? Le fait qu’elle ait dû s’y reprendre à deux fois importe peu finalement, non ?!

Adieu la perfection, place à l’émotion !

Cette journée vous ne la revivrez pas. Vous aurez des photos, peut-être des vidéos, vous aurez un carnet de cérémonie et un livre d’or, mais ce que vous avez ressenti, la force de cet amour, des ces amours qui vous entourent, vous ne les vivrez que le jour J. Pensez-y et essayez de lâcher prise ce jour-là. Je sais que c’est difficile car c’est un événement énorme et que beaucoup de personnes seront là. Souvent vous organisez tout de A à Z, comme des grand.e.s mais n’oubliez pas que c’est votre mariage. Le vôtre.

 le jour du mariage profitez - pour-une-cérémonie

Pas celui de tante Lucie ou de cette copine qui vous fera toujours une remarque sur la déco. Profitez-en, essayez de vous imprégner de chaque moment. Mettez votre âme d’event planner en mode pause, soufflez, écoutez, regardez tous ces sourires qui vous entourent. Profitez de cette belle journée. Fabriquez-vous des souvenirs, les beaux, ceux que vous chérirez pendant des années.

le jour du mariage profitez ! cérémonie laïque
© Genessa Panainte

Quel délai pour préparer une cérémonie laïque?

Un mariage laïque ça s’organise en combien de temps ?

délai pour préparer une cérémonie laïque

On peut préparer une cérémonie laïque en un an ou en 15 jours, mais le délai que je recommande en tant qu’officiante de cérémonie laïque, est plutôt de trois ou quatre mois. D’aucuns penseront que c’est très long et d’autres que c’est insuffisant, mais je vais vous donner mes arguments !

On a réglé les sujets majeurs

délai pour préparer une cérémonie laïque
© Matthew Essman

Tout d’abord, trois à quatre mois avant le mariage les gros sujets logistiques et chronophages ont été réglés. Je pense par exemple au trio lieu de réception, traiteur et liste des invités. Si le choix du traiteur importe peu pour créer une cérémonie laïque, la configuration du lieu, le nombre et le type d’invités comptent eux pour beaucoup !

La cérémonie d’engagement n’aura pas le même ton si le mariage réunit surtout les copains ou si la famille très élargie est invitée. De même on fera plus facilement participer l’assemblée à un rituel collectif s’il y a 40 invités plutôt que 200. Après, je le rappelle, tout est possible 🙂

On se laisse le temps de réfléchir à la cérémonie d’engagement

Je recommande aussi de prévoir ces 3 ou 4 mois de délai pour préparer une cérémonie laïque parce que cela permet de se donner du temps entre chaque rendez-vous. Ainsi, on peut prendre ses décisions avec du recul et simplement on peut se permettre d’hésiter.

délai pour préparer une cérémonie laïque

Lors du premier rendez-vous avec les futurs mariés ou pacsés, on apprend à se connaître et on évoque souvent mille options. Si le rendez-vous suivant a lieu un mois après le premier, les idées auront eu le temps de faire leur chemin dans l’esprit du couple. Et c’est beaucoup plus facile de décider tranquillement plutôt que si l’on est pressé. Ce mois de réflexion est un luxe appréciable, je vous assure !

Demander à ses proches d’intervenir dans la cérémonie laïque

Trois, quatre mois c’est aussi le délai idéal pour commencer à contacter les proches à qui on demandera d’intervenir. D’abord pour présenter l’idée, puis pour leur donner les grandes lignes de la cérémonie. Si besoin, on pourra aussi les orienter dans l’écriture de leur discours. Le tout, sans les presser et tout en se situant dans un temps assez proche pour qu’ils puissent s’y projeter.

délai pour préparer une cérémonie laïque
© Tom the Photographer

En se donnant trois ou quatre mois de délai pour préparer une cérémonie laïque, on se donne aussi le temps de fignoler et le luxe de pouvoir se dire qu’à J-15 tout sera bouclé ou quasiment ! Et rien que pour ça, ça vaut le coup d’anticiper un peu, non ?!

Slow down !

Futur.e marie.e, futur.e témoin, respirez !

Cet été j’ai croisé quelques témoins et invités plutôt stressés à l’idée de participer au mariage de leurs amis. Etant donné que j’adore les mariages – oui je ne fais pas de métier pour rien 🙂 – j’étais assez étonnée et j’ai voulu comprendre comment le « ça va être super ! » habituel était devenu « ça me stresse ! »

Je me suis penchée sur le sujet, d’abord parce que c’est mon métier ! En effet, si j’aide des personnes à écrire leur discours, je dois comprendre les idées qu’elles veulent transmettre mais aussi les sentiments qu’elles veulent exprimer.
J’ai aussi creusé le sujet, parce que j’étais intriguée de voir la même inquiétude animer les gens.

conseils mariage slow down

La pression du mariage

La crainte de ne pas savoir quoi dire ou comment le dire et de devoir parler en public est assez commune aux personnes que j’accompagne. Mais chez certaines d’entre elles, ces angoisses étaient complétées par le sentiment d’être attendues au tournant ! Les mariés préparent l’événement depuis tellement longtemps et s’imposent une pression telle qu’ils la partagent un peu avec leurs proches et particulièrement leurs témoins ! En voyant les futurs mariés déployer des trésors d’inventivité, développer des journées de 36h et répéter sans cesse que ce jour devra être parfait, les témoins (entre autres) commencent à douter voire à craindre de ne pas être au niveau espéré par les mariés !

Face à ça, ces derniers mois j’ai pas mal répété ce mantra et je vais continuer : slow down !

L’essentiel dans un mariage

Tout va bien se passer. Bien sûr, tout le monde souhaite que son mariage soit beau, émouvant, drôle et que l’ambiance soit folle du début à la fin. Mais ce qui est génial, c’est que dans 99% des cas, le mariage est beau, émouvant, drôle et que l’ambiance est folle ! Hors catastrophe, et même face à certaines catastrophes, ce jour est un des plus beaux jours de la vie des mariés et une journée mémorable pour leurs invités ! Alors oui c’est stressant de préparer son mariage et c’est super d’en faire LA journée, mais ralentissez parfois. Pour vous, chers futurs mariés, et pour vos proches aussi ! Vous avez envie d’envoyer des paillettes dans les yeux de tout le monde, aucun souci mais rappelez-vous aussi pourquoi vous vous mariez. Pour cette journée merveilleuse, certes, mais aussi pour toutes celles qui vont suivre, non ?!

Et pour vous les témoins, et les autres, oui vous souhaitez être aussi parfait.e.s que le mariage qui est train de se préparer, mais je vais vous révélez quelque chose : vous le serez ! Et si vous avez besoin d’aide pour perfectionner votre perfection et vous aider à prendre du recul, je suis là ! N’hésitez pas !