ZIWA 2022

J’ai gagné le prix ZIWA dans la catégorie officiants de cérémonie !

J’ai eu le bonheur de découvrir dernièrement que j’avais reçu un ZIWA (Zankyou International Wedding Award). Ce prix récompense les professionnels du mariage en France et dans le monde entier ! Il s’appuie à la fois sur les témoignages de mes clients (MERCI !!) et sur les votes des collègues du monde du mariage. Cette double reconnaissance est très importante pour moi, car elle est une preuve supplémentaire de la belle harmonie que je retrouve les jours de mariage aussi bien avec les mariés qu’avec les copains-copines prestataire. C’est un luxe de travailler dans de si belles conditions, je me sens tellement chanceuse pour cela ! Et c’est la deuxième fois que je gagne ce prix, je suis donc assez fière 😉

Lors de cette édition des ZIWA, plus de 20 500 prestataires en France ont participé. Grâce aux votes des professionnels et des couples, les meilleurs de chaque profession et de chaque région ont pu être récompensés. Cette année, le jury était composé d’acteurs du mariage de renommée nationale et internationale : l’Assocem, Mademoiselle Dentelle, Le Journal des Femmes, Grand Chemin Traiteur, Groupe Roland Paix, Printemps Mariage, Elsa Gary, Atout Cœur Wedding, L’Event, Blandin & Delloye, Julien Laurent Georges et Erisay Réception ; qui, par leur vote, ont mis en valeur le travail des professionnels de toute la France.

Merci à eux, merci à mes supers clients qui ont pris le temps de partager leurs ressentis sur l’expérience que nous avons vécue ensemble sur le site de Zankyou, merci à vous de me lire ici et sur les réseaux sociaux ! Je fais le meilleur métier du monde et je suis si heureuse qu’il soit mis en avant à travers les ZIWA !

Ode à une femme aimée – Sapho

Lecture d’amour du 13 mai 2022

« Il me paraît l’égal des dieux, l’homme qui est assis dans ta présence et qui entend de près ton doux langage et ton rire désirable ». Par ces mots, Sapho ouvre son ode à une femme aimée.

Cette femme elle l’aime mais elle n’ose l’aimer, elle n’ose pas le dire, elle n’ose pas lui dire. Pourtant, tout son corps hurle l’amour et le désir. C’est juste de l’amour et c’est simplement beau, si beau.

Je vous embrasse !

PS : Tous les 15 jours, je vous présente une lecture d’amour. Qu’elle soit issue de la littérature, de la chanson, de la poésie, il y a toujours de beaux mots à partager !

Les points communs de mes mariés

Mes vrais clients idéaux !

© Samantha Pastoor

Quand on est à son compte, on reçoit nombre de conseils business, dont le fameux : « Trouve tes clients idéaux » : ces personnes qui achèteront à coup sûr la prestation.

Pour définir ce « type », on utilise, entre autres, les catégories socio-professionnelles, les classes d’âge et autres zonages géographiques. Honnêtement, au début, j’ai annoncé que mes clients idéaux étaient des CSP+, travaillant dans la communication ou le droit, vivant en ville et ayant entre 29 et 34 ans. Oui j’aime être précise dans mes projections 😉 Bon, ça arrive, mais il y a souvent des exceptions à cette règle et ça tombe bien car j’adore les exceptions. Et en plus, ces critères ne signifient pas tant pour moi.

Depuis, j’ai changé mon angle d’approche, et j’ai pris conscience qu’à défaut de catégories sociologiques, je croise quasi systématiquement trois points communs chez les couples que j’accompagne. Et pour moi, cela a beaucoup plus de sens !

Des couples très entourés et bien entourés

Quand on commence à parler de leurs amis et de leurs familles, la liste des prénoms s’enflamme ! Moi qui ai du mal à les retenir, je suis obligée de m’accrocher à mon stylo et à mon cahier 😉

Il y a les bandes de potes à 2 ou à 15, les amitiés individuelles, cette tante qui compte, cette ancienne voisine qui en sait tant, ces frères et sœurs qui ont grandi avec eux. Chaque relation est singulière, chaque relation compte et j’aime aller explorer leur pourquoi et leur comment.

Quand je contacte les proches, je prends souvent d’énormes shoots d’amour. Ceux-ci me révèlent le caractère précieux et réciproque des liens partagés entre les mariés et leur entourage. À chaque fois, ça m’émeut et ça me réjouit !

Des couples curieux et soucieux de donner du sens à leurs actions

Même si mes collègues me considèrent comme la littéraire, voire l’intello du clan, tous mes couples ne sont pas des universitaires germanopratins. Et tant mieux ! Néanmoins, ils ont en commun cette envie de comprendre, de donner du sens et de le partager. Tout ce qu’on intègre dans la cérémonie a sa place et sa valeur, on ne fait pas les choses parce qu’il faut les faire mais bien parce qu’on ne pourrait pas ne pas les faire.

Mes clients sont aussi curieux, heureux d’apprendre de nouvelles choses, que ce soit la recette des gnocchis maisons ou la théorie des androgynes chez Platon. J’adore ça car j’apprends, moi aussi, beaucoup de choses ainsi.

Des couples généreux et épicuriens

Ça se sent dès le premier rendez-vous où je suis souvent reçue comme une princesse ! Et ça se confirme quand ils m’expliquent leurs envies pour la journée de mariage. Ils aiment recevoir et s’enthousiasment de faire plaisir. Alors leur mariage est l’occasion de rassembler leurs proches, de les choyer en leur offrant une belle journée et des agapes de qualité : « des bons plats et des bons vins », c’est souvent le credo ! Évidemment, ça me parle 😉

C’est aussi pour cela que la cérémonie laïque est importante. Bien sûr, à travers elle, on célèbre l’amour entre deux personnes qui décident de s’engager ensemble. Mais on célère aussi tous ces liens, ce sens du partage et cette envie de donner sa place à chacun. Et clairement, j’adore cet esprit ! Pas vous ?!

Les petits détails qui changent tout pour votre cérémonie laïque

Quelques accessoires et astuces pour en profiter le jour J et créer de beaux souvenirs !

© Yoris Photographer

Une cérémonie de mariage, c’est d’abord un moment symbolique et fort en émotion. Je suis d’ailleurs la première à dire que ce qui compte c’est ce qu’on vit et ce qu’on ressent, peu importe le cadre. C’est vrai ! Mais quelques détails pratiques peuvent vous permettre d’en profiter pleinement et d’anticiper de belles images pour vos souvenirs. 🙂

C’est d’ailleurs en ce sens que je prépare toujours une checklist du matériel et des points d’attention aux couples que j’accompagne !

Prévoyez de jolis sièges pour vous asseoir

Je me répète sur ce sujet mais vraiment, c’est important : asseyez-vous pendant la cérémonie !  Mesdames, souvent vous portez des talons, est-ce bien la peine de vous infliger une heure debout avant de commencer la fête ? Vous avez bien le temps d’avoir mal aux pieds !

Et au-delà de ces considérations, vous serez tous les deux plus concentrés, plus à l’aise en étant assis. Vous entrerez plus facilement dans votre bulle et cela vous évitera de danser d’un pied sur l’autre parce que vous ne savez pas quoi faire de votre corps 😉

prévoir des sièges pour les mariés
© Aurélien Bretonnière

NB : cet argument vaut aussi pour vos invités, parfois tout le monde ne peut pas s’asseoir faute de place suffisante. On a alors souvent un petit rang du fond plus turbulent et moins attentif…

Pensez aux mouchoirs !

J’en ai toujours une boite à proximité lorsque je célèbre un mariage ! Cela me permet de voler au secours des personnes submergées par les émotions, des marié.e.s aux invité.e.s. Vous pouvez aussi en prévoir de votre côté ou confier cette mission à l’un ou l’une de vos témoins.

© Franck Torralba

Et pour remplacer les mouchoirs en papier, pourquoi ne pas vous offrir de beaux mouchoirs brodés comme ceux de la délicate marque Cousu.

Et si vous aviez de jolis carnets pour vos vœux ?

Les copains et copines photographes vous le diront mieux que moi : la grande feuille A4 devant les mariés au moment des vœux, c’est un peu dommage. Cela n’enlève en rien la force de vos mots ni la beauté du moment, mais quand vous regarderez vos photos, vous pourriez vous dire « ah tiens, dommage ». Donc, petit conseil : essayez d’écrire vos vœux sur un joli carnet ou a minima de les imprimer sur un format A5, plus discret 😉

© Aurélien Bretonnière

Songez aux voiles d’ombrage ou aux chapeaux

On adore les cérémonies en extérieur, mais gare aux insolations en cas de beau temps ! Je vous pose toujours la question du plan B en cas de pluie, mais celle du « plan ombre » en cas de soleil intense est, elle aussi, très importante.

© Pierre Atelier

Plusieurs options sont possibles : on trouve un espace à l’ombre, on tend des voiles d’ombrage ou on utilise des parasols, on prévoit des chapeaux et des éventails pour tout le monde. Quel que soit votre choix, le principal est que chaque personne puisse être pleinement présente à la cérémonie sans se sentir gênée par la canicule.

Cachez ces enceintes que je ne saurais voir

Ce n’est pas grave si on le voit mais c’est quand même mieux si on ne les voit pas ! À chaque cérémonie, je fais un check enceintes en arrivant et, bien souvent, je demande au DJ s’il est possible de les pousser un peu 🙂

Bien sûr, il faut trouver le bon compromis pour que le son reste optimal et qu’on profite de la musique, mais a minima assurez-vous que les enceintes (ou le DJ), ne soient pas juste derrière les mariés ou derrière le pupitre. Idem pour les caméras fixes des vidéastes d’ailleurs. Vos photos n’en seront que plus belles !

Des conseils et des détails pratiques, je pourrais vous en donner encore plein. Ils dépendent aussi des choix que vous ferez pour votre cérémonie, des rituels que vous réaliserez et de la configuration des lieux, d’où l’intérêt de la check-list personnalisée dont je vous parlais en début d’article !

Comment s’installent les mariés pendant la cérémonie laïque ?

Organiser l’espace de la cérémonie

© Sweet Ice Cream Wedding

Lorsqu’on imagine sa cérémonie laïque, on a bien sûr les grandes lignes côté installation. A priori, l’assemblée sera de part et d’autre d’une allée face à l’espace de la cérémonie où seront installés les mariés, le pupitre et l’arche. C’est vrai mais si on allait plus loin ?

En effet, rien n’est figé pendant la cérémonie, vous pouvez tout à fait changer de place en fonction des moments, par exemple, et les options d’installation sont toujours nombreuses !

Préambule : un conseil, prévoyez des sièges pour vous

© Aurélien Bretonnière

Vous hésiterez peut-être mais je vous recommande grandement de vous asseoir pendant la cérémonie. Rester debout 45 minutes ou plus, c’est long et souvent inconfortable 😉

Vous vous lèverez pour les vœux, lors du ou des rituels, et quand vous embrasserez vos proches après leur discours. Mais le reste du temps, pour profiter à fond de la cérémonie, vous serez ravis d’être assis, vous verrez.

© Lucie Atlan

Pour vos sièges, j’ai une petite préférence pour un petit canapé ou des chaises qui vous permettent d’être physiquement proches l’un de l’autre. Après les fauteuils Emmanuelle, c’est très joli aussi mais plus compliqué pour se faire un câlin 😉

Où s’installer pendant les interventions des proches et de l’officiante de cérémonie

Une des premières questions à vous poser est de savoir si vous voulez être face ou dos à l’assemblée. Certains couples, plus pudiques et/ou ayant envie de vivre intensément les discours de leurs proches et de l’officiante, préfèrent installer leurs sièges dos à l’assemblée. Dans ce cas, ils sont au centre de l’espace, face à l’officiant et aux intervenants.

© Juan Pablo Rodriguez

D’autres couples veulent pouvoir regarder à la fois leurs invités et les personnes qui font un discours. Ils se placent alors soit au centre de l’espace, soit sur un côté en s’installant de 3/4. Ainsi, ils ouvrent leurs regards à tout le monde.

Vous pouvez avoir envie de profiter de votre arche de cérémonie pour créer un joli décor autour de vous. C’est effectivement une bonne idée, mais vous pouvez aussi choisir de garder l’arche pour les discours de vos proches et vos vœux ! Comme toujours, c’est à vous de voir 🙂

© Thibault de Puyfontaine

Ma préférence (et ce n’est que la mienne !) : quand l’arche est au centre, les mariés de 3/4 face sur un des côtés de la cérémonie, les proches et l’officiante de l’autre côté. Ainsi, les mariés peuvent à la fois échanger des regards avec les personnes qui font un discours mais aussi avec leurs proches assis dans les rangs 🙂 Et l’arche les accueille pour les moments symboliques (rituels, vœux, échange d’alliances).

Pendant les engagements (échanges de vœux et d’alliances)

Les engagements, c’est votre moment ! Cette étape constitue souvent la raison d’être de la célébration. C’est pourquoi, je vous invite à vous placer au centre de l’espace de la cérémonie, pour laisser toute sa place à l’expression de votre amour 🙂 Mais là encore, on peut varier les plaisirs !

Une de mes mariées, très timide (et un peu stressée), avait peur d’être tétanisée si elle devait se lever pour prononcer ses vœux. Elle et son mari sont donc restés assis sur leur canapé pour un échange de vœux en toute intimité. Le moment était très beau et elle a pu dire ses vœux jusqu’au bout !

© Capucine Petit

Certaines personnes utilisent le pupitre, comme l’ont fait leurs proches pour leurs discours. Cela peut être rassurant d’avoir un élément sur lequel poser sa feuille ou son carnet. Je comprends ce choix même s’il me semble un peu « protocolaire ». On perd un peu en intimité et le pupitre est moins joli sur les photos, mais on a le droit quand même !

Ma préférence (et ce n’est que la mienne !) : les mariés viennent se placer au centre, devant l’arche, leurs sièges ayant été éloignés. Ils se placent l’un face à l’autre et entrent dans leur bulle amoureuse le temps des vœux. Les photos sont magnifiques, l’ensemble des invités les voit bien et, eux, les yeux dans les yeux, ne voient que leur aimé.e !

© Lucie Atlan

Et vous alors ? Comment vous installerez-vous pour votre cérémonie ?

C’est quoi pour moi être officiante ?


Ma charte d’officiante !

charte d'officiante pour une cérémonie
© Ernestine et sa famille

Ces derniers temps j’ai beaucoup réfléchi à ce que représentait mon métier, à la manière dont je définirais ma mission. Et cette question me semble en fait assez ardue. Je fais beaucoup de choses à l’instinct et la frontière est ténue entre la professionnelle et la personne que je suis. Mais je pense que c’est aussi ça qui construit ma conception de ma mission d’officiante. Alors j’ai eu envie de réunir mes idées et mon approche dans un article comme une charte d’officiante. Ma charte d’officiante comporte six grands points :

  1. Tout part d’une rencontre
  2. Chacun.e est unique ne l’oublie jamais
  3. Du sur-mesure tu créeras à chaque fois
  4. Les stars ce sont les mariés
  5. Toutes les histoires sont belles à raconter
  6. Du plaisir, tu prendras à chaque instant !

Pour le détail c’est ci-dessous ! Attention article fleuve !

Temps de lecture : 5 bonnes minutes 🙂

 

De l’importance de la rencontre

Les personnes dont je dois parler, les personnes que je dois écouter et représenter ce sont celles qui forment le couple des mariés. C’est pourquoi il me semble nécessaire que nous nous rencontrions. Je parle là de rencontre au sens fort du terme. La rencontre entre un couple et son officiante c’est l’étape nécessaire pour une cérémonie réussie !

charte d'officiante pour une ceremonie.fr
© Mikayla Herrick

Mes amis se moquent souvent de moi car après chaque rendez-vous avec un couple de mariés, je répète « je les aime bien eux » comme s’ils étaient mes préférés. Mais en fait ce sont tous mes préférés ! Avec chaque couple, il y a un lien qui se construit, des moments où ils me touchent particulièrement, des connivences évidentes et des sujets qui me posent question, me permettant d’aller encore plus loin.

charte d'officiante pour une ceremonie
© Brooke Cagle

Révéler le beau de chaque histoire

Toutes les histoires sont belles à raconter. Il y a du beau dans chaque événement, même dans les plus douloureux ou les plus gênants au premier abord. En préparant la cérémonie, on crée naturellement une intimité assez impressionnante avec les mariés. Une intimité digne d’une amitié bienveillante où je cherche à comprendre leur histoire sans jamais rien juger. C’est pourquoi je n’ai pas de tabou.

J’aime qu’on aborde les joies extrêmes, mais aussi les failles car elles participent des personnes qui forment le couple que l’on va célébrer. Ainsi, pour moi, créer des cérémonies sur mesure c’est intégrer, parfois juste entre les lignes, une histoire, un parcours, des familles, des envies, et des angoisses aussi. Tout a sa place dans une cérémonie de mariage, on dose ensuite avec les volontés et les pudeurs.

charte d'officiante de pour une cérémonie
© Alvin Mahmudov

Parfois un conflit familial peut être le prétexte à un discours sur le thème de l’amour et de la tolérance. Parfois l’’évocation de la perte d’un être cher peut appuyer un message invitant à profiter pleinement des moments de joie. Ou pour être plus légère, certains petits secrets comme une rencontre sur Tinder peuvent être dévoilés pour mettre les coups de foudre numériques à l’honneur. On peut faire passer de jolis messages tout en douceur pendant la cérémonie. Il suffit simplement de regarder du côté du beau.

Créer une expérience unique

Ce sont toutes ces petites choses qui vont faire de la cérémonie un événement unique. Unique car à l’image des mariés, bien sûr. Mais aussi unique car elle correspondra à un moment de leur histoire. C’est l’occasion de faire un arrêt sur image pour partager avec leurs proches ce qu’ils sont et ce qui compte pour eux à cette étape de leur vie.

charte d'officiante pour une cérémonie

Alors on part toujours d’une feuille blanche et on déroule ensuite les options, qu’on garde ou qu’on écarte au fur et à mesure. Cela peut, parfois, déstabiliser les personnes que je rencontre pour la première fois. En effet, je n’ai pas de modèle de cérémonie à leur proposer, seulement des directions, des inflexions. Car le modèle, leur modèle, je vais le créer avec eux. Il leur ira parfaitement et n’ira parfaitement qu’à eux. Et le jour de leur mariage, les stars ce seront eux. Seulement eux, pas moi. Je serai seulement une passeuse. Celle qui les mettra en lumière.

charte d'officiante - pour une Cérémonie
© Gul Kurtaran

C’est ainsi que j’essaie de fabriquer une cérémonie en accord parfait avec les mariés. Prenons, par exemple, la question des rituels. Avec certains couples, je sais que le rituel n’aura pas de sens ou de valeur, qu’ils auront l’impression de mimer quelque chose qui ne leur ressemble pas, alors on laisse tomber. D’autres fois, je sens que certains rituels – parfois classiques – symboliseront parfaitement des valeurs chères aux mariés. Il y a toujours de l’universel dans le classique, ne le boudons pas !

Et il arrive aussi qu’au fil des rendez-vous, on construise un rituel unique avec les futurs mariés. Un rituel qui s’intègre complètement dans leur démarche et leur histoire. Réalisé par d’autres, il n’aurait aucun sens mais avec eux il s’impose naturellement.

Construire une cérémonie sur-mesure

Ainsi, je crée des cérémonies sur-mesure, c’est un fait. Je ne suis pas la seule officiante à privilégier ce format. Et pour être honnête, je considère que toutes les cérémonies devraient l’être. Certes, j’ai conscience que le sur-mesure a un coût, et que cela peut être une contrainte réelle. Alors oui, créer une cérémonie de ce type ça coûte de l’argent, et parfois on n’a pas les moyens ou le budget. Je respecte cela. C’est vrai, je bichonne mes clients, c’est la manière dont j’aime travailler, mais je respecte les choix de celles et ceux qui privilégient d’autres budgets.

J’aime prendre le temps avec mes mariés, leur expliquer les options et leur raconter leur cérémonie. J’utilise des éléments concrets auxquels ils peuvent se raccrocher dans un premier temps : l’installation dans l’espace, la place de la musique, la façon de créer et verbaliser le symbolique dans la cérémonie. Peu à peu, je les vois s’approprier la cérémonie, leur cérémonie. Celle que nous fabriquons à partir de leur histoire et de leurs envies.

Mon rôle c’est d’être le chef d’orchestre pendant la préparation et le jour J. Je me vois comme une facilitatrice, je m’assure que les choses s’enchaînent avec fluidité. Je souhaite avant tout que les mariés et leurs invités se rappellent du moment dans sa globalité plus que de ma prestation de showgirl. Toujours ce fameux rôle de passeuse !

Une célébration aussi simple en apparence qu’elle a été élaborée en amont

Et oui, derrière mes airs de fille désinvolte et rigolote, je cache un côté très sérieux. Je fais des compte-rendu de rendez-vous, des listes de matériel à ne pas oublier le jour J. Je relance les retardataires pour qu’ils préparent leurs interventions à l’avance, j’écris ma cérémonie de A à Z et je la répète plusieurs fois avant de la célébrer le jour J. Parce que ce moment doit être parfait et en même temps très naturel. Et selon moi, il n’y a que la préparation rigoureuse en amont qui permette d’être pleinement à l’aise et détendu.e le jour J.

Ce sont tous ces éléments, portés par cette intention fondamentale, qui me permettent de donner vie à des cérémonies où l’on se rappelle essentiellement de la magie du moment. Je cherche toujours à créer des cérémonies à l’image de mes mariés évidemment, toutes en fluidité et en sincérité. Et quand en plus on me demande si je suis amie avec les mariés depuis longtemps, je danse intérieurement. Pour moi cette question boucle la boucle et symbolise au mieux le lien qu’on a créé et cette fameuse rencontre à laquelle je tiens tant !

Et si on préparait votre cérémonie ensemble ?

charte d'officiante - pour-une-ceremonie
© Frans Hulet

Si quelqu’un s’oppose à cette union

Comment jouer avec LA phrase qui fait peur !?

Phrase choc par excellence, c’est le classique des comédies romantiques ! Quand l’officiant prononce les mots « Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais », l’assemblée frissonne. C’est à ce moment que l’amour de jeunesse, le séduisant loser ou la meilleure amie (rayez la mention inutile et savourez les clichés) se lève pour convaincre l’un des mariés de renoncer à ce mariage !

Si quelqu'un s'oppose à cette union

C’est le déclic qu’il fallait à Jackson pour avouer son amour à April dans la saison 10 de Grey’s Anatomy ou à Shrek pour empêcher Fiona de se marier à Lord Farquaad. Je vous laisse compléter la liste et apprécier mes goûts cinématographiques !

Nos vies ne sont pas des comédies romantiques, mais le jour du mariage on s’attend souvent à certains moments clés – d’aucuns diront clichés. Et comme les clichés c’est fait pour jouer avec, voilà comment vous amuser avec cette fameuse phrase !

Un Si quelqu’un s’oppose à cette union solennel et protocolaire

Je m’amuse souvent des phrases-choc et des clichés mais prononcer cette phrase peut avoir un vrai poids dans une cérémonie solennelle.

Si quelqu'un s'oppose à cette union
© Caroline Verronez

C’est une manière d’indiquer qu’après la célébration de votre mariage, rien ni personne ne pourra le remettre en cause. C’est aussi le symbole de l’approbation de votre union par l’ensemble de vos proches car, dans la vraie vie, il est extrêmement rare que quelqu’un prenne la parole pour dire non à un mariage !

Le silence qui suit la question est donc le signe d’un grand oui à votre décision de vous marier.

Un Si quelqu’un s’oppose à cette union évoqué dans une pirouette

On peut avoir envie d’entendre cette phrase – parce qu’elle fait sourire ou qu’elle fait sens – tout en craignant que quelqu’un tente de jouer avec vos nerfs. Dans ces cas-là, amusez-vous avec votre officiant.e !

Si quelqu'un s'oppose à cette union
Vous en envisageant les réponses de vos invités ! © Kenny Webster

On peut commencer la phrase puis rebondir sur le cliché et abandonner la question. Dans le florilège d’options on peut penser à « si quelqu’un veut s’opposer à cette union, désolé.e mais c’est trop tard, ils/elles sont déjà passé.e.s à la mairie », « si quelqu’un veut s’opposer à cette union… Ah non c’est vrai, on avait dit qu’on ne posait pas la question ! », « si quelqu’un veut s’opposer à cette union, non, en fait, ne dites rien ce n’est pas le moment ».

Amusez-vous ! C’est le meilleur moyen de décrisper cette question qui peut faire un peu peur autant qu’elle est touchante. Et si vous êtes vraiment joueurs, on peut même aller plus loin !

Un Si quelqu’un s’oppose à cette union surjoué et accentué

Et si vous provoquiez vos proches en insistant vraiment sur la question le jour J. Vous aurez alors deux options. Une ou plusieurs personnes se prennent au jeu et se lèvent vraiment pour improviser une remise en cause du mariage. Place alors au talent d’improvisation de chacun : de l’opposant.e à l’officiant.e !

Si quelqu'un s'oppose à cette union
Lequel de vos amis peut assumer cette blague ? © NIcole Mason

Ou alors, personne ne se lève. Dans ce cas, charge à l’officiant.e de prendre l’assemblée en partie pour lister des raisons alambiquées de s’opposer à l’union ! On peut penser à un grand frère ou une grande sœur célibataire qui refuserait que son cadet ou sa cadette se marie en premier. Droit d’aînesse oblige ! Bon, assurez-vous que les susceptibilités ne soient pas blessées.

On peut aussi ressortir des vieux dossiers du type « il ou elle m’a gâché mes vacances quand il ou elle est tombé amoureux.se » ! Si vous n’êtes jamais partis en vacances avec un.e ami.e collé.e à son téléphone pour cause de tout.e nouveau/nouvelle petit.e ami.e resté.e au pays, vous ne pouvez pas comprendre. Mais ça forge une amitié !

Si quelqu'un s'oppose à cette union
© Kristina Paparo

Vous pouvez inventer toutes les raisons qui vous passent par la tête. Lâchez-vous, le but est de créer un moment absurde dans un moment souvent très solennel !

Petit détail, qui peut avoir son importance, ce genre de détournement ne fonctionne que si vous êtes persuadés de n’avoir autour de vous que des proches qui valident votre union et un très grand sens du second degré. Ce n’est pas le moment de créer une crise diplomatique !

Et vous alors ? Allez-vous intégrer le fameux « si quelqu’un veut s’opposer à cette union, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais » ? Et comment ?

Ma saison commence cette semaine !!

Hâte, hâte, hâte

Le rythme s’accélère cette semaine car je m’apprête à célébrer ma première cérémonie de la saison ! J’aurai le plaisir et l’honneur de marier Stacy et Geoffroy le samedi 3 juin ! C’est tout prêt et c’est encore un peu loin alors on fignole ! Derniers instants de préparation de cérémonie laïque.

préparation de cérémonie laïque

Les mariages de juin

Et ensuite, j’enchaîne ! En juin c’est cinq couples que j’ai le plaisir d’accompagner dans la création de leur cérémonie laïque. Je vous parlerai d’eux bientôt. Oui, je vous en raconterai un peu plus sur tous mes mariés de juin. Pour le moment je préserve leur anonymat et je garde pour moi leurs envies, leurs idées et les surprises qu’on leur réserve !

préparation de cérémonie laïque

Ce que je peux d’ores et déjà vous dire c’est que chacun de ces couples est unique. Je suis vraiment contente de travailler avec des personnes qui viennent d’univers différents, de lieux différents, de classes différentes. Ils ont tous les âges, des parcours de vie variés, des histoires particulières. A chaque fois j’apprends des choses, je me remets en question, je m’adapte et j’adore ça !

Et ça continue les mois suivants, mais ça je vous en parlerai plus tard…

De l’écriture au jour J

C’est assez fou d’arriver enfin à ce qu’on prépare depuis des mois. Nous finalisons les derniers détails, validons cette musique sur laquelle on hésitait, relisons les vœux que chacun a écrit.

Tout prend forme ! Le ballet des interventions se concrétise, les discours sont rodés, je suis sûre que beaucoup répètent dans leur coin. Certains tiennent à apprendre leurs textes par cœur, d’autres sont rassurés en apprenant qu’ils peuvent garder leurs notes avec eux. Il y a les indécis qui hésitent encore sur leur intervention dans la cérémonie, les retardataires et ceux qui ont écrit leur discours depuis des mois.

préparation de cérémonie laïque

Dans la préparation de cérémonie laïque, on ne croise pas seulement un couple mais aussi nombre de ceux qui les entourent. On les découvre sous d’autres angles, on apprend encore mille choses et on cisèle ainsi les derniers mots.

préparation de cérémonie laïque

 

A suivre …

préparation de cérémonie laïque

 

Prix Zankyou International Wedding Awards 2017

Les bonnes nouvelles de la semaine

Cette semaine a vraiment bien commencé dans la vie pourunecérémonienne !

Mardi matin : Facebook

bonnes nouvellesD’abord, la barre des 500 fans sur Facebook a été dépassée mardi et ça c’est une super nouvelle !

Je me réjouis de voir les gens suivre les aventures et les articles que je partage avec vous ! Il semblerait que le mix de jolies citations, vidéos et pensées diverses vous plaise. Tant mieux, je vais donc continuer dans cette lignée !

Mercredi matin : Zankyou

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, j’ai reçu hier un mail très sympa de Zankyou qui commençait ainsi : « Je souhaitais vous annoncer personnellement que vous venez de remporter le prix ZIWA 2017 – Zankyou International Wedding Awards – catégorie OFFICIANT DE CÉRÉMONIE de votre région. FÉLICITATIONS !  »

bonnes nouvelles

 

Bon le nom est déjà drôle, on reçoit pas un prix ZIVA tous les jours ! Mais au-delà de ça c’est une jolie reconnaissance car le prix est décerné suite à un vote des  professionnels du secteur, des blogueurs et des mariés. Ce sont donc à la fois les collègues et les clients qui m’ont permis de recevoir ce prix. J’en suis ravie ! Et un peu fière aussi !

Alors merci beaucoup à tous pour votre soutien. Des bonnes nouvelles comme celles de cette semaine, ça donne envie de continuer et de faire toujours mieux ! Et qui sait le festival des bonnes nouvelles va peut-être continuer aujourd’hui !

Dresser la liste des intervenants pour la cérémonie laïque

Qui prendra la parole pendant la cérémonie ?

dresser la liste des intervenants - pour une cérémonie

Définir la liste de vos intervenants peut prendre des airs de casse-tête. Et oui, le but est de créer une cérémonie où tous ceux qui comptent pour vous prendront la parole, le tout en moins d’une heure ! Grosse difficulté pour les couples très entourés !

Je n’aurai qu’un conseil pour faire le tri et choisir vos intervenants : au départ ne triez pas ! Commencez par lister TOUTES les personnes à qui vous aimeriez confier un rôle dans la cérémonie. La règle est de ne pas vous censurer et de résister à ces trois idées :

Autocensure n°1 : il ou elle refusera de prendre la parole

Prenons un exemple. Vous rêvez d’entendre votre cousine Julie mais elle est si mal à l’aise en public que vous êtes sûr.e qu’elle dira non. Si vous lui posiez la question d’abord ?
Parfois, on peut avoir de jolies surprises ! C’est votre mariage, c’est exceptionnel donc peut-être que qu’elle fera un effort pour vous faire plaisir en entendant vos arguments.
N’excluez pas d’office les gens timides, vraiment. Ils pourraient être déçus de ne pas être dans la liste et certains se révèlent parfois des orateurs de talent. Ce, malgré le trac et un tout petit oui quand on leur demande de participer à la cérémonie.

dresser la liste des intervenants - pour une cérémonie

Si vous êtes malgré tout persuadés que vous recevrez un non, je vous conseille de le proposer quand même pour la beauté du geste. Vos proches seront toujours touchés que vous ayez pensé à eux.

Autocensure n°2 : si je l’ajoute, la cérémonie sera trop longue

dresser-liste-intervenants-ceremonie-laique- pour-une-ceremonieOn parle là de la liste de vos envies, pas de la liste définitive, alors laissez-vous aller !
Parmi les noms que vous aurez listés, il y aura potentiellement des personnes qui vous diront non ou qui seront malheureusement absentes. Oui, ça arrive, aussi.
Dites-vous aussi que la liste des intervenants ne correspond pas nécessairement à la liste des interventions. En effet, il y a mille et une façons de participer à la cérémonie. Et pour ce qui concerne les prises de parole, les gens peuvent intervenir à plusieurs. Vous aurez alors le plaisir de voir tout le monde prendre la parole tout en respectant votre contrainte temps ! C’est très souvent ce que nous organisons avec mes mariés qui ont souvent des listes comprenant plus de 10 personnes.

Autocensure numéro 3 : je ne veux forcer personne

Cette phrase que j’entends très régulièrement est souvent suivie de l’idée de ne rien demander à personne ou au contraire d’envoyer un mail à l’ensemble des invités demandant aux volontaires de s’auto-désigner.

Attention dans ce cas, il y a deux risques ! Tout d’abord, il est possible que certaines personnes que vous n’avez pas vraiment envie d’entendre se désignent. Il est compliqué de leur dire non ensuite, il ne restera alors qu’à les cadrer !

dresser la liste des intervenants

L’autre possibilité concerne des personnes plus discrètes que vous auriez vraiment aimé voir parler. Les personnalités moins expansives laisseront peut-être les plus bavards prendre la parole sans oser se positionner, et c’est vous qui serez déçus. Donc même si vous ne censurez pas vos choix, faites néanmoins une présélection !

En bref, vous n’avez qu’une seule question à vous poser : « qui avons-nous envie de voir dans notre cérémonie ? »

À vos listes, on verra bientôt comment organiser tout ce petit monde ! Notez tous les noms qui vous tentent, et – entre nous – aussi ceux qui ne vous tentent pas, laissez-vous aller ! C’est votre liste, seulement la vôtre !