Blog cérémonie laïque

Hello 2020 !

Tu commences à peine et pourtant je sais que tu seras une belle année. Une année de folie où les petites graines plantées en 2019 vont fleurir et prendre de l’ampleur. Alors bienvenue jolie 2020 ! On a mille choses à découvrir ensemble, mille joies à partager, mille projets à mener. Et d’abord, ensemble, refermons doucement la porte de l’année passée.

© Carole J. Photographie

Chère 2019,

de toi je garderai de merveilleux souvenirs.

Commençons par ces dix mariages où la créativité a été le maître mot ! Il y a encore un an, je n’imaginais pas m’amuser avec un faux départ de cérémonie ou intégrer un jingle dansé entre des discours. Et pourtant…

Moi la fan de Beckett autant que de Joe Dassin, je n’aurais oser rêver d’une lecture d’En attendant Godot ou d’un échange d’alliances reprenant les couplets de A toi. Et pourtant… Pourtant c’était si beau. De cette poésie décalée que j’aime tant.

Cette année encore, j’ai rencontré des couples fantastiques et de nombreuses idées improbables se sont révélées les premières pierres de moments magiques. Merci 2019.

Avec toi, j’ai découvert de nouvelles pépites comme le pays basque et ce superbe domaine de Petiosse, pour un de mes mariages les plus décalés. J’ai enfin célébré un mariage au château du Vivier dans des ruines splendides ou profité du calme d’un étang en Bourgogne. C’est ça la vie d’officiante et c’est ça qui est merveilleux. On a le luxe de varier les décors et les héros.

Grâce à toi 2019, j’ai confirmé ce que je pressentais depuis quelques années : j’ai la chance absolue d’exercer un métier qui est fait pour moi. Un métier pluriel où Deleuze et Dalida se croisent parfois, où chaque rencontre avec un couple me touche de manière différente et où j’ai la sensation de toujours avancer et apprendre de nouvelles choses. C’est aussi un métier exigeant ; le sur mesure, l’écriture fine et la recherche de sens ne sont pas des options mais la base.  C’est parce qu’on s’appuie sur cette base non négociable qu’on s’amuse tellement ensuite. Alors merci à vous mes amoureux et amoureuses de 2019, merci de m’avoir fait confiance, merci d’avoir osé et de m’avoir accordé l’honneur de célébrer votre grand jour.

2019 tu m’as aussi permis d’identifier, de poser et de respecter mes limites. Tu n’as pas été facile tous les jours et je sais que tu as été une année de transition sur de nombreux points.

© Evie S.

Alors à nous 2020 !

A nous deux et à nous toutes et tous d’ailleurs ! A nous les rencontres, les conversations passionnées, les nouvelles graines à semer et les rêves qui deviennent réalité. En 2020, je fêterai ma 50e cérémonie de mariage mais aussi ma première cérémonie de parrainage-marrainage et mon deuxième renouvellement de vœux. Je trépigne déjà !

Et je ne vous parle même pas des neuf mariages qui s’annoncent et de ceux qui vont encore arriver. 2020 tu vas être dense, joyeuse et remplie de possibles ! Tu seras une année de cérémonies plus que jamais et une année d’écriture. Tu seras une année de coaching car je lance une offre d’accompagnement pour les pros de la cérémonie. Tu seras aussi ma première année bourguignonne, celle où après dix ans à Paris, je vais installer mes pénates dans une cité médiévale au charme fou. J’ai hâte 2020, tellement hâte !

J’espère que vous aussi 2020 vous enthousiasme et je vous souhaite une année folle, une année riche, une année heureuse, une année de réalisation de vos projets les plus ambitieux et de ces petites victoires qui nous font avancer chaque jour. Amusez-vous surtout, et soyez heureux car comme disait le grand Jacques « le bonheur est notre destin véritable ».

La cérémonie champêtre d’Anne-Sophie et Jean-Baptiste

cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

Ces deux-là, je les connais depuis longtemps, leur mariage était particulièrement cher à mon cœur car il s’agit de mon petit frère et de ma belle-sœur. Je n’ai pas attendu la préparation de leur mariage pour les rencontrer et pour avoir un coup de cœur pour eux !

Pour leur cérémonie, ils avaient envie de naturel, de simplicité et de partage. C’est donc en suivant ces lignes directrices qu’on a créé leur moment unique.

Ambiance champêtre et à la bonne franquette

mariage champêtre cérémonie
© Charlotte Santana

Ils sont tombés amoureux en région parisienne, ont séjourné en Australie chacun leur tour. Mais leur vie c’est plutôt La petite maison dans la prairie avec un énorme jardin potager, l’atelier de paysan boulanger de Jean-Baptiste et les infusions d’Anne-Sophie.

cérémonie champêtre
© Jérôme Clerc

L’ambiance et la décoration de leur mariage ont donc naturellement tendu vers le champêtre plutôt que vers un thème industriel ! Notre mariée avait cousu des fanions, choisi des fleurs séchées pour les bouts de rang et la cérémonie s’est déroulée entre deux gros arbres qui, peuplés de lanternes, créaient à eux seuls un décor magique. Au-delà de la déco, les mariés tenaient à une ambiance bon enfant.

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé leur mot d’accueil où ils annonçaient qu’il n’y aurait « pas de petits plats dans les grands mais des grands plats à partager ».

mariage champêtre
© Charlotte Santana

L’histoire d’une histoire d’amour

Aujourd’hui, on a du mal à les imaginer l’un sans l’autre mais, pour leur cérémonie, les mariés avaient à cœur de retracer leurs débuts. C’était l’occasion pour eux de se retourner sur le chemin parcouru depuis 8 ans et de le partager avec leurs invités.

On a donc créé une cérémonie où perlaient leurs enfances, leur rencontre, leurs débuts assortis de multiples déplacements jusqu’à leur maison du bonheur et la famille qu’ils ont créée avec leurs deux enfants. Une cérémonie comme un arrêt sur image dans la vie qui parfois va très vite, pour se dire « Wahou, on est déjà riches de tout ça ! »

récit de cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

Participer chacun.e à sa manière

Parmi les proches des mariés, tout le monde n’a pas la même aisance pour parler en public. Même moi dont c’est le métier, j’étais vraiment chamboulée de jouer les officiantes pour eux et devant des personnes de mon entourage.

Parmi les autres proches des mariés il y avait des très à l’aise en public, des moins à l’aise, des pudiques et des personnes qui étaient tétanisées par l’exercice. Et la bonne nouvelle c’est que chacun.e a participé à sa manière. On n’est pas obligé de faire un discours pour prendre part à une cérémonie : on peut accompagner un rituel, on peut confier ses mots ou une chanson à quelqu’un, on peut s’activer en amont. Ce qui compte c’est d’être là. Et tout le monde l’était !

cérémonie chapêtre
© Charlotte Santana

Trois bonnes idées dont s’inspirer

La chanson qui remplace un discours

Il y a mille manières de participer à une cérémonie sans passer par la case « prise de parole en public ». La maman d’Anne-Sophie, assez timide, m’a dit très tôt qu’elle aimerait faire une surprise à sa fille et lui dédier une chanson. Nous avons trouvé toutes les deux le moment pour qu’Anne-Sophie puisse écouter les mots de Reggiani et, à travers eux, l’intention de sa maman. Parce que parfois les grands paroliers expriment parfaitement ce que l’on ressent.

Planter un arbre en famille

Il y a la famille d’où l’on vient et celle que l’on crée. Cette idée apparaissait régulièrement dans nos échanges. Alors j’ai proposé aux mariés de planter un arbre en famille.

rituel de l arbre planté
© Charlotte Santana

Fabien, un des frères de la mariée, et moi avons d’abord mis de la terre dans un pot. Nous représentions ainsi les familles d’où viennent les mariés. Ils y ont alors placé des noyaux de pêche. Pour terminer, avec leurs deux enfants ils ont recouvert ces noyaux de terre, cette étape représentant la famille qu’ils ont créée. Une famille qui comme l’arbre et leur amour, se déploiera dans les années à venir !

Oser associer les amies de différentes vies pour le discours

Une fois encore j’avais des mariés très entourés, alors pour éviter une cérémonie trop longue, je leur ai proposé de créer des duos ou des trios.

discours des amies pour une cérémonie
© Charlotte Santana

Certains étaient évidents, les personnes étant déjà amies, d’autres moins mais l’évidence étaient autre. Ainsi, Jean-Baptiste a très naturellement associé son amie d’enfance et une de ses amies d’IUT. Elles ne se connaissaient pas avant ce jour de mariage mais il sentait qu’elles allaient s’entendre. Elles ont donc fait connaissance en préparant un discours pour leur ami commun et c’était super !

récit de cérémonie champêtre
© Charlotte Santana

Top 2019 pour l’entrée des mariés

Idées musicales pour l’entrée des mariés

Musique d'entrée des mariés
© Chiến Phạm

Pour imaginer sa cérémonie de mariage, on peut commencer par l’entrée des mariés. Par exemple, en se posant la question des différentes configurations possibles : arriverez-vous ensemble ? Ou chacun votre tour au bras d’un de vos parents, voire des deux ? Préférerez-vous une entrée en solo ?

Une fois ceci entendu, vous pouvez vous poser la question de la musique qui vous accompagnera. Vous avez évidemment carte blanche dans le choix ! Laissez-vous guider par vos goûts musicaux, mais aussi par le ton que vous avez envie de donner à ce moment symbolique.

Pour vous aider, je vous ai préparé une revue de mes entrées des mariés 2019 !

Beauté et solennité instrumentale

Commençons par le canon de Pachelbel en D majeur. Ce morceau fait partie des classiques pour l’entrée de la mariée notamment. Deux de mes mariées l’ont choisi cette année et je les comprends. Tout de suite une ambiance solennelle s’installe, on se sent emportés par les violons, flottant entre la joie et l’émotion.

Continuons !

Mozart, évidemment. Là aussi, l’émotion affleure et emporte l’assemblée dans un élan de douceur et de délicatesse. Le ton est posé !
Ici c’est le concerto pour clarinette et orchestre en La Majeur, Adagio.

Et pour sortir du classique mais en restant en musique :

J’ai découvert cet artiste l’année dernière et je l’ai retrouvé cette année pour l’entrée d’un de mes couples. Il suffit d’écouter les premières notes de ce River Flows in You pour sentir l’atmosphère qui ouvre la cérémonie. Ce sera beau, profond et touchant.

Le joli message pour son amoureux ou amoureuse

Quel autre qualificatif donner à cette journée ?

Lou Reed le dit si bien, ce mariage sera « a perfect day », c’est pourquoi Amélie et Raphaël ont choisi cette chanson pour leur entrée. Mes derniers mariés 2019, avaient aussi pensé à Lou Reed mais sur une autre chanson. Ils ont finalement opté pour cette magnifique déclaration de John Lennon !

La chanson bonne humeur :

Je vous présente la musique d’entrée de mes mariés de début octobre. J’adore !

Au-delà du clin d’œil que je suis obligée de faire à Love Actually, ce que j’adore dans ce morceau c’est qu’il imprime parfaitement une sensation de légèreté joyeuse et amoureuse. C’est l’effet Beach Boys ! Et sinon que pensez-vous de celle-là ?

Ici encore un classique ! Et quel plaisir de l’entendre. Cette année mes mariés Salomé et Léonard avaient demandé à une chorale gospel de nous accompagner pendant toute la cérémonie. Leur entrée au son de Happy Day résonne encore dans mes oreilles.

La mélodie qui nous emporte

Avec mes copines et copains officiants, on se pose parfois la question de la nécessité ou non d’insister sur le sens de la chanson que nos couples choisissent pour leurs cérémonies. En effet parfois les paroles sont tristes ou peu optimistes. Ma conviction c’est que le choix vous appartient. Si la mélodie vous plaît et que vous préférez ne pas prêter attention aux paroles, pourquoi vous censurer ? Les deux chansons suivantes ont des mélodies si belles qu’elles accompagnent aussi parfaitement une entrée :

Classique ou moderne, émouvante ou souriante, vous le voyez, tous les choix sont possibles. Cette année mes mariés ont surtout écouté leurs envies ! Et vous, quel choix ferez-vous pour votre musique d’entrée des mariés ?

La cérémonie en chanson de Maëlle et Clément

Parenthèse enchantée et week-end de fête

cérémonie en chanson
© Jessica-Evrard

Ce sont Ève et Romain qui ont parlé de moi à Maëlle et Clément ! J’adore quand je travaille sur une recommandation aussi forte que celle de mes mariés des années précédentes 🙂

Lors de nos premiers entretiens, Maëlle et Clément vivaient à New-York. Alors c’est à travers Skype qu’on a appris à se connaître. Même derrière nos écrans et avec six heures de décalage horaire, on a très vite tissé un lien fort tous les trois. Quelque chose de très naturel aussi. Puis ils sont revenus à Paris et c’était encore mieux de les voir en vrai !

Cérémonie-chanson
© Jessica Evrard

Maëlle et Clément, c’est un couple d’une évidence folle. Il suffit de les voir échanger un regard ou un geste : ils ne pouvaient pas ne pas être amoureux. Et cette évidence du lien se ressent dans leurs amitiés et dans la manière qu’ils ont de s’ouvrir au monde. Dès le départ, on n’a eu aucun tabou, la conversation était d’une fluidité géniale et on s’est trouvé une passion commune pour les vieux classiques de la chanson française. Je ne pouvais qu’être séduite !

Un week-end de fête

Alors expatriés à New-York, Maëlle et Clément voulaient un grand week-end de fête et de rassemblement. La cérémonie était l’occasion de célébrer leur union mais aussi de réaffirmer l’engagement qu’ils avaient pris à travers leur mariage civil un an auparavant. On n’a pas si souvent l’occasion de fêter ses noces de coton d’une aussi belle manière !

Comme beaucoup de mes mariés, Maëlle et Clément sont très entourés et bien entourés. Ils tenaient à remercier leurs proches pour cette richesse. Leur but était de créer un vrai moment de partage, où chaque invité.e puisse ressentir l’importance de sa présence à leurs yeux.

ceremonie-laique-chanson
© Jessica Evrard

Cérémonie orchestrée par les proches

C’est Peter qui a joué les officiants d’un jour. Il était ami avec l’un et avec l’autre avant de devenir l’ami de leur couple : c’est lui qui les a présentés alors c’était une évidence pour eux que ce serait lui qui les marierait !

Il n’a pas été le seul à s’impliquer pour cette cérémonie ; leurs témoins, leurs sœurs, leurs parents ont tou.te.s apporté une touche particulière à ce moment. Que ce soit à travers un discours, la lecture d’un texte ou en participant au rituel. Tou.te.s étaient très impliqués et rêvaient de créer le meilleur pour les mariés. A chaque échange avec un.e des intervenant.e.s je sentais une énergie folle, une envie de faire plaisir, j’adore quand ça se passe comme ça !

cérémonie en chanson-Maëlle-et-Clément
© Jessica Evrard

Des chansons sous toutes leurs formes

Ces deux-là aiment la musique et de manière très éclectique ! Pour leur cérémonie en chanson, ils ont laissé place à leur passion et on a pu utiliser la musique sur plein de moments différents et de multiples manières. En pastilles sonores ou sur des durées plus longues. Mais aussi dans chant entonné par l’assemblée : un bel instant de complicité et de partage.

cérémonie-en-chanson
© Jessica Evrard

On est même allés plus loin : ils ont décidé d’illustrer les valeurs du rituel des rubans par des paroles de chanson. Chaque personne venant nouer un ruban récitait ainsi l’extrait d’une chanson en écho à la valeur représentée. C’était génial ! Aussi décalé que touchant !

Trois idées dont s’inspirer

Créer de la poésie derrière un oubli

J’adore cette idée de cérémonie en chanson. J’aime encore plus le rituel des rubans en chanson ! ça pourrait être une première chose dont s’inspirer. Mais il y a encore mieux ! Oui, car le jour J, les rubans ont été oubliés dans un des gîtes.  Trop tard pour aller les chercher, alors les témoins et les sœurs des mariés ont liés des rubans imaginaires autour de leurs poignets. Là encore c’est délicieusement décalé et la force du symbole demeure !

Préparer en amont pour lâcher prise le jour J

témoignage Maëlle et Clément
© Jessica Evrard

On a beaucoup préparé cette cérémonie, Maëlle et Clément font partie des couples très impliqués et habitués à gérer des projets dans leur vie professionnelle. La préparation était donc rigoureuse, ils savaient comment les choses allaient s’enchaîner, sans tout connaître bien sûr. Mais c’était important pour eux de s’approprier les grandes lignes de cette célébration. Et le jour J, ils étaient parfaitement sereins prêts à profiter de l’instant.

Faire chanter l’assemblée

Il y a une force et une énergie formidable dans un chant entonné en commun, cela participe aussi du sacré du moment. Alors pour leur cérémonie, Maëlle et Clément ont choisi une chanson que tous leurs invités ont chantée ensemble. Les témoins et quelques amis étaient briefés pour jouer les chefs de chœur et entraîner le mouvement ; ensuite la magie a opéré !

Lieu : Domaine de la Bâtie

Photographe : Jessica Evrard

Pourquoi j’adore le troisième rendez-vous cérémonie

Quand la magie s’enclenche !

troisième rendez-vous
© Tyler Nix

Pour préparer une cérémonie d’engagement, je prévois environ trois à quatre rendez-vous avec mes marié.e.s. Ce sont des moments privilégiés où l’on apprend à se connaître et où l’on creuse les sujets et les envies. Vous le savez, j’aime beaucoup les premiers rendez-vous cérémonie, mais chaque étape a une saveur particulière ! Celle du troisième rendez-vous tient à une forme de magie. Je vous en dis plus !

La sensation de retrouver des amis

Au premier rendez-vous, je dois faire mes preuves : on se découvre et j’espère que le couple rencontré aura envie de continuer avec moi. Lors du deuxième, on apprend à mieux se connaître et pour le troisième c’est la joie des retrouvailles. On se connaît, on a déjà eu le bonheur de bavarder lors des rendez-vous précédents. Et depuis, on s’est textoté, appelé et on s’est envoyé des mails. Bref, on a échangé !

Il n’y a alors plus de stress mais seulement du plaisir. Le plaisir de se raconter les derniers mois passés, les derniers projets, les dernières avancées sur le mariage. J’adore cette sensation d’être en bonne compagnie avec seulement l’envie de profiter du moment et d’avancer ensemble.

Chemin vers cérémonie unique
© Franck Torralba

La magie de la création à six mains

Pendant les rendez-vous, je choisis volontairement de ne pas dévoiler certaines choses aux mariés et de ne pas guider la conversation de manière trop rigide. Parce que je préfère laisser voguer l’imagination. Je ne veux pas qu’on s’enferme dans un carcan établi trop vite. Et aussi parce que j’aime bien garder des surprises !

Alors on discute, on passe d’un sujet à un autre, je fais évoluer mes questions lorsqu’on dévie ou si on fait un grand saut en avant. Et ce qui est formidable c’est que mes mariés me suivent dans ce cheminement. Ils me font confiance et ne s’inquiètent jamais de ce cadre mouvant.

Mickey Mouse Magic GIF - Find & Share on GIPHY

C’est aussi cela qui permet la magie du troisième rendez-vous. Les idées ont suivi leur voie et se structurent alors aisément. Toutes les bribes de conversations, les grandes valeurs, les chansons qu’on a évoquées, tous les souvenirs, les choix de rituel s’harmonisent et prennent la forme d’une cérémonie laïque unique. Le chemin que nous avons fait ensemble depuis quelques mois trouve ainsi son point d’arrivée. C’est magique et naturel. Et à ce moment-là, après des mois d’échange et de réflexion, les mariés n’imaginent plus leur cérémonie autrement. Elle est devenue la leur.

Quand la cérémonie devient votre cérémonie

Pendant les premiers rendez-vous, les couples sont en attente d’idées, de conseils. J’entends souvent la question « qu’est-ce qui se fait d’habitude » ? Je me fais, alors, un malin plaisir de recentrer le sujet vers des questions du type : « qu’est-ce qui vous ferait envie à vous ? », « est-ce que ce rituel, cette idée, cette valeur te parle, fait écho en toi, en vous ? ».

3e rendez-vous
© Jessica da Rosa

Pendant le troisième rendez-vous, je sens que mes conseils ont porté leurs fruits. Je sens des personnes convaincues de leur choix. Les mariés ont souvent beaucoup de choses à me présenter et me décrivent, avec leurs mots et leurs idées, leur cérémonie. Une cérémonie laïque qui leur ressemble et ne ressemble qu’à eux. Celle qu’ils ont construite peu à peu en pensée et en imagination.

Il n’est plus question d’habitude ou de tradition, ce qui compte c’est leur histoire et leurs envies qui désormais sont organisées dans un cadre plus précis. C’est à ce moment qu’ils me disent « on a hâte d’y être » pour découvrir cet instant imaginé dans sa réalité concrète.

Alors il n’y a plus qu’à. Plus qu’à donner vie à ces grandes lignes directrices. Une autre forme de magie, celle de l’écriture !

la magie du 3e rendez-vous
© freddy Castro

Cérémonies laïques sur mesure : ma définition

Quand le sur mesure rejoint la haute couture

cérémonies laïques sur mesure
© Nicole Honeywill

Depuis quelques années, l’expression « sur-mesure » est à la mode. On l’entend beaucoup ; dans le milieu du mariage aussi. Comme toutes les expressions très usitées, elle perd parfois un peu de sa substance. Alors je me suis posé la question de la définition que j’en ferais. Que représentent pour moi des cérémonies laïques sur mesure ?

Depuis mes débuts, j’ai à cœur de créer des cérémonies uniques et à l’image du couple qui s’unit ce jour-là. Je n’imagine pas travailler autrement d’ailleurs. Et cela pourrait être ma première définition du sur-mesure. Pour pousser plus loin, je pourrais filer une métaphore empruntant au monde de la mode. Car il me semble que les cérémonies laïques touchent, elles aussi, à la haute couture !

Épouser les envies des mariés

Le principe du sur-mesure, selon moi, c’est d’abord d’être parfaitement réalisé, d’avoir des finitions sublimes. Et bien sûr de s’ajuster exactement à la silhouette de la personne qui va porter le vêtement. Comme s’il avait été cousu sur elle.

Pour les cérémonies d’engagement, il ne s’agit pas de silhouettes mais d’envies, d’idées, de valeurs. Il me semble essentiel que les mariés se sentent parfaitement à l’aise dans leur cérémonie, comme dans un vêtement sur mesure. Ce, dans les moindres détails et sans aucun « mais » qui ne vienne limiter le plaisir.

Manuella et Jérôme
© Alexandra Maldémé

En effet, une cérémonie peut être parfaite dans son déroulé, extrêmement bien menée, émouvante et drôle, accompagnée par les meilleurs musiciens, si les mariés n’arrivent pas à se l’approprier, c’est que ce n’est pas la bonne cérémonie. C’est comme une magnifique robe qui, une fois portée, baillerait à la taille et serrerait aux épaules. Pourtant splendide, elle ne mettrait pas la personne qui la porte en valeur. C’est dommage, non ?

Sublimer le couple

Continuons de filer la métaphore couture et prenons l’exemple de ma copine Adélie Métayer. Lorsqu’elle crée une robe unique et sur mesure, elle donne naissance à une pièce sublime et parfaitement ajustée au corps de la femme qui la portera. Evidemment. Elle a ce talent du beau et cet amour des belles matières.

Mais elle apporte quelque chose en plus : sa capacité à magnifier la silhouette, mettant en valeur les atouts et faisant oublier les petits défauts, voire les sublimant. Elle révèle le beau et lui donne toute sa puissance. Elle propose des idées, présente un détail qui lui semble correspondre aux envies profondes et parfois informulées de sa mariée.

la cérémonie de Jehaan et Guillaume
© Onzième Avenue

Je fais la même chose pour mes cérémonies. Il y a ce que vous voulez, ce que vous attendez et il y a ce que l’on crée et qu’on révèle ensemble. Mon but est que vous découvriez votre cérémonie encore plus belle que celle que vous avez imaginée. Encore plus belle et toujours parfaitement vous.

La touche de la créatrice

Et c’est en ce sens que je pense que créer des cérémonies laïques sur mesure c’est comme créer des robes haute couture. Parce qu’on crée à partir des personnes qui font appel à nous, on s’adapte à leurs envies, à leurs besoins, à leurs craintes aussi. On crée un objet unique qu’on sublime également avec une patte, une touche personnelle.

Cérémonie laïque sur mesure
© Onzième Avenue

En effet, dans une cérémonie il y a vous, vos personnalités, vos aspirations mais il y a aussi moi, ma manière de fonctionner, ma plume et la personne que je suis aussi. Les cérémonies que je crée sont le fruit d’une rencontre entre trois personnes, vous deux et moi, mais aussi entre vos aspirations et une manière particulière d’y répondre.

Une robe Valentino ne sera jamais une robe Dior. Et, si je n’oserai jamais me comparer à ces deux grands maîtres, je suis convaincue qu’une cérémonie porte elle aussi la patte de sa créatrice (ou de son créateur). D’où l’importance, de bien choisir la personne qui créera votre cérémonie avec vous. Elle y laissera son empreinte tout en sachant s’effacer pour sublimer votre couple et révéler le beau de votre histoire.

Cérémonie laïque par Emilie Goulier Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

La déclaration d’amour

Idée lecture pour une cérémonie d’engagement : Alain Badiou

déclaration d'amour
© Candice Picard

J’ai déjà évoqué ce passage de L’éloge de l’amour de Badiou. Et en le relisant ce matin, je me suis dit qu’au-delà de l’explication de texte, je devais le partager dans sa longueur avec vous. Parce que c’est beau, que c’est extrêmement bien écrit et que c’est une définition de la déclaration d’amour aussi poétique que furieusement réelle. Je vous l’offre, délectez-vous. Et inspirez-vous !

Lors d’une déclaration d’amour nous dit Badiou :

« il s’agit de prononcer une parole dont les effets, dans l’existence, peuvent être pratiquement infinis. C’est bien aussi le désir du poème. Les mots les plus simples se chargent alors d’une intensité presque insoutenable. Déclarer l’amour c’est passer de l’événement-rencontre au commencement d’une construction de vérité. C’est fixer le hasard de la rencontre sous la forme d’un commencement.

déclaration-amour
© Jon Asato

Et souvent ce qui commence là dure si longtemps, est si chargé de nouveauté et d’expérience du monde que, rétrospectivement, cela apparaît non plus comme du tout comme contingent et hasardeux, comme au tout début mais pratiquement comme une nécessité. C’est ainsi que le hasard est fixé : l’absolue contingence de la rencontre de quelqu’un que je ne connaissais pas finit par prendre l’allure d’un destin. La déclaration d’amour est le passage du hasard au destin, et c’est pourquoi elle est si périlleuse, si chargée d’une sorte de trac effrayant. La déclaration d’amour, d’ailleurs n’a pas lieu forcément une seule fois, elle peut être longue, diffuse, confuse, compliquée, déclarée et re-déclarée, et vouée à être re-déclarée encore. C’est le moment où le hasard est fixé. Où vous vous dites : ce qui s’est passé là, cette rencontre, les épisodes de cette rencontre, je vais les déclarer à l’autre. Je vais lui déclarer qu’il s’est passé là, en tout cas pour moi, quelque chose qui m’engage.

Voilà : je t’aime. Si « je t’aime » n’est pas une ruse pour coucher avec quelqu’un, ce qui peut arriver, si ce n’est pas une ruse, qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce qui est dit là ? Ce n’est pas simple du tout de dire « je t’aime ». On a l’habitude de considérer ce petit bout de phrase comme absolument usé et insignifiant. D’ailleurs quelquefois, pour dire « je t’aime » on préfère employer d’autres mots plus poétiques ou moins usés. Mais c’est toujours pour dire : ce qui était un hasard, je vais en tirer autre chose. Je vais en tirer une durée, une obstination, un engagement, une fidélité. (… ) »

Alain Badiou, Nicolas Truong, Eloge de l’amour, Flammarion, 2009

Le premier rendez-vous cérémonie : comment ça se passe ?

Et un jour on se rencontre

premier rendez-vous cérémonie
© Charles Deluvio

Notre premier rendez-vous cérémonie c’est un peu comme un premier rendez-vous amoureux. On s’est croisés, on a discuté par téléphone ou par mail, et tout à coup on décide de se voir dans un contexte précis. Et comme pour un premier rendez-vous, cela nous permet de voir si la magie opère, si le coup de cœur se confirme. J’arrête là la métaphore amoureuse mais vous voyez l’idée !

On se découvre

C’est toujours un peu impressionnant ces rendez-vous. J’espère que je vais vous plaire, vous comprendre et vous correspondre. J’espère aussi que vous me plairez, que j’aurai envie de vous connaître chaque jour un peu mieux et que le jour de votre cérémonie, on pourra me prendre pour une de vos amies.

premier rendez-vous cérémonie

Alors pendant ce premier rendez-vous cérémonie on s’apprivoise. On lance quelques blagues, on se teste sur des références en musique ou en cinéma. Bref, on crée des mini connivences et j’apprends à me mettre sur votre longueur d’ondes.

L’art de la conversation

Cet art pourrait sembler assez simple pour la bavarde que je suis ! Mais lors d’un premier rendez-vous, je suis aussi un peu plus timide. Alors pour dépasser cela, je vous pose plein de questions ! Elles paraissent parfois en pagaille, comme la conversation que nous entretenons à trois. On parle ainsi de vous, de votre famille, de vos valeurs, de ce qui vous amuse, de ce qui ne vous plait pas du tout. On touche parfois quelques sujets sensibles. Des fêlures familiales, des sujets tabous, des absents qui vous manqueront très fort le jour de votre mariage.

premier rendez-vous cérémonie
© Clem Onojeghuo

Je découvre aussi l’histoire de votre couple évidemment. Vous me racontez votre rencontre, vos envies pour la cérémonie, et me posez toutes les questions qui vous taraudent. Je vous explique tout ce qu’on peut mettre dans une cérémonie et on commence à identifier ensemble ce qui vous correspond dans la foule des options. Parmi elles, il y en a qu’on écarte vite et d’autres qu’on laisse de côté dans un premier temps. Elles auront le temps de mûrir pour les prochains rendez-vous.

premier rendez-vous cérémonie
© Brooke Cagle

Et parfois, si je me sens parfaitement à l’aise, je vous raconte un peu ma vie aussi. Non en fait ça, ça arrive tout le temps. Je suis incorrigible !

On se laisse le temps

Prendre sa décision sur la personne qui va célébrer et préparer la cérémonie n’est pas anodin, loin de là. Notre premier rendez-vous cérémonie est une rencontre, il ne vous engage pas nécessairement. Je n’ai pas besoin d’une réponse tout de suite. Vous réfléchissez, vous en reparlez sans moi et vous me dites ensuite. Je vous laisse ce luxe-là. Et quand vous me dites oui, je fais une petite danse de la joie à mon bureau puis on démarre !

premier rendez-vous cérémonie
© Konstantin Planinski

Je vous envoie le compte rendu de nos échanges ainsi que mon questionnaire sur votre couple. Je n’ai ensuite qu’une hâte : recevoir vos réponses au questionnaire et vous revoir pour notre deuxième rendez-vous !

La cérémonie au bord de l’eau d’Héloïse et Jérémy

Un mariage en apothéose au manoir de Tigeaux

Cérémonie laïque Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Vous savez il y a un mythe qui raconte que la lune relie deux êtres à leur naissance par un ruban rouge. Ce ruban est invisible pendant la vie, et si les deux personnes se trouvent au cours de leur vie terrestre, le bonheur est à eux. Je dois avouer que j’ai eu exactement cette sensation en apprenant à découvrir ce couple : ils se sont trouvés.

Héloïse et Jérémy, ce sont des créatifs poétiques, des poètes créatifs et même des créateurs de poésie. La première fois qu’ils se sont rencontrés, il avait fabriqué pour elle des esquifs en coquilles de noix pour créer une mini régate sur le canal de l’Ourcq. Une manière de faire écho à la passion qu’elle voue à la voile. Mignon, non ?

cérémonie de mariage au manoir de tigeaux
© Tristan Perrier

Tous les deux dessinent, écrivent, font du théâtre, dansent tous les matins et aiment à entonner des chansons à l’unisson. Tous les deux portent en eux cette douce poésie qui fait de leur vie un espace des possibles.

Un cadre magique

Cérémonie laïque au manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Le jour J, au manoir de Tigeaux, « tout n’était qu’ordre et beauté, luxe, calme et… » Pardon je m’égare en Baudelaire, mais la sensation d’accéder à un petit coin de paradis était réelle. Pour leur mariage, les amoureux avaient choisi un ancien moulin. Et c’est dans le jardin qu’on a organisé la cérémonie. Le bruit de la rivière créait, à lui seul, une ambiance bucolique. L’allée et l’arche étaient délicatement fleuries et c’est à travers une roseraie que les mariés ont fait leur entrée.

Mariage Héloïse et Jérémy au Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Pour garder cette ambiance surréelle, nous avons commencé la célébration par la lecture de mythes grecs autour de l’amour, comme une note d’intention pour la cérémonie.

Place aux talents

Les proches d’Héloïse et Jérémy ont du talent et en multiplient les formes. Alors pendant la cérémonie, on a pu entendre une chanson a capella, un poème russe, des discours drôles et enlevés, de la guitare, de la flûte et même un extrait d’En attendant Godot, de Beckett, revisité par un ami de Jérémy. Oui tout ça ! Je vous avoue que j’avais un mini doute sur Beckett à un mariage mais le talent d’interprétation de Fabien m’a vite convaincue. Alors, maintenant je peux le dire : Beckett ça marche aussi !

Cérémonie laïque manoir de tigeaux
© Tristan Perrier

Un rituel inspiré de leur histoire

Héloïse et Jérémy voulaient se marier au bord de l’eau car ils avaient envie d’une nouvelle régate d’esquifs en coquille de noix. Comme un écho à leur premier rendez-vous. Nous avons alors décidé de créer un rituel en plusieurs étapes : au fil de la cérémonie et des moments symboliques, les mariés fabriqueraient chacun.e leur esquif.

Rituel cérémonie laïque au Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Et après leur sortie, Héloïse et Jérémy ont emmené leurs invités en cortège pour contourner le manoir de Tigeaux et déposer leurs bateaux sur la rivière. Un vrai moment de poésie, accompagné d’une récitation de haïkus écrits par leurs soins. Quand je vous dis que ce sont des créatifs !

A la fin de la cérémonie, alors que je reprenais le micro pour mon discours de fin, cette fois ce sont mes yeux qui ont brillé. J’ai été émue par ce regard et ce « merci » soufflés dans ma direction. Ils étaient heureux et comblés, moi aussi !

Mariage Héloïse et Jérémy au Manoir de Tigeaux
© Tristan Perrier

Trois bonnes idées dont s’inspirer

Créer un rituel perlé

Un rituel qui a du sens pour les mariés c’est important. Donc créer un rituel à partir d’une anecdote de la vie du couple, c’est déjà parfait. Cette fois-ci, j’ai senti qu’on pouvait aller encore plus loin et créer des escales pour ce rituel marin. Et en fait, j’aime beaucoup cette idée d’un rituel qui n’est pas seulement une étape de la cérémonie mais un fil directeur. Et vous ?

Rituel personnalisé mariage manoir tigeaux
© Tristan Perrier

Le cadeau musical par les enfants

Musique cérémonie mariage
© Tristan Perrier

Jérémy a deux enfants qui jouent chacun d’un instrument. Ils avaient envie de participer mais se sentaient plus à l’aise derrière une guitare ou une flûte que derrière un micro pour réciter un poème par exemple. On a donc suivi leurs envies et les morceaux qu’ils ont joués, en interlude ou en morceau complet ont séduit les mariés et l’assemblée.

Musique cérémonie de mariage
© Tristan Perrier

S’écouter pour profiter

Nous avons commencé la cérémonie beaucoup plus tard que prévu car des personnes très chères à Héloïse étaient coincées dans les bouchons. Une journée de mariage c’est aussi un planning à tenir mais pour la cérémonie, il y avait une priorité : on ne commencerait pas sans eux. Le cocktail d’accueil a simplement duré plus longtemps que prévu, Tristan, photographe mariage à Bordeaux, en a profité pour faire de jolies photos des invités. Et, surtout, Héloïse a pu être parfaitement détendue et rassurée d’avoir tous ses proches autour d’elle pour ce grand moment.

Mariage laïque au bord de l'eau
(c) Tristan Perrier

Lieu : Manoir de Tigeaux

Photographe : Tristan Perrier – Artiste Photographe

Robe : Elsa Gary

Costume : Blandin et Delloye

Votre sortie des mariés

L’art de la sortie !

sortie-des-mariés
© Elodie Ozanne

On réfléchit souvent aux options pour l’entrée des mariés et du cortège dès le premier rendez-vous avec mes amoureux. C’est une bonne manière de se projeter dans le concret de la cérémonie laïque et de faire jouer l’imagination. Partis de cette entrée, on avance sur les étapes, la conversation s’emballe et les idées fusent. Et c’est souvent lors du deuxième rendez-vous, lorsque vous vous êtes approprié les premières étapes de la cérémonie, que nous pouvons étudier la dernière étape cruciale : votre sortie des mariés !

On pourrait penser que cette sortie des mariés a peu d’importance car techniquement la cérémonie est terminée : les étapes fortes comme l’échange des vœux et des alliances sont réalisées, les discours sont passés et pourtant… Pourtant, votre sortie c’est la note finale de votre cérémonie laïque, elle a une vraie fonction symbolique. C’est également le moment de transition entre la célébration et le vin d’honneur. Alors on l’organise comment ?

La classique de cérémonie laïque : vous remontez l’allée entourés de vos invités

Qui dit classique, dit souvent bonne idée. J’aime vous proposer des idées originales mais je reconnais aussi la valeur de ce qui marche ! Et l’un des avantages de cette sortie des mariés c’est que vous profitez encore pleinement de l’ambiance en passant entre vos proches avant de rejoindre le cocktail. C’est l’occasion pour eux de vous applaudir pour la première fois en tant que couple marié et de vous couvrir de confettis, pétales et autres bulles. Les enfants adorent ! Et les grands aussi avouons-le.

Sortie des mariés

Cette sortie donne également lieu à de très jolies photos et rien que ça c’est un argument ! Et ce qui est aussi sympa avec cette sortie c’est qu’elle vous permet d’être les premiers à procéder à un rituel collectif. Par exemple, si vous avez choisi de créer une bibliothèque des mariés ou un arbre à empreintes, vous pourrez ouvrir le rituel et ainsi guider vos proches qui vous rejoindront. En plus, vous gérerez plus facilement le flux des embrassades car les gens passeront au stand du rituel avant de venir vous prendre dans leurs bras !

Ma note perso : si vous n’avez pas de rituel collectif à la fin, demandez au traiteur de vous attendre à la sortie avec une coupe de champagne. Vous pourrez alors vous tourner vers vos invités et trinquer tous les deux avant que vos proches quittent les rangs et s’approchent de vous.

sortie des-mariés
© Jason Briscoe

La sortie des mariés plus tradi : vos invités vous attendent à la sortie

C’est une sortie qu’on voit beaucoup à l’église, notamment parce que la cérémonie est en intérieur. Pendant que les mariés signent les registres, les invités sortent et les attendent à l’extérieur. Et ça marche aussi pour les sorties de cérémonie laïque, quelque soit la configuration de votre espace !

Un des gros points forts de cette sortie, c’est qu’elle vous accorde une respiration rien qu’à deux avant de retrouver vos proches. Ces quelques minutes où vous pouvez profiter l’un de l’autre dans cette journée qui passe si vite. Accordez-vous ce moment pour prendre conscience de l’étape symbolique que vous venez de passer, car ça y est vous êtes mariés !

Sortie mariés
© Tom Fire

En vous attendant vos invités pourront créer comme une haie d’honneur pour vous. Cette année on avait, par exemple, pensé à une haie de partitions et de drapeaux anglais pour A&B (elle est prof d’anglais et il est chef de chœur). Ce clin d’œil à vos métiers ou vos passions amusera toujours vos proches !

La sortie sans sortie : ce sont vos invités qui viennent à vous

A plusieurs reprises certains couples m’ont dit qu’ils n’avaient pas envie d’une sortie des mariés à proprement parler. Cela ne leur correspondait pas, ils n’avaient pas envie de fendre ou de rejoindre la foule telles des rocks stars. Au contraire, ils imaginaient une fin toute simple, axée sur le partage.

sortie sans sortie
© Chikeun Park

Alors on s’est dit que leurs invités viendraient à eux. Donc au lieu de créer un mouvement vers la sortie, on a réuni les gens dans l’espace de la cérémonie. Cet espace de célébration qui avait une forte dimension symbolique pendant la cérémonie laïque devenait alors un lieu d’échange que chacun s’appropriait. En cela, c’est une jolie manière de terminer la cérémonie et de sortir de la bulle sacrée qu’était ce moment de célébration.

Ma note perso : souvent les gens hésitent et n’osent pas venir vous embrasser les premiers. Alors je vous propose de définir les personnes prioritaires en amont et de les inviter en premier à la fin de la cérémonie. On peut penser par exemple à vos parents, grands-parents ou à vos témoins. Vous avez peur que les félicitations durent trop longtemps ? Votre officiant.e pourra, au bout d’une quinzaine de minutes, inviter l’assemblée à se diriger vers le cocktail. Les retardataires vous féliciteront plus tard autour d’un verre !

Il y a évidemment mille autres formes de sorties originales : en bateau, à vélo, dans les airs, etc. Promis je vous ferai un article bientôt ! En attendant, quel type de sortie vous tenterait ?