Les points communs de mes mariés

Mes vrais clients idéaux !

© Samantha Pastoor

Quand on est à son compte, on reçoit nombre de conseils business, dont le fameux : « Trouve tes clients idéaux » : ces personnes qui achèteront à coup sûr la prestation.

Pour définir ce « type », on utilise, entre autres, les catégories socio-professionnelles, les classes d’âge et autres zonages géographiques. Honnêtement, au début, j’ai annoncé que mes clients idéaux étaient des CSP+, travaillant dans la communication ou le droit, vivant en ville et ayant entre 29 et 34 ans. Oui j’aime être précise dans mes projections 😉 Bon, ça arrive, mais il y a souvent des exceptions à cette règle et ça tombe bien car j’adore les exceptions. Et en plus, ces critères ne signifient pas tant pour moi.

Depuis, j’ai changé mon angle d’approche, et j’ai pris conscience qu’à défaut de catégories sociologiques, je croise quasi systématiquement trois points communs chez les couples que j’accompagne. Et pour moi, cela a beaucoup plus de sens !

Des couples très entourés et bien entourés

Quand on commence à parler de leurs amis et de leurs familles, la liste des prénoms s’enflamme ! Moi qui ai du mal à les retenir, je suis obligée de m’accrocher à mon stylo et à mon cahier 😉

Il y a les bandes de potes à 2 ou à 15, les amitiés individuelles, cette tante qui compte, cette ancienne voisine qui en sait tant, ces frères et sœurs qui ont grandi avec eux. Chaque relation est singulière, chaque relation compte et j’aime aller explorer leur pourquoi et leur comment.

Quand je contacte les proches, je prends souvent d’énormes shoots d’amour. Ceux-ci me révèlent le caractère précieux et réciproque des liens partagés entre les mariés et leur entourage. À chaque fois, ça m’émeut et ça me réjouit !

Des couples curieux et soucieux de donner du sens à leurs actions

Même si mes collègues me considèrent comme la littéraire, voire l’intello du clan, tous mes couples ne sont pas des universitaires germanopratins. Et tant mieux ! Néanmoins, ils ont en commun cette envie de comprendre, de donner du sens et de le partager. Tout ce qu’on intègre dans la cérémonie a sa place et sa valeur, on ne fait pas les choses parce qu’il faut les faire mais bien parce qu’on ne pourrait pas ne pas les faire.

Mes clients sont aussi curieux, heureux d’apprendre de nouvelles choses, que ce soit la recette des gnocchis maisons ou la théorie des androgynes chez Platon. J’adore ça car j’apprends, moi aussi, beaucoup de choses ainsi.

Des couples généreux et épicuriens

Ça se sent dès le premier rendez-vous où je suis souvent reçue comme une princesse ! Et ça se confirme quand ils m’expliquent leurs envies pour la journée de mariage. Ils aiment recevoir et s’enthousiasment de faire plaisir. Alors leur mariage est l’occasion de rassembler leurs proches, de les choyer en leur offrant une belle journée et des agapes de qualité : « des bons plats et des bons vins », c’est souvent le credo ! Évidemment, ça me parle 😉

C’est aussi pour cela que la cérémonie laïque est importante. Bien sûr, à travers elle, on célèbre l’amour entre deux personnes qui décident de s’engager ensemble. Mais on célère aussi tous ces liens, ce sens du partage et cette envie de donner sa place à chacun. Et clairement, j’adore cet esprit ! Pas vous ?!