D’autres que les témoins

Donner la parole aux témoins dans une cérémonie laïque ?

témoins de cérémonie pour une cérémonie
© Becca Tapert

Cette année, plusieurs de mes mariés ont fait un choix que j’ai d’abord trouvé étonnant. Ils ont décidé de ne pas donner la parole à leurs témoins de civil pendant la cérémonie laïque. Certains ont même désigné des témoins de cérémonie. Étonnant, certes. Et finalement plutôt intéressant !

Ce n’est pas un secret, j’aime bien faire des pas de côté. Ils font partie des éléments qui donnent son caractère unique à la cérémonie. Et ce pas là me plaît assez. Mais il est nécessaire de le préparer et de l’expliquer auprès des intéressés !

Etre témoin : mission sisyphéenne ?

La mission de témoin peut parfois relever du sacerdoce. On leur confie l’organisation des enterrements de vie de célibataires, les animations pendant la soirée, parfois la coordination d’un peu de logistique (aller chercher la famille à la gare, accueillir le traiteur, ou autre mission). Mais c’est aussi à eux qu’on confie ses doutes, ses hésitations, qu’on va essayer sa tenue, qu’on fabrique sa déco. Un ou une témoin, ce sont presque des marié.e.s par procuration !

témoins-de-ceremonie - pour-une-ceremonie

Ce constat a été le point de départ de certains de mes mariés cette année : « on leur en demande déjà beaucoup, ils prendront la parole le soir et on n’ose pas leur réclamer un discours en plus ». Ceci dit, de nombreux témoins sont aussi ravis de préparer une intervention pour la cérémonie. Donc ça vaut toujours la peine de leur demander. Cela permet aussi de ménager les susceptibilités. Votre désir de soulager vos témoins peut être pris pour une volonté de les écarter. Une seule règle alors : posez leur la question !

Des témoins de cérémonie

Le choix de mes mariés a aussi été influencé par le fait que ces couples avaient envie de donner la parole à de nombreuses personnes. Je dis souvent il ne faut pas se censurer quand on fait sa liste mais quand on arrive à 13 personnes ou plus, on peut être amenés de faire des choix !

témoins de cérémonie - pour une cérémonie
© Jérémy Wong

Donner la parole à d’autres personnes que les témoins permet de leur montrer qu’elles ont, elles aussi, une place importante dans votre vie et dans votre histoire. D’ailleurs, quand on évoque les « témoins de cérémonie », j’entends souvent « il ou elle a failli être témoin ». Pas facile de faire ses choix quand on est très bien entouré.e !

Intégrer les témoins de civil dans la cérémonie

Si ce sont les témoins de cérémonie ou à d’autres proches qui parlent pendant la cérémonie, cela n’empêche nullement de donner aussi un rôle aux témoins de civil. S’ils ou elles ne font pas un discours, on peut les intégrer au cortège par exemple. C’est une manière pour eux de vous accompagner pour ce moment d’engagement.

témoins de cérémonie - pour une ceremonie
© Samuel Henry

Il est également tout à fait possible de les faire participer à un rituel, là encore c’est un moyen de symboliser leur présence et leur implication dans le mariage. Pensez aussi à leur demander de signer avec vous le certificat d’engagement. Vous verrez il y a mille façons d’impliquer tous vos témoins dans votre cérémonie laïque !

Accompagner vos proches officiants

Qu’est-ce qui se cache derrière la formule Paroles & Partitions ?

Je ne sais pas vous mais moi j’aime beaucoup les cérémonies célébrées par des proches. Et j’aime aussi particulièrement les préparer avec les couples et leurs officiant.e.s. C’est la formule que j’appelle Paroles & Partitions et je prends aujourd’hui le temps de vous expliquer un peu plus en détails ce que cela recouvre !

Créer la cérémonie avec les mariés

Dans un premier temps, je ne travaille qu’avec le couple de futurs époux. On prend le temps de faire connaissance, on se découvre, on échange. Et on discute cérémonie évidemment ! Ces discussions sont une source d’inspiration, comme les questionnaires que je vous demande de remplir pour m’en dire encore plus sur votre histoire.

On évoque également les proches des mariés, ceux qui interviendront et ceux qui célébreront. Le choix des célébrants n’est pas anodin et il est souvent plus facile de dire du bien des gens quand ils ne sont pas là. Et parfois, on parle aussi des sujets sur lesquels je devrai être vigilante !

Paroles & Partitions
© Jacalyn Beales

Nous prenons souvent le temps de deux rendez-vous pour cette première étape de préparation. Une fois qu’on a bien fait connaissance et posé les premières bases, sonne alors l’heure de faire entrer en scène l’officiant.e. Bon j’avoue, souvent ce troisième rendez-vous se passe autour d’un bon verre, voire d’un bon repas et on partage énormément. Nos appétits certes, mais aussi toutes les idées qui ont pu émerger dans toutes les têtes. C’est l’occasion de confronter des envies, de valider des choix et de creuser parfois quelques nouveaux sujets.

Paroles & Partitions
© Jose Gonzalez

Un travail d’équipe

Accompagner le ou les proches qui célébreront la cérémonie c’est effectivement un vrai travail d’équipe. Je suis là pour guider, pour cadrer, pour surveiller les délais, mais aussi pour prendre le relais si nécessaire.

J’aime bien que les personnes qui officient prennent elles-mêmes contacts avec les proches qui interviendront. Je sais, en effet, que le jour du mariage les relations et tout le langage non verbal sont plus fluides lorsque tout le monde a échangé régulièrement en amont autour de la cérémonie. En plus si l’officiant.e est un peu impressionné.e par sa mission le jour J, il ou elle pourra s’appuyer sur les intervenant.e.s. C’est dans cette même idée que je recommande à la personne qui célèbre d’écrire elle-même ses parties. On est beaucoup plus à l’aise avec un texte qui vient de nous. Là encore c’est beaucoup plus fluide.

Paroles & Partitions
© Genessa Panainte

Mais je suis là, toujours. Pour rassurer, relire, échanger et proposer des idées, voire écrire quelques passages si besoin. Je suis en contact avec les intervenants pour les guider également, leur proposer une sélection de textes à lire et m’assurer qu’ils sont à l’aise avec l’exercice.

Le coaching final

La cérémonie est écrite, on a gardé quelques surprises pour l’heureux couple, il n’y a plus qu’à ! Et comme parfois, ça peut être un peu stressant, on peut se faire une répétition avec l’officiant.e. Mais même sans répétition, on s’appelle, on précise les derniers détails, on se refait une liste et un filage rapide. Je reste bien sûr disponible par téléphone jusqu’au début de la cérémonie. En vraie coach, je m’assure que mes poulains se sentent conquérants avant et on débriefe après ! J’adore recevoir ce texto qui dit « franchement, ça a été super ! Les mariés sont contents et j’ai eu plein de compliments ! ». Je considère alors que ma mission a été réussie !

Paroles & Partitions

Et vous, votre cérémonie ? Elle sera célébrée par des proches ou vous préférez un.e officiant.e professionnel.le ?

Faut-il répéter son discours ?

De l’art de préparer son discours

répéter son discours
© Jelleke Vanooteghem

Je reviens ici sur une question qui est très souvent abordée dans mes échanges avec les personnes qui prennent la parole pendant la cérémonie. Ainsi tout comme la question de l’improvisation ou non le jour J, celle demandant s’il faut répéter son discours est, elle aussi, régulière.

Alors au risque de passer pour une personne psychorigide (ce que j’assume !), je dirais oui. Trois fois oui !

Pour gérer l’émotion

Même les personnes les plus à l’aise en public sont des petits êtres sensibles, alors je ne vous parle pas des plus timides ou émotifs. Et même si je dis souvent que j’aime les moments où les carapaces craquent, je pense aussi qu’il est important d’arriver à prononcer son discours jusqu’à la fin. Enfin, c’est là mon humble avis.

répéter son discours
© I’m Priscilla

J’ai le souvenir d’une première répétition l’année dernière où la témoin n’a pas pu lire plus de deux lignes tant elle était émue. Nous avons donc travaillé ensemble pour lui faire répéter son discours. Le jour du mariage elle a pu le lire de A à Z. L’émotion était toujours là, seulement elle ne l’empêchait plus de parler. Sa voix a tremblé, elle a parfois dû reprendre sa respiration mais elle a tenu. Et elle était très fière !

répéter son discours
© Brooke Cagle

Pour confronter son texte écrit à l’oral

Vous connaissez Flaubert et son gueuloir ?

répéter son discours
© Jason Rosewell

Sans aller jusqu’à vous proposer de gueuler votre discours, je vous invite à le dire, à le prononcer à voix haute. Il arrive que de très belles phrases à l’écrit s’empêtrent à l’oral. Elles sont parfois trop longues, trop alambiquées. D’autres fois c’est une question de vocabulaire, ou alors on a écrit des choses qu’on ne sera pas sûr.e d’assumer à l’oral. Que ce soit une blague ou au contraire un sentiment dévoilé.

Vraiment, essayez et vous verrez. Prononcer votre discours à voix haute, vous aidera à le rendre plus fluide ! Vous me direz merci !

Pour se détacher du texte écrit

Ça peut paraître étonnant, mais plus on a travaillé et répété son texte, plus on peut s’en libérer. En effet, en ayant réentendu et repris votre discours vous aurez naturellement mis en valeur les points importants. Ils ressortiront aisément le jour J.

répéter son discours
© Samuel Henry

Vous oserez alors plus facilement lever les yeux de votre feuille. Et ainsi vous profiterez des réactions de l’assemblée et pourrez même jouer avec elles. Assuré de vos mots, rien ne vous empêchera d’improviser un peu, de rebondir sur un rire, un regard, une larme. Et donner ainsi encore plus de force à votre propos, croyez-moi.

répéter son discours
© Priscilla du Preez

Alors, convaincus ? Pour ou contre répéter son discours ?

Dresser la liste des intervenants pour la cérémonie laïque

Qui prendra la parole pendant la cérémonie ?

dresser la liste des intervenants - pour une cérémonie

Définir la liste de vos intervenants peut prendre des airs de casse-tête. Et oui, le but est de créer une cérémonie où tous ceux qui comptent pour vous prendront la parole, le tout en moins d’une heure ! Grosse difficulté pour les couples très entourés !

Je n’aurai qu’un conseil pour faire le tri et choisir vos intervenants : au départ ne triez pas ! Commencez par lister TOUTES les personnes à qui vous aimeriez confier un rôle dans la cérémonie. La règle est de ne pas vous censurer et de résister à ces trois idées :

Autocensure n°1 : il ou elle refusera de prendre la parole

Prenons un exemple. Vous rêvez d’entendre votre cousine Julie mais elle est si mal à l’aise en public que vous êtes sûr.e qu’elle dira non. Si vous lui posiez la question d’abord ?
Parfois, on peut avoir de jolies surprises ! C’est votre mariage, c’est exceptionnel donc peut-être que qu’elle fera un effort pour vous faire plaisir en entendant vos arguments.
N’excluez pas d’office les gens timides, vraiment. Ils pourraient être déçus de ne pas être dans la liste et certains se révèlent parfois des orateurs de talent. Ce, malgré le trac et un tout petit oui quand on leur demande de participer à la cérémonie.

dresser la liste des intervenants - pour une cérémonie

Si vous êtes malgré tout persuadés que vous recevrez un non, je vous conseille de le proposer quand même pour la beauté du geste. Vos proches seront toujours touchés que vous ayez pensé à eux.

Autocensure n°2 : si je l’ajoute, la cérémonie sera trop longue

dresser-liste-intervenants-ceremonie-laique- pour-une-ceremonieOn parle là de la liste de vos envies, pas de la liste définitive, alors laissez-vous aller !
Parmi les noms que vous aurez listés, il y aura potentiellement des personnes qui vous diront non ou qui seront malheureusement absentes. Oui, ça arrive, aussi.
Dites-vous aussi que la liste des intervenants ne correspond pas nécessairement à la liste des interventions. En effet, il y a mille et une façons de participer à la cérémonie. Et pour ce qui concerne les prises de parole, les gens peuvent intervenir à plusieurs. Vous aurez alors le plaisir de voir tout le monde prendre la parole tout en respectant votre contrainte temps ! C’est très souvent ce que nous organisons avec mes mariés qui ont souvent des listes comprenant plus de 10 personnes.

Autocensure numéro 3 : je ne veux forcer personne

Cette phrase que j’entends très régulièrement est souvent suivie de l’idée de ne rien demander à personne ou au contraire d’envoyer un mail à l’ensemble des invités demandant aux volontaires de s’auto-désigner.

Attention dans ce cas, il y a deux risques ! Tout d’abord, il est possible que certaines personnes que vous n’avez pas vraiment envie d’entendre se désignent. Il est compliqué de leur dire non ensuite, il ne restera alors qu’à les cadrer !

dresser la liste des intervenants

L’autre possibilité concerne des personnes plus discrètes que vous auriez vraiment aimé voir parler. Les personnalités moins expansives laisseront peut-être les plus bavards prendre la parole sans oser se positionner, et c’est vous qui serez déçus. Donc même si vous ne censurez pas vos choix, faites néanmoins une présélection !

En bref, vous n’avez qu’une seule question à vous poser : « qui avons-nous envie de voir dans notre cérémonie ? »

À vos listes, on verra bientôt comment organiser tout ce petit monde ! Notez tous les noms qui vous tentent, et – entre nous – aussi ceux qui ne vous tentent pas, laissez-vous aller ! C’est votre liste, seulement la vôtre !

Préparer son mariage avec un.e officiant.e de cérémonie

Comment construit-on sa cérémonie laïque avec un.e officiant.e ?

officiant-de-ceremonie-laique

Il y a deux écoles lorsqu’on décide d’organiser une cérémonie laïque pour son mariage ou son pacs : on confie les rênes à un proche ou on fait appel à un.e professionnel.le. Parfois on fait les deux et alors je coache l’officiant.e que vous avez choisi. Mais comment ça se passe concrètement ?

Choisir la personne qui célébrera votre cérémonie

Pouvoir se faire recommander quelqu’un par des proches, c’est le plus rassurant, mais les futurs mariés trouveront aussi les listes de professionnels sur les annuaires d’officiants de cérémonie et de prestataires de mariage. Ensuite, ils pourront visiter les sites internet de chacun pour découvrir leur univers.

Promenez-vous, consultez les livres d’or, parcourez le blog, ce sont des bons indicateurs pour saisir la sensibilité et la démarche de cet officiant de cérémonie

Première rencontre

Rien ne vaut un rendez-vous physique pour voir si le courant passe entre l’officiant.e et les mariés. En préparant une cérémonie d’engagement, on dévoile son intimité il faut donc absolument se sentir en confiance avec son officiant.e.

officiant-de-ceremonie-laique

Si vous avez un doute, réfléchissez et même mieux, faites en part à l’officiant.e que vous avez rencontré. Vous devez vous sentir assez à l’aise avec cette personne pour pouvoir lui faire part de toutes vos interrogations.

Premières propositions

officiant-de-ceremonie-laiqueA l’issue du premier rendez-vous, l’officiant va envoyer ses impressions et ses premières recommandations aux mariés.  Il vous mettra aussi au travail, vous demandant de creuser certains sujets abordés et de lui confirmer qu’il/elle est dans la bonne direction.

Il vous posera aussi toutes les questions qui lui permettront de mieux vous connaître. Le challenge est d’arriver à vous connaître et à pressentir les envies que vous n’avez pas (encore) exprimées pour votre cérémonie d’engagement.

Des échanges à la demande avec votre officiant de cérémonie

Certains couples de futurs mariés sont très autonomes, d’autres ont besoin d’être plus accompagnés. L’officiant.e de cérémonie ne leur impose pas un nombre fixe de rencontres ou d’échanges de mails.

officiant-de-ceremonie-laique

Il ou elle se charge en revanche de surveiller les délais pour s’assurer que la préparation se déroulera dans les meilleures conditions. Une fois la trame générale et le rôle de chacun définis, vient le moment de prendre contact avec les proches que les mariés veulent voir intervenir ainsi qu’avec le DJ pour caler les intermèdes musicaux.

La célébration de la cérémonie d’engagement

Le jour du mariage, l’officiant.e est présent.e sur les lieux un peu avant la cérémonie pour vérifier les derniers détails avec le DJ et les intervenants. Cela lui permet de faire un dernier filage de la cérémonie et de s’assurer que tout se déroulera parfaitement. C’est aussi parfois l’occasion de rassurer les intervenants inquiets de leur discours !

officiant-de-ceremonie-laique

Une fois la cérémonie terminée, il ne lui reste qu’à vous féliciter et à vous laisser profiter de la fête et de vos invités

Les raisons de se marier

Quand Kierkegaard me fait douter !

raisons de se marier
© Edward Cisneros

C’est une des premières questions que je pose aux couples que je rencontre pour préparer leur cérémonie laïque : pourquoi est-ce que vous vous mariez ? Question bête ? Pas sûr ! Enfin j’espère !

La question à 1 000€

Pour moi derrière cette question simple s’en cachent plein d’autres.  Mais je préfère poser seulement celle-là, sans donner plus de précisions. En effet, le côté vague de l’interrogation donne très souvent lieu à des réponses très variées qui m’éclairent sur leurs parce que profonds.

Il y a des réponses liées au temps qui passe, des réponses liées au caractère légal du mariage, au fait de porter le même nom ou de se protéger mutuellement, des réponses ultra-romantiques, des réponses qui méritent d’être approfondies, tellement de réponses !

raisons de se marier
© Michal Grosicki

C’est une des premières choses personnelles que les couples me confient et c’est à partir de ça que je commence à modeler la cérémonie laïque. J’aime beaucoup poser cette question car régulièrement elle déstabilise un peu mes interlocuteurs. C’est vrai, on a peu l’habitude d’interroger les évidences, pourtant je trouve ça toujours très intéressant !

Faut-il chercher les raisons de se marier ?

Mais dernièrement, j’ai eu un doute. Je lisais L’alternative de Kierkegaard où le narrateur Wilhelm écrit une longue lettre à un de ces amis. Il évoque à un moment un des jeux préférés de ce fameux ami. Il aime demander aux gens pourquoi ils se sont mariés. Et ainsi il les pousse à donner de ‘mauvaises’ raisons. Par exemple pour ne pas être seul, pour avoir une descendance, voire… pour se forger le caractère ! Si Wilhelm est d’accord avec son ami pour se moquer de ceux qui expliquent leur mariage avec de si mauvais arguments c’est pour lui, surtout parce «que le mariage (…) ne saurait avoir de ‘pourquoi’ d’ordre fini ».

raisons de se marier
© Pablo Heimplatz

Et là, je me suis dit mince…

Certes, je peux tout à fait agir sans avoir l’accord de Wilhelm/Kierkegaard, mais j’ai eu un doute sur ma démarche. Est-ce que j’étais dans le faux en posant cette question ? Est-ce qu’à demander les raisons du mariage, je laissais entendre qu’il y aurait de bonnes et de mauvaises raisons. Est-ce que demander pourquoi, c’est dénaturer un peu l’engagement que les couples prennent ?

Mais en vrai, je ne pense pas.

De quelles raisons de se marier on parle ?

Le reproche que fait Wilhelm/Kierkegaard aux ‘mauvaises’ raisons de se marier est lié au fait que les raisons invoquées se limitent à un moment de l’union. Par exemple la solitude est contrée par la naissance d’enfants, mais ceux-ci quitteront un jour le foyer. Pour Wilhelm, il faut dépasser l’immédiateté et l’extériorité pour se concentrer sur l’union en elle-même. Eh bien, c’est ça que je cherche avec ma question rituelle. Je veux connaître les raisons intérieures à l’union et à la manière dont chaque membre du couple s’y retrouve.

raisons de se marier
© Priscilla du Preez

Je veux comprendre pourquoi c’est maintenant, avec cette personne, dans cette ville, dans cette famille. Je veux simplement comprendre et faire comprendre en quoi ce choix est une évidence, mais n’en reste pas moins un choix.

Car «le mariage recèle une multitude de pourquoi que la vie révèle dans toute sa bénédiction» et cette multitude de pourquoi vient simplement confirmer l’union et le choix de se marier !

PS : pour en savoir plus sur L’alternative, allez donc voir ma revue de littérature sur le sujet.

Les questions à se poser avant de se marier

Lorsque je prépare les cérémonies avec les futurs mariés ou les futurs pacsés, je leur pose plein de questions. Des questions pratiques comme des questions plus personnelles. Grâce à leurs réponses, je fais mieux connaissance avec eux, je saisis leurs attentes pour créer ainsi avec eux une cérémonie qui leur ressemble.

réfléchir cérémonie laïqueEn leur posant toutes ces questions je leur donne aussi à penser. Je les invite à réfléchir aux réponses ensemble, puis séparément. Ensemble ils m’apportent les réponses qui orienteront le ton de leur cérémonie, séparément ils me donnent leur propre vision du couple.

Mon but est de mieux les connaître et de m’adapter à leurs envies. Mais c’est aussi l’occasion pour eux de prendre le temps de se rappeler pourquoi ils s’engagent ensemble. Quand on est lancé sur un projet de mariage depuis parfois plus d’un an, la logistique peut parfois prendre le dessus sur le sens. Et c’est important de le retrouver.

J’ai envoyé dernièrement ma liste de questions à mes futurs mariés bruxellois. En réponse, ils m’ont parlé d’un questionnaire qu’ils avaient rempli ensemble quelques mois plus tôt. Je l’ai trouvé tellement à propos que je le partage avec vous aujourd’hui. Ce test va au-delà des questions d’un.e officiant.e de cérémonies qui vise l’organisation d’un moment précis. Les questions à vous poser à deux, pour la vie, sont bien plus larges : quelle relation entretenez-vous avec vos parents et ceux de votre partenaire ? Quel rapport avez-vous avec l’argent ? Souhaitez-vous des enfants et comment comptez-vous les élever ? Quelle place accordez-vous à la sexualité ?

Ces treize questions sont l’occasion de réfléchir en profondeur sur un avenir commun, sur ce qu’on est capable de concéder ou pas, sur ce qui compte fortement pour vous et finalement sur ce qu’une vie à deux recouvre de plus concret, et c’est aussi ça la vie !

Alors, allez-y faites le test ici et dites-moi ce que vous en avez pensé dans les commentaires !