Vœux d’Adam à Sylvia

Ne pas promettre

je m'engage
©JD Mason

Adam et Sylvia sont amoureux depuis 8 ans et Adam est un homme de l’instant. Il vit dans le présent et n’est pas à l’aise avec les promesses. Et pourtant.
Pourtant, il s’est prêté à l’exercice des vœux en toute sincérité, sans éluder les rudesses, les doutes, ni l’amour véritable qu’il éprouve pour celle qui devient sa femme.

 

« Sylvia
Tu me connais, je ne suis pas un homme de promesses. Les promesses ça se rompt sans cesse. Les promesses sont si souvent des mots qui s’effacent. C’est pour ça que j’ai hésité longtemps avant de te demander en mariage. Je savais que c’était très important pour toi mais je voulais, moi aussi, être convaincu avant de m’engager. Je le suis désormais.

Aujourd’hui, je ne vais pas te promettre de t’aimer toujours. Car si un jour j’hésite, je ne veux pas que la première raison pour t’aimer soit de t’avoir un jour promis de le faire.

Sylvia, je veux t’aimer et te chérir. Je veux retomber amoureux de toi chaque jour. Je veux que la vie sans toi demeure insupportable. Je veux faire de toi ma famille. Et construire avec toi notre famille. Je veux te protéger, partager avec toi ce que je suis, vivre selon nos valeurs, construire le couple que nous serons dans 10 ans et dans 50 ans. Je veux tout ça. Je ne te le promets pas mais je m’engage avec toi.

Je m’engage avec toi aujourd’hui pour servir cette volonté profonde. Je ne suis pas l’homme le plus romantique du monde, tu le sais mais je t’aime. Sincèrement. Follement. Intensément. Et tu le sais aussi, mais je tiens à te le répéter et à le répéter encore. Je t’aime.

Je connais tes grandes qualités et tes quelques défauts. Je ne m’engage pas aveuglément. Non, je m’engage avec toi, avec la personne que tu es, tout ce que tu es.

Je m’engage avec la femme solaire qui m’a séduit et me séduit toujours. Je m’engage avec la femme inquiète que je protège et rassure parfois. Je m’engage avec la femme rieuse sans cesse à l’affût d’un bon mot. Je m’engage avec la femme râleuse qui n’aime pas les matins et les réveils après la sieste. Je m’engage avec toi Sylvia.

Et je ferai tout pour respecter cette non promesse et t’aimer jusqu’à la fin de nos jours. Je t’aime. »

 

NB : sauf mention contraire, tous les modèles de la catégorie « Vœux et discours » sont le fruit de mon imagination. Comme on dit dans les films, « toute ressemblance avec des personnes réelles …. » 🙂 

Inspiration voeux – Léa et Antoine

Exemple de vœux : Je le savais

Exemple de voeuxSi Léa a séduit Antoine dès le premier regard, elle a mis plus longtemps à reconnaître en lui l’homme de sa vie. Confiant en elle, en eux, Antoine n’a jamais douté de leur fin heureuse et tenait à le réaffirmer dans ses vœux de mariage.

Léa.

Je suis tellement heureux aujourd’hui.

Cela fait 7 ans que je t’ai croisée pour la première fois. Cela fait donc presque sept ans que je suis tombé amoureux de toi et que j’ai commencé à te faire la cour.

J’ai tout tenté. Les rencontres « par hasard », les gros sabots, la patience, les parties de danse, les baisers tentés pour ‘rigoler’, l’attention constante, la technique du gros lourd comme celle du bon copain. Au bureau, à notre bar fétiche pour les afterworks, par texto, sur les réseaux sociaux. J’ai même réussi à être ami avec ton cousin avant de te rencontrer, c’est dire si nous étions destinés ! Je ne savais pas comment j’allais te convaincre qu’on était faits pour être ensemble, mais je savais qu’un jour on vivrait ce moment tous les deux.

Les copains m’avaient dit de laisser tomber, que si au bout de quatre ans, je n’étais passé du statut collègue sympa qu’à celui de bon copain, je ne serais jamais plus que le bon copain. Et bien les gars, j’ai l’immense joie de vous annoncer que vous vous êtes trompés !

On m’a aussi cru présomptueux d’imaginer qu’une fille comme toi pourrait un jour aimer un garçon comme moi. Je dois reconnaître que c’est un peu vrai ! C’est un honneur d’être ton mari. J’en suis ému et fier, si fier !

Il y a deux ans, nous avons échangé notre premier baiser et j’ai pensé que je ne serais jamais plus heureux qu’à ce moment. Je me trompais. Avec toi c’est crescendo, chaque jour apporte encore plus de joie que la veille. Je pensais tant te connaître après cinq ans d’amitié, je me trompais là aussi. Tu recèles de mille surprises et merveilles. J’ai tellement hâte de découvrir les prochaines.

Léa, je te fais aujourd’hui la promesse que je me suis faite il y a plusieurs années. Je te promets de t’aimer toujours et de me souvenir que je t’aime chaque jour. Je m’engage à être ton meilleur ami autant que ton mari. Je serai là pour toi et avec toi dans les moments les plus forts comme les plus anodins, dans les joies et dans les épreuves. Merci de me rendre si heureux, merci d’avoir rejoint ma folie dans la foi en notre amour. Je t’aime.

NB : sauf mention contraire, tous les modèles de la catégorie « Vœux et discours » sont le fruit de mon imagination. Comme on dit dans les films, « toute ressemblance avec des personnes réelles …. » :)

On avait dit jamais – Julie et Sofiane

Ancien allergique au mariage, Sofiane est pourtant en train de prononcer ses vœux et d’y trouver un bonheur fou !

J’ai toujours dit jamais.

J’ai toujours dit « pas de mariage, je ne m’y retrouve pas. Il y a tant d’autres manières de s’engager, tant de possibilités de vivre à deux. Pas la peine de signer un morceau de papier à la mairie ! »

Je me suis même dit que j’avais trouvé la bonne quand je t’ai entendu dénoncer la tyrannie du mariage, des bébés, du labrador et du monospace. Jackpot me suis-je dit, elle est belle, intelligente, drôle et si parfaite qu’elle ne voudra même pas de marier !

Alors, on avait dit jamais.

Et puis il y a la vie. La disparition de deux êtres très chers, les naissances de bébés chez des couples qui ne devenaient pas si ennuyeux. Les réflexions sur notre statut de quasi inconnus l’un pour l’autre aux yeux de la loi. Oui, il y a eu un peu tout ça.

J’ai commencé à me dire que peut-être, on pourrait se marier. Pour se protéger, pour faire reconnaître légalement notre amour et notre union. Que peut-être on serait des mariés différents des autres.

Et comme toujours, tu as été mon double.

On avait dit jamais et pourtant on l’a fait.

On l’a signé avant-hier ce papier qui reconnait qu’on s’aime et qu’on est une équipe. On l’a signé et je suis si heureux. On l’a signé, et j’ai ce sourire aux lèvres depuis déjà 48h.

J’avais dit jamais et me voilà marié. Marié à une femme exceptionnelle dont je suis fier de porter le nom.  Marié à la seule femme qui pouvait devenir mon épouse. Julie, tu es celle par laquelle mes jamais deviennent des peut-être puis des réalités. Je nous souhaite encore tellement de jamais à réaliser. Je t’aime.

NB : sauf mention contraire, tous les modèles de la catégorie « Vœux et discours » sont le fruit de mon imagination. Comme on dit dans les films, « toute ressemblance avec des personnes réelles …. » :)

En fait c’est si simple

Pour ses vœux, Luc se met à nu. C’est Preston qu’il aime et c’est à lui qu’il veut lier sa vie. Le reste est littérature comme dirait l’autre.

Preston.

Toi et moi on cumule les difficultés. Tu es né noir et catholique, et moi blanc et juif. Tu es passionné d’astronomie, moi de littérature romantique du 17e. Tu viens de Rennes, moi de Nantes. Les débats sont houleux les soirs de derby ! Je n’aime pas ranger, tu es hyper maniaque. Le dimanche, tu rêves de marathon de Paris et moi de marathon de séries.

Ah oui et j’oubliais, nous sommes deux hommes qui s’aiment. Pas facile. Ou peut-être que c’est ça le plus simple. Parce que lorsque nous sommes ensemble, il n’y a plus de minorité visible ou invisible car tu es là pour moi et je suis là pour toi. Quand je suis avec toi, je ne m’excuse plus d’être juif, homosexuel, pas assez ceci ou trop cela, car je me sens simplement moi, Luc, l’homme qui t’aime.

On a eu un peu de mal à faire accepter notre amour. On s’est cachés quelques temps. Evidemment, mes amis n’acceptaient pas que je vive avec un supporter du stade rennais ! Au-delà de la blague, tu es le seul pour lequel je me sois battu aussi fort. Tu m’as donné, tu me donnes la force de crier à la face du monde : j’aime cet homme.

Tu me fais rire, tu me rassures, tu m’émeus. Je me sens grandir chaque jour et devenir une personne meilleure grâce à toi. Quand j’hésite, je me demande toujours ce que tu en penserais et je sais alors quelle décision je dois prendre. Et je crois que la décision que nous prenons aujourd’hui est la meilleure ! On s’est toujours dit qu’on voulait se marier, même lorsque nous n’étions que des copains partenaires de hand. Et plus le temps passe, plus je me dis que j’ai toujours voulu me marier et me marier avec toi.

Et oui, si je devais décrire l’homme avec qui je voudrais finir mes jours, je dirais qu’il est noir, né dans une famille catholique, qu’il supporte par pure loyauté régionale le stade rennais, qu’il est passionné d’astronomie et de ménage, qu’il a le plus beau sourire du monde et des yeux qui savent dire « je t’aime ». Je dirais qu’il est d’une douceur incomparable et d’une force incroyable, qu’il cuisine parfaitement et qu’il est le seul à savoir me réveiller le matin.

Tu es celui que j’attendais. Je n’attends plus. C’est pourquoi, je deviens ton mari au nom de la loi et au nom de l’amour. Je t’aime et je te promets d’être le mari que tu attendais.

NB : sauf mention contraire, tous les modèles de la catégorie « Vœux et discours » sont le fruit de mon imagination. Comme on dit dans les films, « toute ressemblance avec des personnes réelles …. » :)

Inspiration voeux : Alice et Sylvain

Des années et toujours six mois

cela fera six mois
© Derek Thomson

Au tour de Sylvain de prononcer ses vœux pour Alice. Eux deux, ça dure depuis le début de la terminale. Une déjà presque éternité ! Et pourtant, c’est toujours un peu comme au début. 14 ans d’amour qui sonnent comme des six premiers mois éternels.

Alice, mon cœur.

Mon amour de jeunesse devenu amour d’adulte. Aujourd’hui je te promets d’être aussi ton amour de vieillesse. Certains diront qu’on a pris le temps pour officialiser notre amour, d’autres qu’ils ne s’y attendaient plus. 14 ans. Cela fait 14 ans qu’on s’aime et pour moi c’est comme si cela faisait six mois. Juste assez pour te connaître, mais assez peu pour que tu gardes encore tellement de mystère. Juste assez pour ne plus douter de mes sentiments, mais assez peu pour avoir toujours envie de te surprendre et être surpris par l’amour que tu m’offres en retour. Et c’est encore ce que j’ai ressenti ce matin en me préparant et en attendant de te découvrir en mariée.

Alice, mon cœur, on se marie enfin et je suis l’homme le plus heureux du monde. Si tu savais comme je suis fier de pouvoir enfin t’appeler ma femme ! Je m’engage avec toi et devant nos proches. Cette alliance que je te donne, c’est pour te dire que cela fera toujours six mois qu’on est ensemble ! Cela fera six mois quand Jules fêtera ses 15 ans, cela fera six mois quand il aura une petite sœur ou un petit frère. Cela fera six mois quand nous serons deux vieilles personnes et que nous nous soutiendrons mutuellement pour faire notre promenade rituelle du matin. Je te promets d’être à tes côtés chaque jour.

NB : sauf mention contraire, tous les modèles de la catégorie « Voeux et discours » sont le fruit de mon imagination. Comme on dit dans les films, « toute ressemblance avec des personnes réelles …. » :)

Inspiration voeux : l’amour imprévu (Hannah et Pierre)

DSC_0219Pour ouvrir le bal des exemples de vœux que je vous propose sur le blog, j’ai imaginé l’histoire d’Hannah et Pierre. Lorsqu’on leur demande comment ils se sont rencontrés, ils annoncent qu’ils font partie de la catégorie « amis d’amis ». Il leur a fallu un peu de temps pour s’apprivoiser et les voilà prêts à échanger leur vœux. C’est Hannah qui se lance : 

« Qui l’eut cru ? Qui aurait pu prédire que nous serions là tous les deux prêts à échanger nos vœux devant ceux que nous aimons ?

Tu te rappelles ? La première fois que je t’ai vu, je ne t’ai pas vu d’ailleurs ! Je t’ai à peine salué, trop occupée à répondre à un texto de Lucie. Tu étais tellement vexé de ce manque d’attention que tu m’as retiré le portable des mains et asséné un « enchanté Pierre » avec ton regard noir. On était mal partis !

Et ça a duré un peu longtemps, je t’avais trouvé désagréable, tu m’avais trouvée impolie, on s’est boudés à quelques soirées jusqu’à ce dîner où on nous installés côte à côte. Et là, tu m’as fait rire. Pas une fois, pas deux, cent ! J’ai été ton meilleur public tout au long de la soirée et j’ai commencé à te regarder avec d’autres yeux. J’ai enfin fait attention à ces yeux verts, cet air taquin. C’est ce soir-là que tu m’as séduite, tu sais.

Maintenant, je suis là, devant toi. Pierre, c’est moi qui suis enchantée. Enchantée de vivre depuis deux ans à tes côtés. Enchantée de te promettre en ce grand jour de vivre toutes mes prochaines années avec toi. Enchantée d’être un jour la mère de tes enfants. Enchantée de savoir que vieillir avec toi me permettra de grandir et d’aimer chaque jour un peu plus.
Pierre, aujourd’hui, je m’engage avec toi. Je te promets que je serai toujours ton meilleur public, je te promets de t’aimer et de te soutenir dans tout ce que tu voudras entreprendre : de l’installation du luminaire du salon au tour du monde. Je te promets qu’on sera des chouettes mariés et qu’on fera des chouettes parents et qui sait, un jour, des chouettes grands-parents !

Cette alliance, c’est ce qui symbolise notre union et notre amour. Par elle, je fais de toi mon époux, l’homme de ma vie. Je t’aime. »

NB : sauf mention contraire, tous les modèles de la catégorie « Voeux et discours » sont le fruit de mon imagination. Comme on dit dans les films, « toute ressemblance avec des personnes réelles …. » 🙂