Idée de lecture pour une cérémonie laïque

Le Lapin de velours, jolie lecture pour votre cérémonie de mariage

Trouver un texte qui nous parle et qui parle à tous peut se révéler un véritable casse-tête quand on prépare sa cérémonie laïque. Je vous avais conseillé dernièrement de vous tourner vers les livres pour enfants, en voici la preuve en quelques mots ! Je suis ravie de partager cette idée de lecture pour une cérémonie laïque avec vous !

Dans cet extrait du Lapin de velours de Margerie Williams, le cheval en peluche explique au lapin ce que c’est qu’être réel. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse apprécier la lecture et la métaphore !

 

– « C’est quoi être réel ? » demanda un jour le lapin de velours.
Ils étaient allongés par terre, près du coffre à jouets. Nana allait bientôt entrer pour ranger la chambre.

– « Est-ce que ça veut dire se mettre à vibrer quand quelqu’un appuie sur notre bouton ?

– Non, répondit le cheval en peluche. D’abord, on n’est pas réel, on le devient. Quand un enfant t’aime, très, très longtemps, pas seulement pour jouer, non, mais quand il t’aime réellement, alors tu deviens réel.

– Est-ce que ça fait mal ? demanda le lapin.

– Parfois, répondit le cheval qui disait toujours la vérité. Mais quand tu es réel, ça ne te dérange pas qu’on te fasse mal.

– Est-ce que ça arrive en une fois, comme d’être remonté, ou est-ce ça vient petit à petit ?

– Non, ça n’arrive pas tout d’un coup dit le cheval en peluche. Tu le deviens. Ça prend beaucoup de temps. C’est d’ailleurs pour ça que ça n’arrive pas à ceux qui se cassent facilement ou qui ont des angles pointus, ou alors à ceux qu’on doit traiter avec précaution.

En général, le temps que tu deviennes réel, presque tous tes poils ont été usés d’amour, tes yeux tombent, il y a du jeu dans tes articulations et tu es très défraîchi. Mais peu importe, car quand tu es réel, tu ne peux pas être moche, enfin à part pour les gens qui ne comprennent rien. »

Que pensez-vous de cette belle métaphore de l’amour ?

Le lapin de velours, Margerie Williams, traduction Emilie Goulier

Illustrer sa cérémonie laïque : Vers à danser

Lecture pour une cérémonie laïque : demandez à Aragon

Le fou d’Elsa, c’est lui. Il en est l’auteur et il est cet homme, fou de cette femme !

Si vous cherchez une lecture pour votre cérémonie laïque, vous pouvez emprunter les mots d’Aragon. Ce poème peut tout à fait être lu par un.e de vos proches, mais il se prête également aux vœux. Imaginez lire ces mots juste avant d’échanger vos alliances et dites-moi. Convaincu.e.s ?

Que ce soit dimanche ou lundi
Soir ou matin minuit midi
Dans l’enfer ou le paradis
Les amours aux amours ressemblent
C’était hier que je t’ai dit
Nous dormirons ensemble

C’était hier et c’est demain
Je n’ai plus que toi de chemin
J’ai mis mon cœur entre tes mains
Avec le tien comme il va l’amble
Tout ce qu’il a de temps humain
Nous dormirons ensemble

Mon amour ce qui fut sera
Le ciel est sur nous comme un drap
J’ai refermé sur toi mes bras
Et tant je t’aime que j’en tremble
Aussi longtemps que tu voudras
Nous dormirons ensemble.

Louis Aragon, Vers à danser, Le fou d’Elsa

Illustrer une cérémonie laïque

Lectures pour une cérémonie laïque, et si on allait du côté des livres pour enfants ?

Illustrer une cérémonie laïque

« Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent. » nous disait Antoine de Saint Exupéry dans Le petit prince. C’est souvent vrai, et pourtant quand on rappelle cette vérité aux grandes personnes, le souvenir resurgit et elles sont à nouveau prêtes à être des enfants.

Etre un enfant, ça veut dire beaucoup de choses, mais c’est notamment observer sans juger et se poser des questions sur ce qui est normal pour les grandes personnes. C’est remettre en cause, le « c’est comme ça ! », les choses peuvent toujours s’expliquer et oui, parfois, elles s’expliquent avec des mots simples alors que les grandes personnes les ont enrobées dans un mot abstrait.

Je suis une grande fan de livres pour enfants. Si je lis, relis, offre et recommande Le vieux qui lisait des romans d’amour de Sepulveda – un livre pour grandes personnes – je vénère L’histoire de la mouette et du chat qui lui apprit à voler du même auteur. C’est un livre pour enfants, mais pas que. Allez voir, vous m’en direz des nouvelles !

Et ce qui est génial dans les livres pour enfants, c’est qu’ils s’adressent aussi aux grandes personnes et qu’on peut vraiment s’en inspirer et y piocher des idées de lecture pour une cérémonie laïque. Mes mariés de Bruxelles – qui ne sont pas à une très bonne idée près – m’ont fait découvrir Le lapin de velours de Margery Williams. Une des questions qui occupent ce lapin en peluche c’est « qu’est-ce que ça veut dire être réel » ? Et si ça voulait dire être aimé pour de vrai même si, parfois, ça fait mal ?
Est-ce que cette idée ne fait pas sens avec cet engagement que vous prenez pour le meilleur et pour le pire ? Cet engagement de rendre l’autre réel ?

Vous pouvez aussi facilement allez rendre visite au Petit prince. Que ce soit la définition d’être « apprivoisé » et la sublime leçon du renard, ou le lien du Petit prince à sa rose : « Les hommes de chez toi, dit le petit prince, cultivent cinq mille roses dans un même jardin… et ils n’y trouvent pas ce qu’ils cherchent… – … Et cependant ce qu’ils cherchent pourrait être trouvé dans une seule rose (…) »

Et vous quel est le livre pour enfants qui vous fait oublier d’être une grande personne ? Avez-vous utilisé des passages de livres pour enfants pour votre cérémonie laïque ?

Le bonheur est tout petit

Maurice Carême, c’est plein de souvenirs de poésies à apprendre pour les réciter devant sa classe de primaire, mais c’est aussi une jolie base d’inspiration pour des lectures lors d’une cérémonie laïque. Par exemple, simplement avec ce dernier : « Le bonheur est tout petit ». Comme une envie de vivre dans le présent, celui de votre union !

le bonheur est tout petit cérémonie laïque

Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,
Alors on cherche, on cherche partout.

Il est là, dans l’arbre qui chante dans le vent,
L’oiseau le crie dans le ciel,
La rivière le murmure,
Le ruisseau le chuchote,
Le soleil, la goutte de pluie le disent.

Tu peux le voir là, dans le regard de l’enfant,
Le pain que l’on rompt et que l’on partage,
La main que l’on tend.

Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,

Et on le cherche dans le béton, l’acier,
La fortune,
Mais le bonheur n’y est pas,
Ni dans l’aisance ni dans le confort.

On veut se le construire mais il est là,
À côté de nous, et on passe sans le voir,
Car le bonheur est tout petit.

Il ne se cache pas,
C’est là son secret.
Il est là, près de nous.

Maurice Carême, « Le bonheur est tout petit »