Le rituel de la capsule temporelle

Créer une boite à souvenirs

© Onzième Avenue

Vous le savez, j’aime fabriquer des souvenirs. Pour moi, les cérémonies de mariage sont, certes, des parenthèses symboliques dédiées à la célébration de l’engagement du couple qui se marie, mais c’est aussi l’occasion d’imprégner un moment fort dans les mémoires. Un moment de partage, un moment dont on se rappellera longtemps pour de multiples raisons. Un sourire de grand-mère, le rire d’un témoin, le discours d’une amie de longue date, etc. Alors quand mes mariés décident de s’intéresse au rituel de la capsule temporelle pour leur cérémonie, je suis ravie. On donne ainsi vie à des souvenirs aussi tangibles que métaphoriques !

La symbolique

Créer une capsule temporelle est une des manières les plus concrètes de symboliser l’importance du moment qui a lieu et l’envie de se visualiser ensemble dans un avenir plus lointain.

On choisit à deux, un ou plusieurs éléments qu’on aura plaisir à retrouver quelques années plus tard pour se rappeler ensemble la journée du mariage et l’engagement qu’on y a pris.

C’est un souvenir qu’on crée et un souvenir qu’on projette. En cela, ce rituel de la capsule temporelle se déroule sous plusieurs temporalités. C’est ça qui en fait sa beauté également, on joue avec le temps, avec les temps !

Comment ça se passe ?

Il y a trois moments dans cette capsule.

D’abord, avant la cérémonie, on identifie le ou les objets qu’on souhaite déposer dans cette boite à souvenirs. Cela peut être simplement une bouteille de vin et on rejoint alors le rituel du vin scellé, mais cela peut aller plus loin. Vous pouvez y glisser vos vœux, un livre que vous aimez tous les deux, voire quelques surprises (un cadeau ou une lettre adressée à l’autre qu’il ou elle découvrira à l’ouverture de la capsule).

Pendant la cérémonie, vous allez glisser les objets dans la boite et la sceller avec le matériel de votre choix (un cadenas, un marteau et des clous, de la cire, etc.). La capsule peut avoir été installée près de vous dans l’espace de la cérémonie, ou alors vous pouvez demander à certains de vos proches de vous l’apporter.

Après la cérémonie, et selon le délai que vous aurez choisi (entre 5 et 10 ans le plus souvent), vous vous offrirez un moment à deux pour ouvrir votre capsule temporelle et retrouver les souvenirs que vous y aurez glissés. Ce sera l’occasion de les redécouvrir sous un œil nouveau et de revivre votre journée.

Et info importante : cette capsule temporelle peut prendre toutes les formes que vous souhaitez : une boite gravée, un petit coffre, une malle et même un bocal de sable. L’important c’est que vous puissiez enfermer vos souvenirs dans un contenant qui vous plaît et vous parle. Au mariage de Natacha et Gaël c’était un bocal à poisson où leurs témoins et parents ont glissé un souvenir, pendant que les autres y déposaient une poignée de sable de la plage où avait lieu la cérémonie laïque. Les mariés iront ensuite à la chasse aux trésors.

© Ronan Le Pennec

Comment faire participer vos proches à ce rituel de la capsule temporelle ?

Je citais Natacha et Gaël et c’est un bon exemple de rituel élargi. Rien ne vous empêche de créer un souvenir à plusieurs. C’est même assez beau ! Pourquoi ne pas demander à vos intervenants d’y glisser leurs discours ?

On peut même créer un rituel encore plus collectif et faire participer tout le monde comme au mariage d’Aurore et Cédric. En arrivant, tous les invités ont glissé un cadeau, un mot doux, une photo dédicacée dans une grande malle installée à l’entrée de la cérémonie. Puis, pendant la cérémonie, leurs témoins sont allés chercher la malle et les mariés y ont déposé leurs vœux. Ils ouvriront leur malle aux trésors dans 9 ans maintenant pour y découvrir tous ces souvenirs.

© Onzième Avenue

Pourquoi attendre me direz-vous ? Pour le plaisir de revivre cette journée, d’être ému.e par une blague de l’époque qu’on avait oublié, pour savourer le retour dans le passé. Parce que c’est toujours beau de se fabriquer des souvenirs, tout simplement !