Et si mes vœux étaient trop…

Trouver le bon ton pour ses vœux de mariage

et si mes voeux étaient trop - skye-studios-460480
© Skye Studios

La saison s’accélère et c’est l’heure de discuter des vœux ! Cette étape n’est pas anodine car on se recentre ici précisément sur le pourquoi du mariage. On tente ainsi de résumer en quelques minutes l’amour qui nous porte et qu’on se porte depuis, souvent, plusieurs années. Et par là vient aussi l’inquiétude : « est-ce que je vais réussir à faire passer tout ce que je ressens? », « est-ce que je ne vais pas frôler l’impudeur ? », « est-ce que je vais pouvoir prononcer  mes vœux devant nos invités ? ».

Evidemment se pose aussi la grande question du trop. Et si mes vœux étaient trop larmoyants, trop longs, trop nunuches ? Disons-le tout de suite, ce sont de bonnes questions. Vraiment. Et il y a des réponses ! Oui, je sais la vie est bien faite !

voeux pour une cérémonie
© Tyler Nix

Et si mes vœux étaient trop niais (pour ne pas dire cuculs !)

Même si cette question est très largement partagée par les futurs mariés, je tiens à vous rappeler les bases : c’est un mariage ! Le vôtre même. Et dans un mariage on trouve toujours un peu d’esprit fleur bleue. Bien sûr, on peut doser la proportion mais il y aura forcément un instant un peu plus cliché. Et c’est très bien aussi ! Ceci dit il est quand même possible de préparer des vœux qui n’aient pas l’air sortis tout droit d’un roman Harlequin.

et si mes voeux étaient trop ... pouruneceremonie
© William Stitt

Pensez d’abord à utiliser vos propres mots, vos vœux doivent venir de vous. Cela peut vous rassurer d’aller lire des exemples sur internet ou dans les livres mais ne tentez pas de les calquer sur votre réalité. Si vous n’êtes pas des adeptes des surnoms, par exemple, évitez de commencer par mon trésor ou mon loup d’amour. Pour le/la faire sourire, n’hésitez pas à partager une anecdote qui vous amuse. Mais si vous avez envie de lui dire que vous n’imaginez pas votre vie sans lui ou sans elle et que vous avez envie de vous rappeler chaque jour de votre premier baiser, faites-le ! Ne bridez pas votre élan par crainte d’être trop nunuche. Ce sera romantique ! Et la nuance est de taille. Vous verrez, vous arriverez naturellement à naviguer entre l’émotion et le sourire.

Un exemple de déclaration d’amour non dénuée d’humour

Et si mes voeux étaient trop - pour une cérémonie
© Cristian Newman

Et si mes vœux étaient trop larmoyants

Ça c’est l’autre sujet d’inquiétude. Vous avez peur que l’émotion empêche les mots de franchir vos lèvres. C’est vrai que le moment des vœux est un moment fort. C’est une des rares occasions de lui dire tout ce que vous ressentez et la sincérité de l’engagement que vous prenez. Evidemment c’est émouvant, évidemment il est tout à fait possible que vous pleuriez. Et c’est très bien. Ce n’est absolument pas grave de pleurer.

Et si mes voeux étaient trop - pour une cérémonie
© Clem Onojeghuo

Par contre, ce qui est bien aussi c’est d’arriver à prononcer l’intégralité de vos vœux et donc de faire en sorte que vos larmes ou votre émotion ne vous rendent pas muet.te. Et pour ça, il n’y a qu’une bonne technique : répétez !

Entraînez-vous à lire vos vœux, répétez les face à votre miroir, faites tourner les mots dans votre bouche. Plus vous serez à l’aise avec votre texte, mieux vous le ferez passer le jour J. Cela ne retirera rien à l’émotion, rassurez-vous. Vous arriverez juste à la transmettre au mieux.

Pour partager son émotion

Et si mes voeux étaient trop - pour-une-cérémonie

Et si mes vœux étaient trop longs ou trop courts

Alors oui, il y a des discours trop longs ! Je vous invite d’ailleurs à éviter les discours fleuves comme celui du marié dans Le sens de la fête et pour vos vœux, je vous recommande une durée de 2 à 5 minutes. C’est une fourchette générale car il y a de très bons orateurs qui peuvent donner la sensation que les 5 minutes n’en étaient qu’une et aussi des personnes très efficaces qui feront un discours parfait en moins de deux minutes.

et si mes voeux étaient trop - pour-une-ceremonie
© Jeremy Wong

La durée de vos vœux sera donc très liée à votre personnalité. Je vous invite néanmoins, sans vous montrer vos vœux évidemment, à vous donner mutuellement une idée de la durée de votre discours. Cela permet de garder une cohérence. En effet si le ou la deuxième à prendre la parole a préparé un mini discours d’une minute et qu’il/elle se rend compte que les premiers vœux prononcés étaient très longs, cela peut créer un léger malaise !

Vœux express et chargés d’émotion ! 

Et si mes vœux étaient trop décalés ?

Oui la question peut se poser, mais honnêtement faites-vous confiance. Si vous avez envie de casser les codes, vous l’aurez déjà fait au travers de votre cérémonie, de son contenu et de son déroulé. Vos vœux seront alors cohérents avec le reste du moment. Si vous avez envie de faire des blagues, de chanter ou de faire un mime pour vos vœux, cela pourra tout à fait s’intégrer à la célébration. Juste parlez-en à votre officiant.e afin qu’il.elle s’assure des enchaînement et pour ne pas le.la désarçonner le jour J.

Et si mes voeux étaient trop pour-une-ceremonie.fr
© Darren Coleshill

Personnellement, je demande toujours aux mariés de m’envoyer leurs vœux. D’abord et surtout pour les relire et les aider s’ils le souhaitent, mais aussi pour m’assurer que leurs deux discours sont cohérents. Je vérifie ainsi si l’un.e n’est pas parti.e en mode blague alors que l’autre a préféré un ton solennel. Dans 99% des cas vous adoptez naturellement des ton similaires, mais, vous le savez, je préfère anticiper ! Et si vous êtes deux à être très décalés dans vos propos, au final vous serez raccord et ça sera parfait ! Si ce n’était pas le cas et que vous fassiez partie des 1%, je vous aiderai à trouver des ponts pour que vos vœux s’accordent, évidemment sans rien vous révéler des vœux de l’autre !

Et vous vos vœux, vous les imaginez comment ? Quel est le message que vous avez envie d’y faire passer ? Retrouvez sur le blog d’autres astuces pour bien rédiger vos vœux.

Une jolie cérémonie laïque : Géraldine et Pierre-Alban

Des beaux discours de cérémonie laïque

La cérémonie de Géraldine et Pierre-Alban faisait partie de mes vidéos d’inspiration quand j’ai décidé de lancer Pour une cérémonie. Elle est simple, drôle et émouvante. On y sent la complicité des gens qui s’aiment et c’est le principal. En tout cas, je le pense. Et parce que je suis une ancienne étudiante en philo, j’aime bien expliquer pourquoi c’est bien. Alors hop, voilà l’analyse et les conseils sur les discours de cérémonie laïque !

Laisser parler ses sentiments

Quand les mariés demandent à leurs proches de faire un discours pendant la cérémonie, c’est qu’ils veulent les « entendre parler avec leurs cœurs » comme dit une de mes futures mariées 2017. Et c’est souvent en se pliant vraiment à cet exercice qu’on construit les discours les plus émouvants.

discours de cérémonie laïque

Un bon exemple, c’est le discours du premier témoin (à partir de la minute 8,40). Il est super, on pourrait le décortiquer intégralement et en faire un article complet !

Sous ses airs souriants et ses blagues, le témoin et ami se livre énormément. Il avoue qu’il a dit oui sans réfléchir pour son rôle de témoin, « comme pour un mariage ». Ce n’est pas vide de sens cette comparaison. Il y revient d’ailleurs en reconnaissant procéder à une déclaration d’amitié qui n’est pas si loin de la déclaration d’amour. Il termine même par ces mots simples et toujours puissants : « je vous aime ».

Voilà. Tout est dit ! Mais pas que.

Faire rire

Pas que, car ce jeune homme varie les tons et les adresses. Il ne manque pas d’humour et il s’en sert. Il manie l’autodérision et l’ironie et accuse son ami de le soumettre à la honte en lui demandant de faire un discours. Il prend à parti ses beaux-parents pour vanter ses talents de gendre idéal ! Et l’assemblée le suit !

discours de cérémonie laïque

Là aussi c’est un bon exemple. C’est vrai qu’on s’adresse évidemment surtout aux mariés lorsqu’on prononce un discours de cérémonie laïque. Mais en faisant des clins d’œil aux invités on imprime des rythmes différents. Et quand on peut faire rire ou sourire, c’est parfait : on crée des respirations entre les larmes d’émotion !

Assumer sa personnalité

Si on est un.e rigolo.te, on joue avec l’humour. Si on est un peu timide, on le dit. Si on est très ému.e, on l’assume. La sœur jumelle de la mariée ne cache pas son émotion, au contraire et elle s’appuie sur un poème d’amour magnifique pour s’adresser à sa sœur.

Autre exemple, le deuxième témoin du marié. Il est plus effacé que le premier, mais qu’importe. Il assume ce côté discret : son débit est plus calme, il prend plus son temps. Cela ne l’empêche pas de faire rire l’assemblée et les mariés, ni d’émouvoir les mariés.

discours de cérémonie laïque

Nouvelle leçon donc. Si vos amis vous demandent un discours, c’est vous qu’ils ont envie d’entendre. Vous avec ce que vous êtes. Votre personnalité, vos blagues et vos émotions.

S’appuyer sur des citations

Je pourrais encore en dire tellement sur cette cérémonie, mais je m’arrête à ce dernier point. Que ce soit Very Bad Trip, des citations de phrases célèbres ou la lecture d’un poème d’E.E. Cummings, les témoins n’ont pas hésité à reprendre des mots écrits par des autres. Ce n’est pas obligatoire mais parfois quand on hésite, quand on a du mal à trouver les mots ou à rebondir, le recours à des citations peut être une bonne idée.

discours de cérémonie laïque

Cela permet de créer de la connivence car le plus souvent on cite des classiques, universels ou personnels d’ailleurs. On transmet alros des très belles choses en faisant confiance aux poètes pour le dire mieux que nous. Et c’est très beau quand les mots des poètes se mêlent aux nôtres. La lecture d’un joli texte ou d’un poème peut ouvrir ou clôturer un discours comme c’est le cas pour la sœur de la mariée.

Et parce qu’une vidéo vaut parfois mieux que des mots écrits, je vous invite à regarder cette cérémonie. Vous me direz ce que vous en pensez ! Nous pourrons alors peut-être partager nos enthousiasmes !

Le discours de Joëlle, maman du marié

Le week-end dernier, j’ai rencontré Joëlle. Son fils se marie début juillet et il a demandé à ses parents de faire un discours lors de la cérémonie laïque organisée pour son mariage.

écriture discours de mariage

Si le papa du marié, à l’aise en public, a prévu d’improviser, Joëlle, elle, stresse un peu plus et m’a demandé de l’aider. Nous avons passé presque deux heures toutes les deux, deux heures où elle m’a raconté son fils : ses amours de jeunesse, la rencontre avec la future mariée, son métier, ses passions, la naissance de ses enfants. Nous avons aussi abordé les questions plus pratiques du mariage et de la cérémonie. Je lui ai demandé s’il y avait un thème (c’est oui et ce sera un duo de couleurs en turquoise et gris), nous avons défini la durée de son intervention et listé les sujets qu’elle souhaitait évoquer.

Comme d’habitude, j’ai posé plein de questions et pris beaucoup de notes. Je suis en train d’organiser les idées et Joëlle recevra dans la semaine ma première proposition. Comme d’habitude, je n’invente rien, je me contente de mettre en mots les idées et les envies mentionnées pendant le rendez-vous. Et comme d’habitude, j’espère que j’aurai pu les saisir au mieux !

 Je vous raconte la suite bientôt !

Rédiger son discours de témoin

Que dit un témoin dans une cérémonie laïque ?

discours de témoin
Photo by Clarke Sanders

Etre témoin, c’est un peu comme être le compagnon d’entraînement d’un marathonien. Au final, on ne courra pas le marathon mais on aura assisté et suivi chacune des séances d’entraînement en veillant toujours au soutien de son/sa champion.ne. On suivra le parcours le jour J pour s’assurer que tout va bien et donner un coup de pouce si besoin.

Et pendant la cérémonie ?

Si les mariés choisissent de célébrer une cérémonie laïque, on est souvent mis à contribution pour intervenir. Arrive alors la question du discours de témoin. Que dire, que dire ?

discours de témoin
Le discours de témoin pendant la cérémonie n’est pas du même acabit que celui prononcé pendant la soirée. Plus formel, sans être dénué d’humour et de blagues, ce discours vise à présenter la personne dont on est témoin et la place particulière qu’elle occupe dans notre vie et notre cœur. Parfois les mariés vous proposent un thème autour duquel broder, parfois ils demandent seulement un discours.

Petit guide du discours de témoin : 

Dans tous les cas, prenez le temps de rassembler vos idées. Voici quelques questions que vous pouvez vous poser pour trouver et organiser vos idées :

discours de témoin
Photo by Hope house press
  • Quel est mon meilleur souvenir avec elle/lui ?
  • Qu’ai-je ressenti quand elle/il m’a demandé d’être son témoin ?
  • Comment partager l’émotion, la joie, l’honneur que j’ai de tenir ce rôle de témoin et d’intervenir pendant la cérémonie ?
  • Quelles étaient mes premières impressions quand elle/il m’a présenté l’élu.e ?
  • Si un thème m’a été donné, pourquoi m’a-t-on confié ce sujet ? Réfléchissez-y puis n’hésitez pas à poser la question aux mariés pour confirmer votre intuition.
  • Quelle place cette personne occupe-t-elle dans ma vie ?
  • Que puis-je lui souhaiter particulièrement et leur souhaiter à tous les deux ?
  • Quelle forme donner à mon intervention ? Solennelle, émouvante, souriante, musicale, dansée, jonglée, chantée, etc. ?
  • Quel est le message général que je veux faire passer ?
  • Aurais-je quelques conseils à donner à la personne dont je suis témoin ou peut-être à celle/celui qui va l’épouser 😉 ?

J’espère que ces quelques pistes vous aideront à préparer et construire votre discours. Si souhaitez ajouter un ou deux conseils, n’hésitez pas à les laisser en commentaire !

Help, on remplace le maire !

Discours mariage

Chiches ? Voilà ce que le maire a dit aux témoins de M. et K. « Chiches, vous me remplacez lors du mariage de vos amis ».

Peu après, j’ai reçu un SMS de L., une des témoins du marié : « j’ai besoin de ton aide car je vais faire le maire dans quelques mois ». J’avoue, j’étais un peu perplexe sur la mission. Les mariés lui avaient demandé d’être officiante ?

Et bien non ! Les mariés ne sont même pas au courant ! C’est pour ça qu’aujourd’hui je ne vous dévoilerai aucun nom 🙂 Bien sûr, le maire assure la partie légale obligatoire mais les témoins se chargent du discours d’introduction et des intermèdes.

Je ne sais pas vous, mais personnellement je trouve l’idée super ! Imaginez les mariés quand ils constateront que leurs témoins ne s’installent pas derrière eux mais aux côtés du maire pour le discours inaugural. Surprise, rire, larmes, je parie que ces émotions seront toutes au rendez-vous avant même que les témoins commencent à parler.

Nous avons commencé à travailler sur cette intervention un peu particulière avec L. et E. la semaine dernière. Amies de toujours, elles les ont vus se rencontrer, ont suivi tous les rebondissements de leur histoire d’amour et il y en a eu, je vous assure !

Cela a d’ailleurs été une de nos grandes questions : quelles anecdotes peuvent être racontées pendant la cérémonie à la mairie ? Certes, les filles souhaitent créer une ambiance détendue mais le moment reste solennel. Le passage à la mairie est le premier symbole légal de l’union des mariés, c’est une étape importante pour eux. On garde donc les événements souriants, les souvenirs dont même la famille rit mais on garde pour soi (ou pour la soirée du mariage) les dossiers plus honteux.

La deuxième grande question est justement celle de la solennité. Quand on est amis depuis 25 ou 30 ans, à l’échelle d’une vie de trentenaire c’est énorme. Quand on est amis dans une bande d’amis, on s’est beaucoup confiés, on a beaucoup refait le monde et on a aussi énormément ri. C’est d’ailleurs la première chose qui a été évoquée par les témoins : on rit, on se fait des blagues, mais comment va-t-on faire pour dire des choses sérieuses et donner à notre discours la force et l’émotion essentielles à ce moment ?

Après les avoir écoutées, appris à faire connaissance avec les mariés et avec leurs bandes d’amis, j’ai pu les rassurer : tous les ingrédients pour construire un discours émouvant et drôle sont présents. A nous de les organiser ensemble, de faire le tri dans la foule de choses à dire et de construire les discours parfait ! J’espère avoir rassuré et guidé L. et E., j’attends maintenant leur prose pour une première relecture. Ensuite, une fois que nous aurons ciselé le discours, on pourra commencer les répétitions 🙂

A suivre !