Quatre astuces pour rédiger ses vœux

Guide d’écriture pour vos vœux

Astuces pour rédiger ses voeux
© Hannah Olinger

Angoisse de la page blanche quand tu nous tiens, on ne répond plus de rien ! Mais rassurez-vous, je vais vous aider et vous dévoiler quatre astuces pour rédiger ses vœux.

Comment commencer : la technique de l’ours

Vous ne connaissez pas cette technique ? C’est un des trucs que j’ai appris pendant mes études de philo. Avant de commencer à rédiger quoi que ce soit, on jette toutes ses idées sur le papier. Si possible sur une seule feuille. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble ensuite.

Peu importe l’ordre, peu importe l’importance ou la futilité des sujets. On note tout ce qui nous passe par la tête. Une fois que vous avez tout posé. Allez faire un tour. Laissez vos idées faire leur chemin et revenez à votre discours le lendemain (ou une heure après si vous êtes du genre à écrire vos vœux la veille !). Vous verrez en parcourant toutes les idées que vous aurez posées, vous trouverez naturellement un ordre pour les agencer et commencer à écrire.

4 astuces-pour-rédiger-ses-voeux
© Tom Holmes

Racontez-vous

Pour vous aider à avancer, vous pouvez tester la technique du conteur. Replongez dans votre histoire, revivez certaines anecdotes. Faites comme si vous deviez raconter une histoire, votre histoire. Quels événements mettriez-vous en valeur ? Qu’est-ce qui ferait un bon rebondissement ? Quelle morale donneriez-vous à votre histoire ?

Pas d’autocensure, vous filtrerez après

Pendant que vous préparez vos vœux, notez tout. Même les choses insignifiantes. Même les associations d’idées incongrues. Ecrivez ce que vous n’oseriez jamais dire à voix haute parce c’est un peu honteux ou parce que votre pudeur vous retiendra. Ne vous censurez pas : ce qu’il y a sur ce papier, vous serez la seule personne à le voir. Vous trierez ensuite.

Des astuces pour rédiger ses voeux
© Allef Vinicius

Et parfois un événement honteux peut être évoqué entre les lignes si ça peut faire rire votre partenaire. Vous me connaissez, je ne censure pas beaucoup, je pense souvent qu’il faut juste trouver la bonne manière de raconter !

La version finale

Quand vous avez fait votre ours, repérez les points de votre histoire que vous avez envie de mettre en lumière et triez vos idées, il n’y a plus qu’à. Facile à dire, n’est-ce pas !

Comme pour l’ours, le plus dur est de commencer, alors tentez un départ comme dans une belle lettre. Oui c’est ça, commencez par son prénom et évoquez la première idée qui vous est venue quand vous avez commencé à réfléchir à vos vœux. Pourquoi ne pas être honnête et lui dire que vous ne saviez pas trop quoi dire, ou bien au contraire que vous avez tout de suite pensé à une anecdote si simple que vous avez d’abord pensé qu’elle était insignifiante. C’est le premier pas pour vous livrer. Ensuite laissez votre stylo écrire, vous verrez que vous reprendrez naturellement certaines choses jetées sur votre ours, et que d’autres seront, tout aussi naturellement, écartées.

4 astuces pour rédiger ses voeux
© Benita Elisabeth Vivin

Une fois que vous avez terminé votre premier jet, comme pour l’ours, laissez reposer. Relisez-vous le lendemain et essayez de lire votre texte à voix haute. Cela vous permettra de repérer les endroits plus difficiles à prononcer, les phrases trop longues ou peu claires. Inspirez-vous de cet exercice pour faire vos corrections et si vous avez un doute, n’hésitez pas à vous faire relire. Un.e de vos témoins, frère ou sœur, ou votre officiant.e sera toujours ravi de vous éclairer sur vos vœux.

Alors c’est bon ?! Rien de tel que quelques astuces pour rédiger ses vœux ! Vous êtes prêt ? A vos ours !

Et si vous avez envie de piocher des inspirations, retrouvez mes exemples de vœux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *