Carole J. photographie des gens heureux

Rencontre d’une photographe qui aime les belles histoires

Portrait Carole J - pour une cérémonie
© Charline Photography

Carole c’est la photographe qui a séduit mon cercle d’amies ! Cette fille fait plein de choses. Elle aime varier les plaisirs en photo et ailleurs. Et c’est d’ailleurs en ça qu’elle a séduit mes copines ! L’une lors

d’un portrait intime, l’autre pour une séance en famille et pour la troisième, c’est Carole qui a joué les

modèles. La boucle est bouclée. Ou presque ! Il nous manquait un déjeuner pour enfin nous rencontrer.

Le rendez-vous qui devient rencontre

F&C par Carole J. - pour une ceremonie
© Carole J. Photographie

On a donc déjeuné ensemble un vendredi, à côté de chez moi et pas très loin de chez elle. Un vendredi de presque printemps où on s’est prises à croire au soleil. Un vendredi de veille de vacances pour moi, ce qui nous a donné l’occasion de parler voyages. Et là j’ai su qu’on allait bien s’entendre !

Autre coïncidence rigolote, Carole a aussi travaillé dans le web avant de changer de métier pour se consacrer à la photo à plein temps. Et on a même eu des collègues communs ! Autant dire que la conversation a duré un moment : deux amoureuses des voyages, ayant travaillé avec les mêmes personnes, dans le même domaine et se racontant leurs histoires de mariés ! Mais pas seulement. Car la jolie Carole ne fait pas que des photos de mariages.

photo mariage - pour une cérémonie
© Carole J. Photographie

J’ai vraiment adoré ce moment avec elle. C’était à la fois souriant, très intéressant (la jeune entrepreneuse que je suis ayant beaucoup à apprendre des personnes bien installées) et quelques fois même sérieux. J’ai rencontré une personne que je serai ravie de revoir, appris de nombreuses choses et échangé sur plein de supers idées !

Un monde de photos

Carole est photographe depuis six ans maintenant. Elle s’est installée peu à peu dans ce nouveau métier. Et elle a décidé de suivre une seule ligne : faire ce qui lui plaît ! C’est pour ça qu’elle ne s’impose pas de limite, au contraire elle aime tenter de nouvelles aventures. Vous pouvez le voir sur son site, Carole photographie tout. Enfin tout ce qui lui fait envie.

Portrait Carole J. - pour une ceremonie
© Carole J. Photographie

Et ce qui lui fait envie ce sont les gens ! En solo, en duo, en famille. Pour une étape importante de leur vie ou seulement pour se faire plaisir. Parce qu’ils ont déjà rencontré Carole et qu’ils veulent ancrer de nouveaux souvenirs avec elle. Ou simplement parce qu’ils ont été séduits par ses photos.

En-famille-portrait-CaroleJ-pour une cérémonie
© Carole J Photographie

L’autre grande passion de Carole, ce sont les voyages. Et elle ne part jamais sans son appareil photo. Je suis toujours baba devant les vraies belles photos de voyage, et particulièrement devant les siennes. Moi mes photos de vacances ressemblent à 32 ans à celles que je faisais à 14 avec mon appareil jetable. Ce sont de bons souvenirs mais on ne peut pas vraiment dire que ce sont de beaux souvenirs ! Les photos de voyage de Carole, sont, elles, éclairées par son œil aiguisé. Ici encore elle a ce don de saisir l’instant mais aussi la force ou l’émotion ressentie face à un monument ou à la nature toute puissante. Bravo Carole !

Portrait Carole J. - pour une cérémonie
© Carole J. Photographie

Pourquoi j’aime bien Carole

Déjà parce qu’elle est gentille ! Grâce à elle, je peux continuer de penser que le monde est rempli de personnes agréables, donc c’est déjà super. Et elle possède ce don rare de mettre les gens à l’aise et de les installer dans un climat de confiance. C’est, je pense, ce qui fait aussi la qualité de ses photos.

Fanny-Carole J - pour une cérémonie
© Carole J. Photographie

En séance avec elle, ses modèles d’un jour oublient qu’ils sont devant une photographe. Elle les entraîne dans une histoire, les fait rire et les émeut parfois, alors ils se lâchent ! Ils vivent le moment. Que ce soit une séance en couple, en solo, en famille ou pendant un mariage, elle photographie des gens qui vivent pendant qu’ils vivent, pas des gens qui posent. Au-delà de l’image très belle, car Carole connaît bien son métier*, ses clients conserveront le souvenir retransmis par l’image. Et ce sera un souvenir en mouvement, un souvenir de rire, un souvenir de câlin, un souvenir qui vit. Ce sont les plus beaux !

Mariage photo - pour une cérémonie
© Carole J. Photographie

 

* Vous en parlerais-je sinon ?! ©

Rencontre beyrouthine : Michel l’amoureux

La sagesse de Michel

Fin février, je suis partie une semaine au Liban avec deux de mes supers amies. On avait prévu 8 jours de balades, de gastronomie et de rires. Le programme a été amplement réalisé ! Et en plus, on a eu la joie de multiplier les rencontres improbables, drôles et parfois touchantes. L’une d’elles c’est Michel. Comme c’est un homme adorable, il a accepté que je fasse son portrait. Merci Michel !

Antiquités et bijoux

On a croisé Michel en s’arrêtant sur un petit stand de bijoux qu’il présente devant sa boutique située entre le centre-ville et le quartier de Mah Mikael. Désolée pour l’absence totale de précision sur l’emplacement, mon sens de l’orientation est assez proche de 0 ! *

© Thomas Griesbeck

Les touristes que nous étions furetaient parmi les bagues, les boucles et les bracelets tout en discutant tranquillement. Michel a rapidement repéré que nous étions françaises et a absolument tenu à nous offrir un thé. Ce monsieur de 94 ans nous a accueillies pendant presque deux heures, multipliant les souvenirs, les sentences sur la vie, l’amour, le monde. Et les mots enflammés pour sa femme qu’il surnomme Yasmina en l’honneur du parfum qu’elle porte depuis toujours. Bon, ce n’est pas un secret j’aime les rencontres et le fait de découvrir des histoires, des personnalités, des parcours. Là je peux dire que j’ai eu un gros coup de cœur !

Un amoureux de la France

« La France c’est formidable, la France c’est merveilleux, la France c’est le pays des Lumières ! » Michel n’avait pas assez de mots pour nous convaincre. Au début on faisait un peu la moue, car nous, on trouve qu’en France il y a, aussi et parfois surtout, beaucoup de choses qui ne vont pas. Mais en fait c’est aussi en cela qu’on est bien françaises, on aime bien râler !

Et ce vendredi soir, en écoutant un vieux monsieur vanter les mérites de notre pays, on a fini par hocher la tête avec lui. C’est vrai qu’on vit dans un pays doté d’une culture très riche, c’est vrai que le français est la langue des diplomates, c’est vrai que la France c’est aussi formidable. Merci Michel !

Un amoureux de l’amour

Mais là où j’aurais pu écouter ce monsieur pendant des heures, c’est quand il nous parlait d’amour et de sa femme. Marié depuis 60 ans, il rayonne d’amour pour sa Yasmina. Elle est celle qui l’aime, qui prend soin de lui, qui le gronde parfois quand il oublie de se raser et qu’elle refuse alors de l’embrasser. Je l’entends encore répéter « grâce à elle » sans cesse. J’aime les gens qui s’aiment, je ne fais pas mon métier par hasard. Mais moi qui raconte souvent les débuts, j’aime encore plus entendre les « ensuite ». S’aimer autant 60 ans après, je trouve toujours cela très émouvant !

© Lotte Meijer

Alors Michel nous a donné ses conseils d’amour. Le principal étant celui de pardonner, d’accepter la part d’humanité de l’autre. Il m’a promis un grand avenir amoureux et de vie, je le prends au mot. Et j’espère que dans quelques dizaines d’années un vieux monsieur (encore jeune et inconnu aujourd’hui !) chantera mes louanges à qui voudra bien les entendre.

 

 

*Pour celles et ceux qui auraient envie d’aller rencontrer Michel c’est rue Garaud à Jemmayze, Immeuble Andalousia à Beyrouth. J’ai retrouvé sa carte de visite !

Adélie Métayer : Haute Couture et robes de mariées

J’ai enfin rencontré Adélie !

Adélie Métayer
Broderies de fleurs en soie faites main – ©Adélie Métayer

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup ! Ça fait un peu plus de 2 ans que ma copine Claire me répète à l’envie : « Il faut que tu rencontres Adélie. Tu vas voir, elle est super et je suis sûre que vous allez bien vous entendre. » Bon j’ai mis le temps, mais j’ai enfin sauté le pas. Et effectivement Claire ne m’avait pas menti : Adélie est formidable !

J’étais assez impressionnée par cette rencontre car Adélie Métayer a un talent fou. Je la suivais et l’admirais déjà à travers son site internet et son bel Instagram, et je suis vraiment ravie de l’avoir rencontrée. Car en plus d’être très douée dans son métier, c’est une jolie personne. De celles que j’aime rencontrer et que j’ai déjà hâte de revoir.

Adélie Métayer
Mariés dans les rues de rome © Stefano Santucci

Qui est Adélie Métayer ?

La brune Adélie est intelligente, douce, élégante, curieuse, talentueuse et déterminée. Elle vient de Bretagne et elle y puise ses racines et ses valeurs. Fille de la campagne, elle est aussi une fille de la Couture, celle à laquelle on attribue un grand C. Ces mondes peuvent sembler presque étrangers mais, chez elle, ce n’est pas le cas. Au contraire, ils se nourrissent.

Adélie Métayer
Finitions à la main © Adélie Métayer

Elle a 20 ans quand elle remporte le concours ELLE Solidarité Mode, ce qui lui permet d’intégrer le studio Berçot. Elle a 20 ans aussi quand, au détour d’une visite au musée d’Orsay, elle découvre le Symbolisme. Et en fait une de ses sources d’inspiration.

Adélie est douée en tout. Elle a formé et affirmé son talent dans de grandes maisons parisiennes. Elle y a créé de la lingerie, dessiné des chaussures et de la maroquinerie. Et comme la vie est bien faite, elle a eu l’opportunité de lancer sa marque. C’est à ce moment qu’elle a décidé de réunir ses talents et son amour du fait-main autour d’un produit unique : la robe de mariée.

Adélie Métayer
Robe en laine de soie dorée © Adélie Métayer

Créatrice de pièces uniques

Ainsi depuis 2015, Adélie Métayer fait des robes de mariées. Des robes sur mesure, des robes couture, des robes dans lesquelles les femmes se sentent belles, sublimées, magnifiées.

Adélie Métayer
Robe en mousseline de soie rebrodée © Clément Louis & Camille Mompach

Elle fabrique toutes ses robes elle-même. Chacune de ses créations est un modèle unique et sur mesure. C’est pourquoi chaque robe est numérotée, comme une trace dans la lignée de ses créations. Les futures mariées viennent la voir avec leurs envies et leurs complexes, petits ou grands. Elle écoute, elle questionne et elle saisit les désirs cachés aussi. Ensuite, elle propose un dessin, une ligne, des matières et la magie opère.

Pourquoi j’aime bien Adélie

Adélie crée des robes et moi des cérémonies. Pourtant, lorsqu’on discutait, j’ai eu la sensation qu’elle et moi travaillions de la même manière. Ce qui nous plaît dans nos métiers, c’est la création sur-mesure. On s’adapte, on façonne, on crée à partir d’un matériau unique à chaque fois : les personnes que l’on rencontre et qui nous confient un de leurs jours les plus précieux.

Adélie Métayer
Robe drapée en dentelle ultra fine © M. Dhillit & J. Couret

Adélie Métayer ne crée pas des robes sur lesquelles on se contente de fantasmer. Elle crée des robes dans lesquelles on rêve de se glisser parce qu’on est sûre d’y être sublime. Que l’on soit une crevette, une girl next door, un mannequin suédois ou qu’on ait dépassé le 44. Tout ce qu’on aime en soi elle le met en valeur, tout ce qu’on aime moins elle l’efface par la grâce d’une étoffe, d’un plissé ou d’une coupe.

Adélie Métayer
Dans les rues de Rome © Stefano Santucci

Cette fille a de l’or dans les doigts, elle sait créer le beau, ça ne fait aucun doute, et elle sublime cet immense talent par l’attention précieuse qu’elle porte à ses mariées. Et c’est, selon moi, ce tout combiné qui la rend si exceptionnelle !

Adélie Métayer
Top brodé de pétales en soie et plastique translucide © Alexandra Maldeme

Vincent Cabanel : laïcité et diversité

Portrait d’un humain humaniste

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré Vincent lors d’une formation. On a tellement été passionnés mutuellement par le métier de l’autre qu’on a décidé de prolonger la conversation autour d’un déjeuner. Et comme je trouve que ce que fait Vincent est génial, je vous en parle aussi ici. Voilà une nouvelle rencontre !

laïcitéSa vie avant, ses convictions

Vincent a fait des études de théologie. il est aussi à l’aise dans l’exégèse des textes religieux que dans leur critique par les philosophes qui prônent que « Dieu est mort » comme Nietzsche, ou que « la religion est l’opium du peuple » comme Marx.

Il a eu de multiples vies et dernièrement il s’est dit qu’il allait en démarrer une nouvelle : celle de consultant-formateur autour des questions de laïcité et de gestion des diversités religieuses et culturelles.

Consultant en gestion des diversités religieuses ?

N’ayez pas peur, « gestion des diversités religieuses et culturelles » ça impressionne. En fait, c’est simplement se poser la question de comment agir et réagir lorsque l’appartenance religieuse ou culturelle est invoquée dans un espace non privé et impacte une organisation (de temps, de personnes, etc.). Le plus souvent c’est au travail.

Comme le dit Vincent, en général ça se passe plutôt bien, parce qu’on est majoritairement des gens qui se parlent. Mais il y a des fois où c’est plus compliqué, et le plus souvent c’est parce qu’on ne se comprend pas. Il arrive aussi que le fameux fait religieux soit invoqué pour défendre autre chose, comme le fait de ne pas arriver à trouver sa place en tant que personne dans un groupe. Et son travail à Vincent c’est d’aider chacun à trouver un accord et à s’entendre !

laïcité

Pourquoi j’aime bien Vincent

D’abord il est super gentil et bienveillant ; et moi j’aime bien les gens bienveillants et gentils.
Ensuite, il a une culture philosophique et religieuse folle. Il fait partie de ces personnes qui vous racontent l’histoire des idées comme un roman !

Au-delà de cette personnalité chaleureuse, il a créé un métier selon moi d’utilité publique. Alors que certains cachent leur rejet de la différence derrière l’argument de défense de la laïcité (comme d’autres portent l’étendard de la famille…), Vincent lui prend la question à bras le corps. Il va à la rencontre des gens et pose la question du fait religieux pour trouver des solutions ensemble. Ni angélisme, ni rejet aveugle, ni politique de l’autruche, son but est de participer concrètement au mieux vivre ensemble. Il a des idées, comme beaucoup d’autres, mais ce que lui fait, c’est qu’il les met en pratique. Pour ça, je lui dis bravo, tout simplement.

Pour en savoir plus sur Vincent :  www.vc-conseil.fr

Et vous, ça a commencé comment ?

Amours enfantines devenues amours de grandes personnes

Et vous, ça a commencé comment ? Telle était la question de départ des vidéos que nous avons tournées avec Géraldine de G L’image ! On a monté 7 saynètes autour de cette question cet été. Et j’ai été ravie de vous les présenter tout au long des dernières semaines.

C’était un bonheur de monter ce projet vidéo ! J’ai appris plein de choses, je suis incollable pour trouver des musiques libres de droit et jouer sur les accélérés/ralentis des vidéos. J’ai aussi découvert les joies des montages, remontages, reremontages car je suis évidemment une parfaite perfectionniste !

Je suis également infiniment reconnaissante envers les amis-acteurs et toutes les personnes qui ont permis à ces vidéos de voir le jour. Grâce à eux, j’ai pu partager encore un peu plus avec vous l’univers et les envies de Pour une cérémonie !

Voilà donc la dernière vidéo ! Enjoy !

Hésitation

Qui a dit que les filles ne savent pas ce qu’elles veulent ?

Et vous ça a commencé comment ?

Il y en a qui savent très bien ce qu’elles/ils veulent et d’autres qui ont besoin de plus de temps. Elle, elle sait ! Ce sera lui. Sa technique est plutôt franche, et pas forcément la plus probante, mais pourtant…

Il s’en est fallu de peu pour cette rencontre :

Les timides

Parfois on hésite un peu lors de la rencontre

Et vous ça a commencé comment ? 

Un banc, deux timides, une envie mutuelle, des clés. Et si ça suffisait pour créer un lien, même si on hésite un peu, même si on n’ose pas vraiment, même si on espère que l’autre nous aidera à faire le prochain pas.

Et vous, ça a commencé comment ?

Quand la rencontre naît d’une clé qui s’échappe :  

Portrait : Charline et ses photographies

Charline photography

charline photography
©Charline Photography

J’ai rencontré Charline il y a quelques années par l’intermédiaire d’une amie commune. Je la suivais de loin, et dernièrement on est enfin allées boire ce thé dont on parlait depuis des mois. Voilà son histoire !

Il y a un peu plus de trois ans, Charline a lâché son job, son appart, fait un gros câlin à ses amis et à sa famille puis elle est partie faire le tour du monde avec son sac à dos et son appareil photo.

Globe-trotteuse photographe

Ce voyage de presque deux ans, elle en a fait un blog où elle partageait ses aventures, ses rencontres, ses photos et elle est revenue en France avec une conviction : elle allait devenir photographe professionnelle. Oui elle allait créer Charline Photography, vivre de sa passion et suivre le conseil de Confucius : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. »

Vivre en réalisant ses rêves

Confucius a raison et Charline adore sa nouvelle vie ! Très disponible pour ses clients, elle prend le temps de les rencontrer dans le sens fort de ce verbe. Elle fait connaissance avec eux pour les comprendre et saisir ce qui leur fait envie.

Et évidemment ça se ressent dans ses photos ! Ce n’est pas un hasard si on fait appel à elle pour immortaliser les jours clés (mariages, EVJF). Elle crée aussi des souvenirs en images lors de séances d’engagement ou de sessions en famille à l’occasion de l’arrivée d’un mini baby ou juste pour le plaisir.

charline-photography
©Charline Photography
charline-photography
©Charline Photography
charline-photography
©Charline Photography

Pourquoi j’aime bien Charline

charline-photography
©Charline Photography

Je suis heureuse de vous présenter cette rencontre avec Charline et son travail parce que – au-delà de ses photos – j’aime beaucoup sa démarche.

Elle défend deux valeurs : la simplicité et la création d’un vrai lien de confiance avec les personnes qu’elle rencontre pour ses séances photos.

charline-photography
©Charline Photography

Ce qui compte pour elle c’est de capturer le bon instant et de rester naturelle. Elle a une phrase que j’aime bien et qui illustre bien cette approche ; je conclurai donc avec elle : « Je veux que vous vous reconnaissiez en regardant les photos, que ce soit aujourd’hui ou dans 20 ans. »

Allez donc faire un tour sur le site, pour en voir et en savoir plus !

Appelle moi !

La rencontre du couple connecté !

Et vous ça a commencé comment ? Voilà notre question de départ !

La semaine dernière, on avait croisé la rencontre des romantiques, cette semaine on est parties sur une rencontre plus cash !

Toujours ce banc, toujours deux personnes. Et vous, ça a commencé comment ?

Rien de mieux qu’un téléphone pour provoquer la rencontre !