Adélie Métayer : Haute Couture et robes de mariées

J’ai enfin rencontré Adélie !

Adélie Métayer
Broderies de fleurs en soie faites main – ©Adélie Métayer

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup ! Ça fait un peu plus de 2 ans que ma copine Claire me répète à l’envie : « Il faut que tu rencontres Adélie. Tu vas voir, elle est super et je suis sûre que vous allez bien vous entendre. » Bon j’ai mis le temps, mais j’ai enfin sauté le pas. Et effectivement Claire ne m’avait pas menti : Adélie est formidable !

J’étais assez impressionnée par cette rencontre car Adélie Métayer a un talent fou. Je la suivais et l’admirais déjà à travers son site internet et son bel Instagram, et je suis vraiment ravie de l’avoir rencontrée. Car en plus d’être très douée dans son métier, c’est une jolie personne. De celles que j’aime rencontrer et que j’ai déjà hâte de revoir.

Adélie Métayer
Mariés dans les rues de rome © Stefano Santucci

Qui est Adélie Métayer ?

La brune Adélie est intelligente, douce, élégante, curieuse, talentueuse et déterminée. Elle vient de Bretagne et elle y puise ses racines et ses valeurs. Fille de la campagne, elle est aussi une fille de la Couture, celle à laquelle on attribue un grand C. Ces mondes peuvent sembler presque étrangers mais, chez elle, ce n’est pas le cas. Au contraire, ils se nourrissent.

Adélie Métayer
Finitions à la main © Adélie Métayer

Elle a 20 ans quand elle remporte le concours ELLE Solidarité Mode, ce qui lui permet d’intégrer le studio Berçot. Elle a 20 ans aussi quand, au détour d’une visite au musée d’Orsay, elle découvre le Symbolisme. Et en fait une de ses sources d’inspiration.

Adélie est douée en tout. Elle a formé et affirmé son talent dans de grandes maisons parisiennes. Elle y a créé de la lingerie, dessiné des chaussures et de la maroquinerie. Et comme la vie est bien faite, elle a eu l’opportunité de lancer sa marque. C’est à ce moment qu’elle a décidé de réunir ses talents et son amour du fait-main autour d’un produit unique : la robe de mariée.

Adélie Métayer
Robe en laine de soie dorée © Adélie Métayer

Créatrice de pièces uniques

Ainsi depuis 2015, Adélie Métayer fait des robes de mariées. Des robes sur mesure, des robes couture, des robes dans lesquelles les femmes se sentent belles, sublimées, magnifiées.

Adélie Métayer
Robe en mousseline de soie rebrodée © Clément Louis & Camille Mompach

Elle fabrique toutes ses robes elle-même. Chacune de ses créations est un modèle unique et sur mesure. C’est pourquoi chaque robe est numérotée, comme une trace dans la lignée de ses créations. Les futures mariées viennent la voir avec leurs envies et leurs complexes, petits ou grands. Elle écoute, elle questionne et elle saisit les désirs cachés aussi. Ensuite, elle propose un dessin, une ligne, des matières et la magie opère.

Pourquoi j’aime bien Adélie

Adélie crée des robes et moi des cérémonies. Pourtant, lorsqu’on discutait, j’ai eu la sensation qu’elle et moi travaillions de la même manière. Ce qui nous plaît dans nos métiers, c’est la création sur-mesure. On s’adapte, on façonne, on crée à partir d’un matériau unique à chaque fois : les personnes que l’on rencontre et qui nous confient un de leurs jours les plus précieux.

Adélie Métayer
Robe drapée en dentelle ultra fine © M. Dhillit & J. Couret

Adélie Métayer ne crée pas des robes sur lesquelles on se contente de fantasmer. Elle crée des robes dans lesquelles on rêve de se glisser parce qu’on est sûre d’y être sublime. Que l’on soit une crevette, une girl next door, un mannequin suédois ou qu’on ait dépassé le 44. Tout ce qu’on aime en soi elle le met en valeur, tout ce qu’on aime moins elle l’efface par la grâce d’une étoffe, d’un plissé ou d’une coupe.

Adélie Métayer
Dans les rues de Rome © Stefano Santucci

Cette fille a de l’or dans les doigts, elle sait créer le beau, ça ne fait aucun doute, et elle sublime cet immense talent par l’attention précieuse qu’elle porte à ses mariées. Et c’est, selon moi, ce tout combiné qui la rend si exceptionnelle !

Adélie Métayer
Top brodé de pétales en soie et plastique translucide © Alexandra Maldeme

Et vous, ça a commencé comment ?

Amours enfantines devenues amours de grandes personnes

Et vous, ça a commencé comment ? Telle était la question de départ des vidéos que nous avons tournées avec Géraldine de G L’image ! On a monté 7 saynètes autour de cette question cet été. Et j’ai été ravie de vous les présenter tout au long des dernières semaines.

C’était un bonheur de monter ce projet vidéo ! J’ai appris plein de choses, je suis incollable pour trouver des musiques libres de droit et jouer sur les accélérés/ralentis des vidéos. J’ai aussi découvert les joies des montages, remontages, reremontages car je suis évidemment une parfaite perfectionniste !

Je suis également infiniment reconnaissante envers les amis-acteurs et toutes les personnes qui ont permis à ces vidéos de voir le jour. Grâce à eux, j’ai pu partager encore un peu plus avec vous l’univers et les envies de Pour une cérémonie !

Voilà donc la dernière vidéo ! Enjoy !

Hésitation

Qui a dit que les filles ne savent pas ce qu’elles veulent ?

Et vous ça a commencé comment ?

Il y en a qui savent très bien ce qu’elles/ils veulent et d’autres qui ont besoin de plus de temps. Elle, elle sait ! Ce sera lui. Sa technique est plutôt franche, et pas forcément la plus probante, mais pourtant…

Il s’en est fallu de peu pour cette rencontre :

Les timides

Parfois on hésite un peu lors de la rencontre

Et vous ça a commencé comment ? 

Un banc, deux timides, une envie mutuelle, des clés. Et si ça suffisait pour créer un lien, même si on hésite un peu, même si on n’ose pas vraiment, même si on espère que l’autre nous aidera à faire le prochain pas.

Et vous, ça a commencé comment ?

Quand la rencontre naît d’une clé qui s’échappe :  

Appelle moi !

La rencontre du couple connecté !

Et vous ça a commencé comment ? Voilà notre question de départ !

La semaine dernière, on avait croisé la rencontre des romantiques, cette semaine on est parties sur une rencontre plus cash !

Toujours ce banc, toujours deux personnes. Et vous, ça a commencé comment ?

Rien de mieux qu’un téléphone pour provoquer la rencontre ! 

Les romantiques

La rencontre du couple romantique

Et vous ça a commencé comment ? Voilà notre question de départ !

Et oui, ça se termine souvent (ou plutôt ça continue) avec un mariage et une jolie cérémonie, mais au début comment ça s’est passé ?

Avec Géraldine de G L’IMAGE, on a brodé quelques saynètes, avec toujours le même point de départ : un banc et deux personnes. Comment vont-elles se rencontrer ? Quel sera l’élément déclencheur ? On a essayé d’imaginer des situations, et il y en a encore mille autres !

Cette semaine, place aux romantiques ! 

 

Projet en partenariat avec G L’IMAGE