En parler ou pas : les sujets qui fâchent

Censure ou pas censure le jour de la cérémonie ?

sujets qui fâchent
© Meghan Duthu

Un mariage, c’est le jour heureux par excellence. Celui où l’on partage les beaux moments, les meilleurs souvenirs et les souhaits les plus fous. C’est vrai.

Mais un mariage, c’est aussi la vraie vie ! Avec ses douleurs, ses situations compliquées, ses non-dits. Le mariage peut être une parenthèse enchantée au milieu de ces sujets moins drôles, c’est vrai aussi. La question est alors : est-ce qu’on les évoque pendant la cérémonie laïque, ces fameux sujets qui fâchent ?

Les sujets qui fâchent ?

Certaines personnes ont le bonheur d’être nées dans des familles unies, aimantes et solides. J’en ai rencontré quelques-unes et c’est à chaque fois un plaisir ! Mais il y aussi, régulièrement des situations un peu plus difficiles. Des ruptures familiales qui entraînent l’absence d’une partie de la famille, voire des parents le jour du mariage. Mais aussi des différences (ouh le gros mot !) entre les mariés.

sujets qui fâchent
© Kristina Flour

Que ce soit un écart d’âge important, un remariage, des religions ou des cultures diverses, des statuts sociaux différents, une homosexualité pas toujours acceptée par certains membres de la famille. Parfois ce qui n’est rien pour les mariés peut sembler une montagne pour leurs proches et par conséquent poser question le jour du mariage.

sujets qui fâchent
© Andre Hunter

Attention, ça n’arrive pas toujours ! Il y a des familles qui sont très à l’aise et échangent divinement bien. Mais je vous assure, la question mérite d’être posée. Des situations compliquées, il y en a plein. Et parfois, elles prennent beaucoup de place !

Une seule question : quel est votre ressenti ?

En fait les sujets qui fâchent sont bien souvent ceux que vous-mêmes n’abordez pas avec tranquillité. Tous les enfants de divorcés ne se sentent pas écartelés entre leurs deux parents, et tous les couples multiculturels n’éprouvent pas le besoin d’insister sur le sujet.

C’est bien là, d’ailleurs, la clé de la réponse.
En effet, le sujet ne fâche que s’il vous gêne vous, ou s’il est sujet de discussion récurrent avec votre famille. Dans tous les autres cas, bienheureux soyez-vous !

sujets qui fâchent
© Jared Sluyter

Mais si quelque situation vous chagrine ou génère une gêne, posez-vous la question de son traitement. Comment avez-vous envie d’en parler ? D’ailleurs, avez-vous seulement envie d’en parler ? Personne ne vous en voudra d’éluder un sujet qui vous met mal à l’aise. Si certaines personnes peuvent en être étonnées, rien n’empêche votre officiant.e de clarifier en deux mots la situation. Ça fait aussi partie de notre métier. Nous sommes des diplomates en puissance !

Soyez libres : choisissez !

Oui sentez-vous libres. Et si vous décidez d’aborder les sujets qui fâchent, je vous donnerais un seul conseil. Privilégiez les ellipses. De manière générale, les situations délicates sont assez connues par tout le monde pour ne pas en parler pendant des heures. Faites-y référence en quelques mots puis passez à autre chose. Le vrai sujet c’est votre mariage, pas le fait que votre mère ne soit pas invitée ou que votre conjoint prie un dieu que vous ne reconnaissez pas !

sujets qui fâchent

C’est seulement un élément dans l’histoire de votre famille ou de votre couple, mais ce qui compte c’est que ce jour-là, pendant cette cérémonie, vous allez échangez vos engagements. Alors souriez, respirez et profitez-en à fond et suivez vos intuitions, elles sont très souvent les bonnes !

Faut-il répéter son discours ?

De l’art de préparer son discours

répéter son discours
© Jelleke Vanooteghem

Je reviens ici sur une question qui est très souvent abordée dans mes échanges avec les personnes qui prennent la parole pendant la cérémonie. Ainsi tout comme la question de l’improvisation ou non le jour J, celle demandant s’il faut répéter son discours est, elle aussi, régulière.

Alors au risque de passer pour une personne psychorigide (ce que j’assume !), je dirais oui. Trois fois oui !

Pour gérer l’émotion

Même les personnes les plus à l’aise en public sont des petits êtres sensibles, alors je ne vous parle pas des plus timides ou émotifs. Et même si je dis souvent que j’aime les moments où les carapaces craquent, je pense aussi qu’il est important d’arriver à prononcer son discours jusqu’à la fin. Enfin, c’est là mon humble avis.

répéter son discours
© I’m Priscilla

J’ai le souvenir d’une première répétition l’année dernière où la témoin n’a pas pu lire plus de deux lignes tant elle était émue. Nous avons donc travaillé ensemble pour lui faire répéter son discours. Le jour du mariage elle a pu le lire de A à Z. L’émotion était toujours là, seulement elle ne l’empêchait plus de parler. Sa voix a tremblé, elle a parfois dû reprendre sa respiration mais elle a tenu. Et elle était très fière !

répéter son discours
© Brooke Cagle

Pour confronter son texte écrit à l’oral

Vous connaissez Flaubert et son gueuloir ?

répéter son discours
© Jason Rosewell

Sans aller jusqu’à vous proposer de gueuler votre discours, je vous invite à le dire, à le prononcer à voix haute. Il arrive que de très belles phrases à l’écrit s’empêtrent à l’oral. Elles sont parfois trop longues, trop alambiquées. D’autres fois c’est une question de vocabulaire, ou alors on a écrit des choses qu’on ne sera pas sûr.e d’assumer à l’oral. Que ce soit une blague ou au contraire un sentiment dévoilé.

Vraiment, essayez et vous verrez. Prononcer votre discours à voix haute, vous aidera à le rendre plus fluide ! Vous me direz merci !

Pour se détacher du texte écrit

Ça peut paraître étonnant, mais plus on a travaillé et répété son texte, plus on peut s’en libérer. En effet, en ayant réentendu et repris votre discours vous aurez naturellement mis en valeur les points importants. Ils ressortiront aisément le jour J.

répéter son discours
© Samuel Henry

Vous oserez alors plus facilement lever les yeux de votre feuille. Et ainsi vous profiterez des réactions de l’assemblée et pourrez même jouer avec elles. Assuré de vos mots, rien ne vous empêchera d’improviser un peu, de rebondir sur un rire, un regard, une larme. Et donner ainsi encore plus de force à votre propos, croyez-moi.

répéter son discours
© Priscilla du Preez

Alors, convaincus ? Pour ou contre répéter son discours ?

Une jolie cérémonie laïque : Géraldine et Pierre-Alban

Des beaux discours de cérémonie laïque

La cérémonie de Géraldine et Pierre-Alban faisait partie de mes vidéos d’inspiration quand j’ai décidé de lancer Pour une cérémonie. Elle est simple, drôle et émouvante. On y sent la complicité des gens qui s’aiment et c’est le principal. En tout cas, je le pense. Et parce que je suis une ancienne étudiante en philo, j’aime bien expliquer pourquoi c’est bien. Alors hop, voilà l’analyse et les conseils sur les discours de cérémonie laïque !

Laisser parler ses sentiments

Quand les mariés demandent à leurs proches de faire un discours pendant la cérémonie, c’est qu’ils veulent les « entendre parler avec leurs cœurs » comme dit une de mes futures mariées 2017. Et c’est souvent en se pliant vraiment à cet exercice qu’on construit les discours les plus émouvants.

discours de cérémonie laïque

Un bon exemple, c’est le discours du premier témoin (à partir de la minute 8,40). Il est super, on pourrait le décortiquer intégralement et en faire un article complet !

Sous ses airs souriants et ses blagues, le témoin et ami se livre énormément. Il avoue qu’il a dit oui sans réfléchir pour son rôle de témoin, « comme pour un mariage ». Ce n’est pas vide de sens cette comparaison. Il y revient d’ailleurs en reconnaissant procéder à une déclaration d’amitié qui n’est pas si loin de la déclaration d’amour. Il termine même par ces mots simples et toujours puissants : « je vous aime ».

Voilà. Tout est dit ! Mais pas que.

Faire rire

Pas que, car ce jeune homme varie les tons et les adresses. Il ne manque pas d’humour et il s’en sert. Il manie l’autodérision et l’ironie et accuse son ami de le soumettre à la honte en lui demandant de faire un discours. Il prend à parti ses beaux-parents pour vanter ses talents de gendre idéal ! Et l’assemblée le suit !

discours de cérémonie laïque

Là aussi c’est un bon exemple. C’est vrai qu’on s’adresse évidemment surtout aux mariés lorsqu’on prononce un discours de cérémonie laïque. Mais en faisant des clins d’œil aux invités on imprime des rythmes différents. Et quand on peut faire rire ou sourire, c’est parfait : on crée des respirations entre les larmes d’émotion !

Assumer sa personnalité

Si on est un.e rigolo.te, on joue avec l’humour. Si on est un peu timide, on le dit. Si on est très ému.e, on l’assume. La sœur jumelle de la mariée ne cache pas son émotion, au contraire et elle s’appuie sur un poème d’amour magnifique pour s’adresser à sa sœur.

Autre exemple, le deuxième témoin du marié. Il est plus effacé que le premier, mais qu’importe. Il assume ce côté discret : son débit est plus calme, il prend plus son temps. Cela ne l’empêche pas de faire rire l’assemblée et les mariés, ni d’émouvoir les mariés.

discours de cérémonie laïque

Nouvelle leçon donc. Si vos amis vous demandent un discours, c’est vous qu’ils ont envie d’entendre. Vous avec ce que vous êtes. Votre personnalité, vos blagues et vos émotions.

S’appuyer sur des citations

Je pourrais encore en dire tellement sur cette cérémonie, mais je m’arrête à ce dernier point. Que ce soit Very Bad Trip, des citations de phrases célèbres ou la lecture d’un poème d’E.E. Cummings, les témoins n’ont pas hésité à reprendre des mots écrits par des autres. Ce n’est pas obligatoire mais parfois quand on hésite, quand on a du mal à trouver les mots ou à rebondir, le recours à des citations peut être une bonne idée.

discours de cérémonie laïque

Cela permet de créer de la connivence car le plus souvent on cite des classiques, universels ou personnels d’ailleurs. On transmet alros des très belles choses en faisant confiance aux poètes pour le dire mieux que nous. Et c’est très beau quand les mots des poètes se mêlent aux nôtres. La lecture d’un joli texte ou d’un poème peut ouvrir ou clôturer un discours comme c’est le cas pour la sœur de la mariée.

Et parce qu’une vidéo vaut parfois mieux que des mots écrits, je vous invite à regarder cette cérémonie. Vous me direz ce que vous en pensez ! Nous pourrons alors peut-être partager nos enthousiasmes !

Organiser les prises de paroles dans une cérémonie laïque

Gérer les interventions au cours de la cérémonie d’engagement

prises de paroles dans une cérémonie laïque

S’il est toujours nécessaire d’organiser les prises de paroles dans une cérémonie laïque, c’est carrément indispensable quand on commence à réunir beaucoup d’intervenants. Il est alors encore plus important de laisser l’assemblée respirer entre les discours. Ainsi on construit une cérémonie où les moments clés seront mis en valeur.

Qui fait quoi ?

Pour commencer, vous pouvez réfléchir aux différentes formes que peuvent prendre les interventions. On pense souvent aux discours ou aux lectures pour les cérémonies laïques, mais il y a mille manières de participer. Pensez par exemple aux rituels, auxquels vous pouvez très souvent associer vos proches.

prises de paroles dans une cérémonie laïque

Au-delà des prises de paroles, vos proches peuvent également prendre part aux interventions ponctuelles qui ont une portée symbolique forte. Je pense ainsi au fait de vous accompagner lors de votre entrée ou d’apporter les alliances par exemple.

Avez-vous pensé à vos ami.e.s musicien.ne.s ? Ils pourraient jouer un morceau pendant la cérémonie. En plus, la musique live est toujours très efficace dans les moments d’émotion !

prises de paroles dans une cérémonie laïque

Créer des interventions à plusieurs

Je le répète en boucle, il n’y a pas de formule unique. Néanmoins au-delà de de cinq ou six prises de paroles dans une cérémonie laïque, on risque de perdre l’attention de l’assemblée. Si vous avez beaucoup de proches à entendre, proposez-leur d’intervenir à plusieurs. Ils pourront alors créer des dynamiques intéressantes.

prises de paroles dans une cérémonie laïque

De plus, tout le monde n’est pas obligé de prendre la parole dans les interventions groupées. Lors d’un mariage l’été dernier quatre amis du marié se sont présentés pour un discours. Un seul parlait, un deuxième présentait des photos sur un tableau en mode professoral et les deux autres brandissaient des pancartes de commentaires sur le discours. On a beaucoup ri et le marié a été très heureux de voir ses quatre amis, même si tous ne parlaient pas.

Confier des rôles clés

On a parlé des rôles symboliques, mais je vous invite aussi à réfléchir aux personnes à qui vous pourrez confier la logistique. Vos proches loquaces et sociables pourront se charger d’accueillir vos invités et de les installer.

D’autres (et là ça marche aussi pour les timides) pourront distribuer les livrets de cérémonie, les boites à bulles ou les confettis pour la fin de la cérémonie.

prises de paroles dans une cérémonie laïque

Et oui chacun peut trouver sa place et son rôle dans une cérémonie laïque !

Et vous comment organisez-vous les interventions dans votre cérémonie laïque ? Missions ponctuelles, discours en solo, duos, chansons, comment vos proches prennent-ils part à votre cérémonie laïque ?

Le discours de Joëlle, maman du marié

Le week-end dernier, j’ai rencontré Joëlle. Son fils se marie début juillet et il a demandé à ses parents de faire un discours lors de la cérémonie laïque organisée pour son mariage.

écriture discours de mariage

Si le papa du marié, à l’aise en public, a prévu d’improviser, Joëlle, elle, stresse un peu plus et m’a demandé de l’aider. Nous avons passé presque deux heures toutes les deux, deux heures où elle m’a raconté son fils : ses amours de jeunesse, la rencontre avec la future mariée, son métier, ses passions, la naissance de ses enfants. Nous avons aussi abordé les questions plus pratiques du mariage et de la cérémonie. Je lui ai demandé s’il y avait un thème (c’est oui et ce sera un duo de couleurs en turquoise et gris), nous avons défini la durée de son intervention et listé les sujets qu’elle souhaitait évoquer.

Comme d’habitude, j’ai posé plein de questions et pris beaucoup de notes. Je suis en train d’organiser les idées et Joëlle recevra dans la semaine ma première proposition. Comme d’habitude, je n’invente rien, je me contente de mettre en mots les idées et les envies mentionnées pendant le rendez-vous. Et comme d’habitude, j’espère que j’aurai pu les saisir au mieux !

 Je vous raconte la suite bientôt !

Quels thèmes aborder lors d’une cérémonie laïque ?

Alors bien sûr oui, on parle d’amour lors d’une cérémonie laïque et on se promet d’honorer l’engagement pris en ce grand jour ! On parle de famille : celle qu’on a créée, celle qu’on créera, celle qui nous entoure pendant la cérémonie.

On parle du temps, celui qui est passé depuis notre première rencontre et celui – le plus long possible – qu’on passera ensemble. On peut alors parler de vieillir, de grandir ensemble.

Mais on peut parler de tellement de choses, de tellement de valeurs qui nous tiennent à cœur, qu’elles soient énoncées clairement ou non d’ailleurs. Il y a la joie qui émane de l’assemblée, le bonheur qu’on se souhaite, l’envie de le partager. Oui on peut aussi parler de partage, d’amitié, de confiance. Et en fonction de son histoire, on peut évoquer le courage, la lutte des classes ou la danse !

Non je ne m’égare pas, c’est ça une cérémonie laïque : ce moment où on décrit ce qui nous tient à cœur. Parlez et faites parler de vos passions, de ce qui vous fait rire, des voyages dont vous rêver, que ceux-ci se situent au niveau des horizons exotiques de la Patagonie ou de cet intense périple d’une vie entière passée à deux.

On peut aussi mentionner l’absence lors d’une cérémonie d’engagement, notamment celle de ceux qui nous ont quittés trop tôt pour nous voir nous unir. A chacun alors de décider d’y faire allusion ou pas, mais je vous assure qu’on peut rendre un hommage joyeux à ceux qu’on aurait aimé avoir près de soi.

La liste est non exhaustive évidemment ! Et vous quels thèmes, quelles valeurs illustreront votre cérémonie ?

Les duos

Tina et Ike Turner, La Boétie et Montaigne, Céline Dion et Garou, Eric et Ramzy, on adore les duos ! Mais pourquoi ?

Parce que chacun souligne les qualités, mais parfois aussi les défauts de l’autre. La dynamique, alors, est encore plus drôle, plus forte ou plus émouvante. En duo, on se soutient également, on vient au secours de l’autre en cas de trou de mémoire ou de panique à bord et on développe une complicité à toute épreuve !

Pensez-y lorsque vous dressez la liste des personnes que vous souhaitez voir intervenir au cours de votre cérémonie laïque.

  • Une maman intimidée et émue sera sûrement plus à l’aise si elle peut s’appuyer sur une autre maman dans la même situation. Si elles préparent leur intervention ensemble, ce sera aussi une bonne excuse pour faire connaissance avant le jour de votre mariage.
  • Votre meilleur-e ami-e de lycée pourrait construire un duo détonant avec votre collègue préféré-e pour dresser un portrait de vous à deux voix. Il sera amusant de comparer les deux points de vue et de voir si la description laisse imaginer la même personne.
  • Si les témoins de chaque marié écrivent ensemble le portrait chinois de votre couple, ne pensez-vous pas qu’ils feront des émules et feront rire l’assemblée ?

Amusez-vous à créer des duos, des plus évidents aux plus fous ! S’il est certain que vos deux meilleurs amis feront un duo parfait, pensez aussi que la grand-mère poule de l’un d’entre vous peut tout à fait s’entendre avec la cousine espiègle de l’autre, comme un papa sérieux avec le copain fan de jeux de mots débiles.

Le point commun de tous ces duos, même les plus improbables, c’est vous et l’envie qu’ils auront de vous faire plaisir. N’oubliez jamais ce principe de base ! Vos invités et plus encore les participants à la cérémonie sont toujours là pour construire avec vous une journée inoubliable. Alors laissez parler vos envies et vos défis 😉